Eliminatoires jeux olympiques : Le Mali bien parti pour se qualifier

0

A domicile devant son public, l’équipe nationale féminine du Mali a été bien bousculée par son homologue du Maroc lors du match aller du premier tour éliminatoire des Jeux Olympique 2020, disputé mercredi au Stade Mamadou Konaté. Résistantes, les Aigles Dames ont été beaucoup plus efficaces que les Lionnes de l’Atlas  en s’imposant par 3 buts à 1.  

Le Mali a pris une option sérieuse pour la qualification au prochain tour des éliminatoires des J.O Tokyo 2020.  Face à la 79e nation africaine du dernier classement Fifa, publié le vendredi 29 mars dernier,  les Aigles Dames (85e mondiales) ont confirmé leur succès de 2016 (éliminatoire de la Can) face aux mêmes adversaires pourtant mieux placées qu’elles au dernier classement Fifa.  Une belle victoire dans un Stade Mamadou Konaté acquis à la cause de la bande à Mohamed Saloum.

Mais que ce fut dur pour les nôtres qui ont été soumises à un pressing sans relâche dès le coup d’envoi par les  visiteuses revanchardes. Comme des coups du sort, deux erreurs de la gardienne marocaine  viennent libérer la capitaine Fatoumata Diarra et ses coéquipières acculées devant leur public.

D’abord sur un centre raté de Salimata Diarra, Er-RMICHI Khadiya effectue une sortie hasardeuse et boxe le ballon en direction de sa cage pour l’ouverture du score (3′). Ensuite, c’était au tour d’Aïssata Traoré de réussir un lob d’une vingtaine de mètres lorsque la même Er-RMICHI Khadiya sort de sa surface, par anticipation, pour annihiler un contre malien et tire sur l’une de ses défenseuses. En véritable renard des surfaces, la sociétaire de Besiktas d’Istanbul, le ballon lui étant revenu dans les pieds,  ne se fait pas prier pour doubler la mise (10′) sur un magnifique lob plein de sans froid.

Sur la lancée d’une Can Ghana 2018 collectivement réussie, l’ailière Salimata Diarra y ira de son petit doublé de la soirée peu après de retour des vestiaires (53′) pour le 3-0.

Dans la foulée, les Marocaines vont réduire le score par Badri Najat (54′) pour se donner une lueur d’espoir en attendant la manche retour prévue à Rabat le dimanche prochain.

Autrefois timorée et peu réaliste, la sélection nationale qui connait l’un de ses meilleurs matches, depuis quelques années,  est bien partie pour se qualifier pour le prochain tour des éliminatoires après un tel écart de buts. Reste maintenant à confirmer le succès de Bamako ce dimanche à Rabat en terre marocaine où en 2016 elle était allée s’imposer  (0-1,  après 0-0 à Bamako) lors des éliminatoires de la Can Cameroun 2016.

Alassane Cissouma

 

 

MALI-MAROC, REACTIONS D’APRES-MATCH

L’euphorie et l’optimisme

 

A l’issue du Mali-Maroc, les sélectionneurs des deux formations se sont exprimés sur ladite rencontre. Pendant que le technicien marocain reste optimiste pour le match retour après sa défaite, son homologue malien savoure d’abord sa victoire qui n’était pas donnée d’avance.

 

Mohamed Saloum, sélectionneur du Mali

“Je ne peux que féliciter les joueuses pour cette belle victoire. Avoir ce résultat juste après un mois de travail n’était pas donné d’avance. .. C’est vrai qu’à un moment donné, nous avons subi le jeu, mais ce qu’il faudra retenir, c’est la victoire car l’équipe n’était pas trop en jambes.  Il y a encore un match retour. Nous allons nous préparer en conséquence pour cette rencontre également. L’objectif reste toujours de préserver cet avantage dans le but de pouvoir passer au prochain tour. Pour nous faciliter cette tâche, je reste convaincu qu’il faudra faire tout pour marquer également au retour  pour compliquer la tâche à l’adversaire. Tout compte fait, on reste optimiste pour la qualification pour le prochain tour.”

 

BENCHERIFA KARIM, sélectionneur du Maroc

“Ce n’est que la première partie qui a été jouée. Il reste une seconde manche chez nous. De  ce match aller l’on retient beaucoup d’enseignements. On savait qu’on allait affronter une équipe forte du Mali qui a réalisé une bonne performance lors de la dernière Can, qui monte aussi dans le classement mondial Fifa. Aussi,  qui a beaucoup de joueuses qui commencent à aller en Europe et qui reviennent en sélection avec beaucoup d’expériences.  Lors de ce match aller, on était amené à s’habituer vite à la condition de la pelouse, mais aussi au climat avec un temps chaud. Malgré tout, on a produit un beau football, malheureusement on encaisse 2 buts rapides sur des erreurs individuelles. Ensuite on a bien réagi que ça soit après ces 2 buts sur des erreurs individuelles ou encore  en seconde période. Cette seconde période qui était d’ailleurs à notre portée, mais malheureusement on a raté pas mal d’occasions. Néanmoins je suis très optimiste pour le match retour au Maroc”

Propos recueillis par A. C.

 

 

CHAMPIONNAT NATIONAL

 

Le Stade, le Djoliba et le COB en têtes de poules

 

Pour la première fois, le championnat national se jouera avec 23 clubs. Pour finir la compétition dans le temps, le Comité de Normalisation (Conor) de la Fémafoot a prévu 3 poules entre lesquelles seront reparties les 23 équipes. Les têtes de poules seront désignées sur la base des demi-finales  de la dernière Coupe du Mali.

 

Dans son règlement spécial, le Conor indique que la Ligue 1 se déroulera en 3 poules : poules A et B basées à Bamako et la poule C  basée à Mopti.

