L’AS BBA de Baco-Djicoroni : En route vers l’élite du football malien

1

L’AS BBA de Baco-Djicoroni ACI est un club de deuxième division qui existe depuis quelques années. L’équipe était à l’agonie la saison passée et a même failli descendre en troisième division in-extremis. Cette saison les choses semblent prendre le bon chemin avec l’arrivée de deux amoureux du ballon rond qui soutiennent financièrement le club. Il s’agit de Ibrahim DIALLO, l’ex-pensionnaire de l’Olympique de Marseille et ancien international Sénégalais, Président et son vice-président très actif, Pape DIALLO. L’entraineur, IVES K BAYANG a voulu accorder une interview à l’équipe de l’Express de Bamako depuis son terrain d’entrainement sis à Baco-Djicoroni ACI.

L’Express de Bamako : Comment se porte votre équipe cette année?

IVES K Bayang : Actuellement on peut dire que ça commence à aller. Cette équipe a été créée depuis longtemps pour faire plaisir aux jeunes du quartier dont j’ai personnellement joué en tant que joueur. L’équipe a connu de haut et de bas avec un certain Ali, il a été obligé de demander le soutien des anciens joueurs dont des Sénégalais. Ils sont venus pour donner du souffle à l’équipe, ils ont des ambitions de faire de ce club une équipe excellente, une équipe d’élite, professionnelle. Ils ont été d’abord anciens joueurs dans le haut niveau à l’Olympique de Marseille. Actuellement ils sont dirigeants et connaissent les besoins du football. Ils sont venus pour mettre le paquet, avec la volonté des uns et des autres, j’espère que d’ici sous peu de temps on parlera de ce club.

L’Express de Bamako : Pouvez-vous nous faire le bilan de la saison passée ?

IVES K Bayang : La saison passée n’a pas été bonne parce qu’ils sont venus à la moitié de la saison dont l’équipe ne se portait pas du tout bien. Avec les moyens et tous ceux qu’ils ont pu mettre, l’équipe a pu se maintenir pas totalement en attendant tout ce qui se passe au niveau de la fédération. On peut dire que grâce à dieu l’équipe commence à mieux se comporter.

L’Express de Bamako : Que comptez-vous faire pour que l’équipe puisse accéder en première division ?

IVES K Bayang : C’est de rappeler aux uns et aux autres qu’il y a une équipe qui a des ambitions, qui veut faire du football que certains jeunes le considère comme métier, pour leur donner de l’avenir avec un bon suivi au niveau amateur et aussi un bon suivi au niveau professionnel car ils ne sont pas là pour blaguer mais c’est pour mettre du paquet pour que les jeunes puissent gagner leur pain quotidien.

L’Express de Bamako : Disposez vous des joueurs d’expérience, c’est-à-dire des joueurs qui ont déjà foulé les pelouses de la première division ?

IVES K Bayang : Nous disposons des joueurs qui viennent de la Tunisie, d’autres du Maroc. Mais malgré tout ça, nous lançons un appel aux joueurs qui ont du talent et qui veulent se relancer, de venir apporter le coup de main à l’équipe.

L’Express de Bamako : L’équipe se trouve dans un quartier ou les moyens ne manquent pas alors vous avez rencontré des difficultés ?

IVES K Bayang : La majorité des personnes qui habitent ici n’adorent pas tellement le football sauf à la télé, investir, ils n’aiment pas trop, c’est l’occasion pour nous de demander aux et aux autres de venir apporter leur soutien, que ça soit physiquement, moralement que sur le plan matériel et autres, cela nous donnera plus de courage.

Entretien réalisé par Mohamed DIAKITE

 

 

 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Tunisien et Marocain venir jouer dans le championnat de D2 Malien 🙄 ? Je conseille au sécurité d’état d’aller vérifier si c’est pas des barbus déguisés en foot-balleur :mrgreen: .j

Comments are closed.