Villarreal – Barça (1-4), Griezmann et le Barça retrouvent la lumière

0
Grâce notamment à un très beau but d’Antoine Griezmann, le Barça a disposé de Villarreal à l’extérieur (4-1). Les Catalans reprennent espoir.

Tout autre résultat qu’un succès aurait sonné le glas ce dimanche des illusions barcelonaises pour le titre. Ayant abandonné trop de points lors des précédentes journées jusqu’à se retrouver à sept unités du Real, l’équipe catalane se devait de gagner. Elle l’a fait. Et avec la manière qui plus est (4-1). Sur le terrain de Villarreal, elle a retrouvé beaucoup de ses forces, à commencer par Antoine Griezmann.

Le sublime lob de Griezmann

Titulaire après avoir démarré les deux derniers matches sur le banc, l’international français n’a pas raté l’opportunité qui lui a été offerte de se relancer. Et aussi de faire taire les critiques. Aux avant-postes, il a retrouvé du mordant et aussi une belle entente avec le duo Lionel Messi et Luis Suarez. Et c’est sans surprise qu’il est redevenu décisif.

Ramos et le Real augmentent la pression

Le Mâconnais pensait inscrire son 1er but depuis février dernier dès la 3e minute, mais un défenseur adverse l’a devancé pour tromper son propre gardien. Ce n’était cependant que partie remise. Juste avant la mi-temps, il a mis un terme à sa longue disette grâce à un lob majestueux à l’entrée de la surface. Un geste impeccable et qui était déjà consécutif à une régalade de Lionel Messi, avec une talonnade en guise de passe décisive.

Messi plus inspiré comme passeur

Griezmann n’a pas été le seul à profiter des caviars de la Pulga. C’est aussi le cas de Luis Suarez. L’Uruguayen avait assuré le break d’une remarquable frappe enroulée du droit, consécutive à une percée de son coéquipier argentin plein axe.

Pour ses nombreux caviars, Messi aurait mérité de scorer lui-même un but dans cette partie. Malheureusement pour lui, il n’était pas verni. L’arbitre le lui en a refusé un à la 70e. Ensuite, à la 92e, il a buté sur le gardien adverse après un une-deux avec Sergi Roberto. Enfin, juste avant le gong, un de ses coups francs a terminé sur la transversale.

Heureusement pour le Barça, le match était déjà largement plié, surtout qu’Ansu Fati était venu ajouter un quatrième but en faveur des siens. À peine entré en jeu, l’international espoir espagnol s’est distingué d’un tir à ras de terre, devenant l’auteur de la 9000e réalisation de l’histoire des Blaugrana. Une belle symbolique, même si le plus important était la victoire glanée.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here