Toutefois, la Poule de Mopti regroupera  d’office les équipes de Mopti, Gao, Tombouctou qui seront complétées à l’issue du tirage au sort à constituer les poules.

Les têtes de poules seront les équipes de première division qui ont terminé dans le dernier carré de la Coupe du Mali   2017-2018  ayant permis la désignation de nos représentants aux compétitions interclubs de la CAF.

Dans ce contexte, le Stade malien de Bamako sera logiquement la tête de poule A, le Djoliba AC celle de la poule B en leur qualité de vainqueur et finaliste malheureux de la dernière Coupe du Mali. Quant au COB, éliminé en demi-finales de la Coupe nationale par le Stade malien de Bamako,  il sera probablement la tête de la poule C.  L’AFE, l’autre demi-finaliste n’est malheureusement pas en Ligue 1 pour prétendre à une tête de poule. “Le  équipes de la même poule se rencontrent en aller-simple. A l’issue de la phase de poule, un Carré d’AS sera organisé entre les équipes classées premières des poules (A, B, C) et la meilleure équipe classée deuxième des poules A et B”, explique la présidente du Conor, Daou Fatoumata Guindo.  

Alassane Cissouma

 

 

STADE MALIEN DE BAMAKO  

 

Djibril Dramé pressenti

 

Le démarrage du championnat national, Ligue 1, sera bientôt effectif. Après l’officialisation du règlement spécial de la compétition, le Comité de Normalisation accélère les autres démarches.

 

Dans le souci de ne pas prendre le train en marche, le Stade malien de Bamako accélère aussi les choses de son côté, notamment sur l’identité de son futur entraîneur.

Sans entraîneur depuis son élimination en Ligue des Champions avec le départ de Nouhoum Diané, les Blancs de Bamako seraient en train de travailler sur le retour d’un ancien entraîneur (voire deux) ayant déjà fait les beaux jours du club.

Il s’agit de Djibril Dramé, vainqueur de la Coupe de la Confédération 2009 avec le club de Sotuba. Autre piste évoquée nous mène à l’étranger où les responsables du club auraient contacté également un Franco-algérien.

Cette piste nous rappelle aussi un autre ancien occupant du banc en la personne de Kamel Djabour. L’on se rappelle, ce dernier a entrainé le club champion du Mali entre 2014 et 2016 après un bref passage en 2010-2011.

Alassane Cissouma

 

 

BASKET-BALL

 

CBD, Mandé et le Réal en première division

 

Les rideaux sont tombés sur l’édition 2019 de l’Inter-ligues de basket-ball. A l’issue d’une semaine intense de compétition, ce sont l’AS Mandé en Hommes, l’AS Réal de Bamako en Dames  et le Centre Bintou Dembélé (CBD) de Koulikoro en hommes et messieurs qui ont composté les 4 tickets qualificatifs pour la montée en première division.

 

Elles étaient 16 équipes (8 en hommes et autant en dames) à faire vibrer la ville de Koulikoro au rythme du basket-ball durant une bonne semaine.

A l’arrivée, l’on a assisté à la razzia du Centre Bintou Dembélé local. En 7 matches disputés, les Centristes, en hommes aussi bien qu’en dames, ont réalisé un parcours sans faute de 7 victoires en autant de matches.

Derrière le CBD, l’AS Mandé avec 6 victoires contre une défaite s’est emparée de la 2e place chez les Messieurs tout comme l’AS Réal Dames, auteure également de 6 victoires contre une défaite.

Au titre de la prochaine saison, ce sont là les 4 clubs qui monteront en première division.

Alassane Cissouma

 

 

MEETING DE SAN

Une 27 édition record !

Du 29 au 31 mars, la 27e édition du Meeting de San s’est tenue. La particularité de l’édition 2019 a été le nombre record d’athlètes (530) ayant pris part à cette traditionnelle rencontre.

Présidée par Amadou Dicko, préfet du cercle de San, la cérémonie d’ouverture de la 27e édition du traditionnel Meeting d’athlétisme de San  a eu lieu le vendredi passé au stade Marcel Dakou de San. Étaient également présentes à cette cérémonie, madame le maire du cercle de San, Dakou Félicité Diarra ainsi que la présidente de la Fédération malienne d’athlétisme, Sangaré Aminata Keita.

Durant trois jours (du 29 au 31 mars),  530 athlètes  se sont rivalisés dans plusieurs épreuves.

A l’issue du tournoi, c’est l’Union Sportive des Forces Armées et de Sécurité (Usfas) qui s’est  taillée la part du lion tandis que le Centre Athlétisme Moustapha Diallo (CAMD) a terminé à la dernière place au classement général.

Alassane Cissouma

 

Classement général

1-Usfas: 16 médailles   6 ors, 8 argents, 2 bronzes

2-AS Police: 15 médailles  6 or, 5 argent, 4 bronze;

3-AS AK: 6 médailles  4 or, 1 argent, 1 bronze;

4-TATA: 9 médailles  3 ors, 2  argents, 4 bronzes

5-Stade malien de Bamako: 10 médailles  2 ors, 2 argents, 6 bronzes

6 Djoliba AC: 7 médailles  1 or, 4 argents, 2 bronzes

7-Centre Développement Athlétisme du Mali (CDAM): 5 médailles   1 or, 2 argents, 2 bronzes

8-AS Réal : 2 médailles   1 or, 1 argent, 0 bronze

9-Centre Cheick Kouyaté (CCK): 3 médailles 1 or, 0 argent, 2 bronzes

10-Centre Athlétisme Moustapha Diallo (CAMD): 2 médailles  1 or, 0 argent, 1 bronze.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here