Ligue africaine des champions : Le Stade qualifié sur tapis vert

0

Après sa victoire sur tapis vert sur l’AS Douane du Sénégal, le Stade malien de Bamako, qui affrontera le WAC de Casablanca (Maroc) au prochain tour de la 11e édition de la Ligue africaine des champions, n’a plus droit à l’erreur sur le gazon.

Eliminés sur la pelouse par l’AS Douane (1-2 et 0-2), le Stade malien vient d’être remis en selle par la Commission des compétitions interclubs de la Confédération africaine de football (Caf). En effet, la réserve faite par les Blancs sur le joueur Mamadou Aliou Diallo de l’AS Douane a été tranchée en faveur des Maliens. Il s’est avéré que le joueur incriminé était régulièrement qualifié au Club olympique de Bamako (COB) pour la saison 2004-2005.

Le certificat de transfert demandé par la Fédération sénégalaise de football (FSF) au compte de l’AS Douane a été refusé par Malifoot après avoir consulté les Verts de Bamako. Mieux la Fédération malienne de football a fourni la copie d’un contrat signé par le joueur et l’engageant jusqu’en fin 2007 avec le COB.

Conformément au règlement en vigueur, la Commission de la Caf a donné raison au Stade malien en disqualifiant de l’AS Douanes de la 11e édition de la prestigieuse Ligue africaine des champions. Les Douaniers ont perdu sur tapis vert le match gagné à Bamako par 2-1.

Ce dénouement heureux en faveur des Blancs de Bamako est le fruit de la sincère collaboration des responsables du COB, à commencer par le président Moussa Konaté, et ceux de Malifoot. Le président du Stade, Mahamadou Samaké, n’a d’ailleurs pas manqué l’occasion de les remercier pour leur collaboration. Il a par ailleurs appelé les joueurs à plus de sérieux et d’abnégation pour affronter le WAC de Casablanca (Maroc) au prochain tour et permettre à leur club d’atteindre son objectif principal cette saison 2006-2007 : disputer la phase finale de la Ligue africaine des champions.

« On va revoir les choses », a promis Sam, visiblement satisfait de l’issue heureuse de cette affaire. Quant au coach Mohamed Magassouba, que nous avons joint au téléphone hier, il assure que le WAC n’est un inconnu pour lui. Mais, ajoutera-t-il, il appartient à la grande famille du Stade de motiver davantage les joueurs.

« Face à l’environnement qui prévaut, l’AS Douane a été un test sérieux. Il faut maintenant se remettre au travail », a-t-il souligné. En tout cas après cette victoire sur tapis vert, le Stade n’a plus droit à l’erreur sur la pelouse.

Boubacar Diakité Sarr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER