Prétendue reconnaissance du CONOR par le TAS : De la pure intox

7
13 clubs de Ligue 1 et 6 Ligues régionales ne reconnaissent pas le Comité provisoire
Les membres du comité provisoire avec le ministre des sports

En début de semaine, des rumeurs relatives à la reconnaissance du Comité de normalisation (Conor) par le Tribunal arbitral du sport (T.A.S) ont circulé à Bamako et sur les réseaux sociaux. Après vérifications et recoupements, nous avons conclu à une intoxication du ministre des Sports et de ses acolytes. 

Pour des raisons de déontologie liées à notre profession de journaliste, nous avons décidé de nous contenir par rapport à la crise du football malien. Parce que le  ministre des Sports et le Comité de normalisation ont dit avoir attaqué la décision de la Fifa devant le TAS. Mais la manière dont le mensonge et l’intoxication sont en train de polluer l’atmosphère nous oblige à recadrer les choses. Voilà pourquoi nous réagissons, tout en demandant à qui que ce soit de prouver le contraire de ce que nous avançons. Et ce, jusqu’à hier, jeudi, jour de notre bouclage.

Au cours d’une conférence téléguidée du président du Comité de normalisation du football, Sidy Diallo annonçait que des éminents magistrats et avocats allaient saisir le TAS  pour faire annuler la décision de suspension du Mali par la Fifa. Effectivement la délégation du Conor accompagnée de l’un des frondeurs, Yéli Sissoko, s’est rendue à Lausanne, siège du Tribunal Arbitral de Sport (T.A.S). Subitement, le dimanche soir,  des rumeurs sur la reconnaissance du Conor par le T.A.S  circulent dans la capitale et sur les réseaux sociaux. Les uns et les autres s’informent par sms ou par coups de fil. Le président Sidi Diallo se précipite sur les antennes de l’Ortm pour dire que le T.A.S a reconnu le Conor. Du coup, des campagnes d’intoxication sont lancées partout et on annonce même des liesses de joie dans les rues de Bamako. Quel folklore ! 

Paradoxalement, la lettre qui consacre cette reconnaissance ne figure nulle part. Ce qui nous a poussés à recouper les informations par le système d’investigations journalistiques. C’est ainsi que nous avons pu mettre la main sur les deux correspondances du Conor et du T.A.S.

En effet, le 03 avril 2017, le président du Conor adresse une lettre au  secrétaire général du T.A.S avec comme objet : Affaire Yéli Sissoko et autres contre Femafoot. Dans ladite correspondance, il rappelle la genèse de la crise qui secoue le football malien et les motivations des décisions de dissolution de la Fémafoot et la mise en place du Conor. Cela, en vertu des dispositions des articles 13 et 49 du décret N0 98-215 /P-RM du 2 juillet 1998 régissant les activités physiques et sportives en République du Mali. Par la suite, il informe le T.A.S de la mise en place du Conor, demeurant ainsi l’organe exécutif agissant au nom de la Fémafoot durant un an. La lettre est conclue en ces termes : “En espérant que ce courrier retiendra votre attention, nous vous prions d’agréer, Monsieur le secrétaire général, en l’expression de nos salutations distinguées”.

Le lendemain, 4 avril 2017, le T.A.S réagit par une lettre dont l’objet est ainsi libellé : concerne : TAS 2016/A/4913 Yéli Sissoko et consorts /Femafoot.  Ainsi en accusant réception du courrier 3 avril à lui adressé par le président du Conor, le T.A.S dit se tenir volontiers  à la disposition du Conor pour toute information complémentaire. En analysant les deux correspondances, nulle part la décision de suspension du Mali par la Fifa n’est attaquée. Le Conor fait de la diversion et il n’a jamais été question d’une  reconnaissance du TAS. A moins que le Département des Sports et son Conor aient d’autres correspondances. Et nous mettons quiconque au défi de produire un document dans lequel il apparait clairement que le TAS reconnait le Conor. En tout cas, jusqu’au moment où nous mettons sous presse cet article.

Comment peut-on faire tout ce tintamarre pour berner le peuple malien en lui faisant croire que l’Etat malien va attaquer la décision de la Fifa devant le TAS ? Alors qu’en réalité le Conor n’a pas d’arguments pour s’adresser au TAS ! Sinon, il n’allait pas aborder le dossier de l’assemblée générale de janvier 2015, déjà clos avec la dissolution de la Fémafoot et la mise en place du Conor.

Le ministre des Sports et le Conor savent-t-il que quelle que soit la souveraineté du Mali et la valeur juridique du Décret N° 98/ 215/ PRM du 2juillet 1998 qu’ils ne cessent de brandir pour justifier la dissolution de la Fémafoot la Fifa a des principes ? La preuve est là ! Notre pays est suspendu, notre football est pris en otage. Ils continuent de s’agiter pour noyer le poisson dans l’eau. Jusqu’à q

uand durera encore ce théâtre ?

