Lutte contre la désinformation et les fakenews : L’APPEL MALI met en place un centre de Fact Checking !

0

Le mercredi 19 janvier à son siège à l’ACI 2000, l’Association des Professionnels de médias (APPEL-MALI) a tenu une conférence de presse sur la désinformation et les fakenews. L’occasion a été opportune pour le Président de l’APPEL-MALI, Modibo Fofana, d’annoncer la mise en place d’un centre fact checking pour vérifier les fausses nouvelles afin d’aider les journalistes à éviter des pièges.   

Cette conférence avait comme conférencier principal, Modibo Fofana, président de l’APPEL-MALI. Il était accompagné de Lassina Ogo Niangaly du site d’information ‘’Le Jalon’’ et Salif Diarra du site ‘’Mali-actu’’, un membre de l’APPEL-MALI.

Ainsi, dans son allocution, le président Fofana a signifié que notre pays traverse actuellement un contexte politique extrêmement tendu suite aux sanctions imposées par la CEDEAO et l’UEMOA. Une situation, dira-t-il, qui donne lieu à la prolifération des fausses informations, à une campagne de désinformation et d’incitation à la violence sur le net et les réseaux sociaux, le tout à partir d’une machine de fabrique de fakenews.

Pour cela, à ses dires, certains s’adonnent à cœur joie à la publication des fakenews et la désinformation. Comme cela fut le cas entre autre, dans la publication relative à l’arrestation d’un ancien dignitaire du régime, une note circulaire de l’Armée qui pouvait démoraliser les troupes au front, et le partage des vidéos montées de toutes pièces pour alimenter le sentiment anti-français au Mali. « Nous exprimons notre inquiétude face à de telles campagnes. Dans ce pays plongé dans la crise, ces fausses informations, fakenews et désinformations sont en train d’enflammer une situation déjà tendue. Toutes choses qui nous interpellent, les professionnels des médias de ne pas perdre de vue notre mission d’informer, d’éduquer et de sensibiliser sans la recherche du sensationnel, mais aussi notre responsabilité » a-t-il laissé passer comme message.

Ces fakenews, et désinformations prennent de l’ampleur, dit-il, à tel point que les vraies informations sont noyées. A en croire M. Fofana, plus grave, certains journalistes et éditeurs en ligne se laissent piéger par la reprise de certains articles de presse des sites en ligne fantômes. Ce qui contribue à envenimer la situation en chauffant à bloc l’opinion publique. Au regard de toutes ces dérives, il déclare qu’en tant que professionnels des médias, ils devront jouer leur rôle pleinement en diffusant des vraies informations après vérifications des faits et que leur patriotisme doit être exprimé en donnant que des vraies informations au-delà de toute tentation. Néanmoins, pas en reprenant des articles, haineux, des articles produits par certains medias en dehors du Mali pour entretenir la confusion et semer la haine.

Au cours de cette rencontre avec ses confrères, le président de l’APPEL-MALI a rappelé que : «  le journaliste n’est pas dans la course du buzz, il doit sa crédibilité que de donner des informations fiables et apaisantes » a-t-il précisé.

Un fact checking pour vérifier les fausses nouvelles !

Selon le président Fofana, l’APPEL-MALI a mis en place un centre de fact checking pour vérifier les fausses nouvelles afin d’aider les journalistes à éviter des pièges. Ce centre sera piloté par des éminents confrères, à l’instar de David Dembélé, Lassina Ogo Niangaly et  Salif Diarra. Présent à cette rencontre, Lassina Ogo Niangaly affirmé que: « L’enjeu pour les vraies journalistes aujourd’hui, ce n’est pas la rapidité dans la diffusion de l’info mais la qualité et l’effort qu’on fournit dans la vérification ».

Plein succès à ce centre car la presse malienne en a besoin.

Par Mariam Sissoko  

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here