                   A.B. HAÏDARA

Seule la Fifa peut lever la suspension de la Fémafoot

Après avoir crié haut et fort une première victoire, il y a quelques jours, le Comité provisoire du ministre Poulo continue à faire croire au peuple malien que la levée de la suspension de la Fédération malienne de football n’est qu’une question de jours. Si le Tribunal arbitral du sport (TAS) juge recevable la plainte du “Mali” contre la Fifa, cela ne va rien changer sur la position de l’instance dirigeante du football dans ce dossier. “J’accuse réception de la déclaration d’appel déposée le 6 avril 2017 par la Fédération malienne de football auprès du Tribunal arbitral du sport contre la Fifa à l’encontre de la décision rendue par le Bureau du Conseil de la Fifa le 16 mars 2017” précise le TAS dans une correspondance en date du 12 avril dernier. Pour ce faire, le Comité de normalisation a agi au nom d’une fédération “Fémafoot” dissoute par le ministre des Sports et suspendue par la Fifa.

Le TAS va saisir la Fifa pour le reste de la procédure. Ce que le Comité provisoire oublie, c’est que pour la Fifa, la Fédération malienne de football n’existe plus. En d’autres termes, elle a perdu tous les droits auprès de la Fifa. Donc, la lettre du TAS est, tout simplement, la procédure normale. C’est tout. Avec cette affaire du TAS, le Comité de normalisation sera agréablement surpris. Puisque rien n’a encore commencé. Une façon de gaspiller l’argent du contribuable malien dans une affaire inutile.

En tout cas, seule la Fifa peut lever la suspension de la Fédération malienne de football. Le TAS n’a pas la vocation de reconnaitre une fédération ou un Comité de normalisation.   

  A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Camarades, journalistes,
    En lisant cet article, je me pose plusieurs questions. Quand le journaliste confond commentaires, analyse et enquête journaliste, doit on avoir en confiance son écrit?
    J’aime a dire que le journaliste doit être neutre même si il est prouvé partout qu’aucune rédaction ne l’est. Chaque rédaction suit sa ligne éditoriale.
    cela dit prenons le journaliste dans sa démarche. Il débute par accuser et non démontrer les faits. S’il avait put nous exprimé qu’il avait fait le voyage sur la Losane, et interviewé les membres de la TAS, je l’aurai cru. J’ai lu aussi dans un journal en ligne qui a la même réflexion que lui qu’un message du TAS a demandé à la FIFA de designer un avocat en son nom pour les négociations sur le dossier. Soit les journalistes maliens qui sont dans le même camp font la cours chacun à part ou il ya des questions a se poser. Pourquoi ne cherche t’il pas a rencontrer en contact avec la Losane pour mieux élucider leur position? pourquoi n’appelle t’il pas la FIFA? pourquoi ne rentre t’il pas en contact avec l’avocat suisse cité nommément dans le message attribué au TAS?
    Autant que le camp du Mali se bat pour prévaloir les droits du peuple malien, autant les “Tagini” comme moi sons confus.
    Certes, tout le monde n’a pas le privilège de travailler dans une rédaction. J’ai bien aimé cette profession, et surtout les hommes et les femmes qui l’anime. Cependant, l est clair que l pays vient avant tout. Oui, même avant la justice. Quand il s’agit d’une nation, le sujet doit préoccuper tous les citoyens de la nation.
    Nos interprétations peuvent et doivent diverger mais nous resterons à jamais des maliens. Ni nous sommes pas arrivé à nous entendre sur l’essentiel, alors force est que l’essentiel va s’entendre sur nous.

  2. Cette diversion émane du Ministre Poulo. Les frondeurs sous la direction de Poulo ridiculise le Mali . Ils se fatigueront .

    • C’est grave ! institutionnaliser le vol. Cette affaire de suspension de l’équipe dirigée par Boubacar Baba DIARRA, est la conséquence du refus de celui-ci de donner l’argent de la FMF, au Ministre Poulo pour financer son parti politique la CODEM. Il se fait assisté de complices ignorants ou aveuglés par le gain facile. Comment le TAS peut reconnaître un organe bidon, créé par le Ministre Poulo, dans le seul but de mettre la main sur l’argent de la FMF? Pas pour développer le foot ball, mais alimenter la caisse de son parti politique la CODEM.

  3. En tout cas, je ne peux pas croire que les émissaires du Ministre qui comptent en leur sein d’éminent avocats, acceptent d’envoyer une correspondance au nom de la Femafoot pour le CONOR.
    Même un élève de la maternelle ne fera un tel acte.

  4. 1)Nous disons et rappelons

    *Adam et Eve les Humains ont mangé du fruit de l’arbre que ALLAH DIEU MAANGALA YAHWEH leur avait dit de ne pas toucher car ils croyaient bien faire sous les conseils de Satan Constatant les conséquences néfastes de leur action ils ne continuèrent plus a manger les fruits de l’arbre et présentèrent leur excuses ils n’ont pas persisté a manger les fruits de l’arbre Ainsi on dit que L’ERREUR EST HUMAINE

    *Satan le Diable contrairement aux Anges refusa de suivre les conseils ALLAH DIEU MAANGALA YAHWEH qui l’a créé et il persista dans son erreur de Raciste de Tribaliste de Discriminateur EN DISANT QU’IL EST SUPÉRIEUR Á L’HOMME ADAM car fait à partir du Feu et l’homme ADAM à partir de l’argile Persistant dans son erreur ALLAH DIEU MAANGALA YAHWEH lui donna comme Demeure Éternel les Feux et Flammes de l’Enfer Ainsi on dit que PERSISTER DANS L’ERREUR EST DIABOLIQUE

    *le lettré mutant président du Mali et son gouvernement de lettré mutants en soutenant gardant le Peulh Dogon ou Poulo PERSISTENT DANS L’ERREUR ET SONT DONC DIABOLIQUES Pour Déliquescence Totale du Foot Malien comme ils l’ont toujours été envers leur Mali

    2)Nous disons et rappelons les ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES CUPIDES MÉCHANTS IMPÉNITENTS DU MALI SONT DIABOLIQUES

    *les lettrés mutants politiques chefs de partis députés maires Hommes en armes sociétés civiles religieux Enfants Égoïstes Ingrats Cupides Méchants SONT DIABOLIQUES CAR PERSISTANT TOUJOURS DANS LA Bouffe des Deniers Publics et Dons DANS LA Cupidité DANS LA Corruption à tous les niveaux DANS L’inégalité L’Injustice L’Iniquité 2poids et 2mesures Reines Dans La Soumission aux soit disant amis ennemis les Autres sous régionaux Anciens Colonisateurs d’Arabie d’Europe et Organisations de leur Mali Pour La Déliquescence Totale de leur Mali

    *les rebelles collabos de MNLA et consorts Enfant Égoïstes Ingrats Cupides Méchants SONT DIABOLIQUES CAR PERSISTANT TOUJOURS DANS LEUR Paresse Leurs Vols Viols Tueries sur des Bases Raciales Tribales Dans Leur Collaborations Leur Traitrise en s’Alliant à tous les Ennemis de leur Mali Pourvue Qu’on Leur Promette l’Assistance et la Pitance Gratuites à Vie Dans Leur Collaborations avec les soit disant amis ennemis les Autres Sous Régionaux d’Europe Pour La Déliquescence Totale de leur Mali

    *les Voyous de Fameux Terroristes Faux Djihadistes Faux Islamistes de Touaregs d’AnsarEdine de Peulhs FLM de ANSIPRJ et Consorts Enfants Égoïstes Ingrats Cupides Méchants SONT DIABOLIQUES CAR PERSISTANT TOUJOURS DANS LEUR Proxénétisme Dans Leur Narcotrafic Leurs Tueries Dans Leur Satanisme Dans Leur Adoration Leur Fidélité Leur Soumission à Satan Dajal ou Antéchrist Pourvue Qu’on Leur Promette l’Enfer leur Habitat Naturel Qu’ils Considèrent Comme Leur Paradis Tueurs à Gage et Collabos des Ennemis Sous Régionaux et d’Arabie Pour la Déliquescence Totale de leur Mali

    *les maliens et maliennes Enfants Diaboliques Impénitents Sachant que Persister dans l’Erreur est Diabolique SONT DIABOLIQUES en Votant en Élisant et Supportant Toujours les Mêmes Lettrés Mutants DIABOLIQUES Comme Présidents Chefs de Partis Députes Maires Pour la Déliquescence Totale de leur Mali

  5. A propos du Fax du 12/04/2017 du TAS: Ils ont déposé un recours au nom de la FEMAFOOT comme le montre le Fax envoyé par le T.A.S pour accusé de réception. Il est mentionné que c’est la FEMAFOOT contre la F.I.F.A sur le Fax alors que la FEMAFOOT est dissoute. Comment peut t-on utiliser le nom d’une structure que vous avez dissoute pour parvenir à vos fins?
    Ils n’ont pas déposé de recours au nom du CONOR parce qu’ils savent que ça allait être rejeté. Avec ce forfait ils viennent crier que le T.A.S a reconnu le CONOR. Quel mensonge!

  6. Ils sont allés à Lausanne faire une usurpation de titre: Ils ont déposé un recours au nom de la FEMAFOOT comme le montre le Fax envoyé par le T.A.S pour accusé de réception. Il est mentionné que c’est la FEMAFOOT contre la F.I.F.A sur le Fax alors que la FEMAFOOT est dissoute. Comment peut t-on utiliser le nom d’une structure que vous avez dissoute pour parvenir à vos fins?
    Ils n’ont pas déposé de recours au nom du CONOR parce qu’ils savent que ça allait être rejeté. Avec ce forfait ils viennent crier que le T.A.S a reconnu le CONOR. Quel mensonge!

Comments are closed.