COVID-19 : Vers une chute de la croissance dans la zone UEMOA

4

La croissance de la zone UEMOA pourrait chuter de moitié suite à la pandémie du Covid-19. Baisse des principaux produits d’exportation, diminution des transferts des migrants, secteurs à l’arrêt, chute de recettes publiques et accroissement du poids du service de la dette sont les principales conséquences du coronavirus sur les pays de la zone selon une étude de Bloomfield Investment « L’impact du covid-19 sur la zone Uemoa ».

Le taux de croissance économique de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) pourrait connaître un repli de trois points de pourcentage à cause de la pandémie de coronavirus, a-t-on appris du gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), TiémokoMeyliet Koné.

Les résultats préliminaires des travaux en cours à la BCEAO montrent que le taux de croissance économique de l’Union, qui se situe actuellement à 6,6%, pourrait se replier de trois points de pourcentage ou plus, en fonction de la gravité de la crise.

Baisse des exportations

La baisse de l’activité économique mondiale va entraîner une baisse de la demande des principaux produits d’exportation de la zone, et donc des recettes d’exportation. Ce sont l’or, le cacao, le pétrole, la noix de cajou et le coton, qui représentent près de 65% des exportations totales. Ils sont destinés à l’Union européenne (44%), l’Afrique (21%), l’Asie (20%) et l’Amérique (8%). Les impacts de cette diminution seront différenciés selon les pays, le Burkina et le Mali pâtiront des moindres exportations et ou de la chute des prix de l’or et dans une moindre mesure du coton, le Bénin par le coton, la Côte d’Ivoire pour le cacao mais aussi la noix de cajou ainsi que le pétrole, le Niger et le Sénégal par le pétrole, la Guinée Bissau par le cajou.

Moindres transferts des migrants

Les pays européens, dont parte la majorité des transferts de fonds vers l’Uemoa, et en premier lieu la France et l’Italie, sont à l’arrêt ce qui varéduire, comme lors de la crise de 2008, les disponibilités financières. Les pays les plus exposées seront, souligne Bloomfield, le Sénégal, le Mali et le Togo, les transferts représentant respectivement 10%, 5,5% et 7,7% de leur PIB en 2018.

Ralentissement économique

Comme pour les autres continents, les mesures prises pour combattre le Covid-19 impactent directement de nombreux secteurs, tels que le tourisme, la restauration, les transports, le BTP, le pétrole.

« Le secteur agricole pourrait pâtir de la baisse des subventions ou distribution d’intrants réalisés par certains Etats dans leur Plan National d’Investissement Agricole, et de la baisse de la demande. Le maintien de la Côte d’Ivoire du prix bord champ du cacao pour la campagne intermédiaire est une bonne nouvelle pour les paysans de ce sous-secteur. En Guinée Bissau, la situation pourrait être critique pour le secteur agricole, avec un cours baissier de la noix de cajou. La conséquence sera un découragement des petits producteurs entrainant ainsi une baisse de la production nationale » observe Bloomfield Investment.

En outre, le Bénin et le Niger pourraient être aussi impactés indirectement par la baisse du prix du pétrole via le Nigeria avec un recul des réexportations et des activités agropastorales, respectivement.

Dette et finances publiques

Avec la baisse des recettes budgétaires – ressources fiscales et douanières – la pression sur le paiement des services de la dette sera forte, estime Bloomfield Investment. Selon le cabinet ivoirien, les pays les plus exposés seront le Bénin, le Burkina Faso et le Togo compte tenu du ratio service de la dette totale sur les recettes publiques hors dons pour 2020 projeté par le FMI. La Banque mondiale et le FMI ont toutefois officiellement demandé aux créanciers bilatéraux officiels de suspendre les paiements de la dette.

Face à cette situation, pour l’instant, seuls la Côte d’Ivoire et le Sénégal ont engagé de vastes plans de soutien à leur économie. Les institutions régionales se sont également impliquées, comme la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest (BCEAO) ou la BOAD, mais aussi les institutions multilatérales, BAD, BADEA, Banque mondiale, etc.

Selon M. Koné, les études préliminaires menées par la BCEAO indiquent que la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus (Covid-19) aura un « impact significatif »sur les économies de l’Union.

Selon M. Koné, l’institution financière commune aux huit pays de l’UEMOA a mis à la disposition des banques opérant dans ses Etats membres 5.037 milliards de francs CFA, au taux préférentiel de 2,50%, soit une hausse de 600 milliards de francs CFA.

Selon des informations provenant de diverses sources, la maladie à coronavirus s’est propagée dans les huit pays de l’UEMOA, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Mahamadou YATTARA

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Nos Etas doivent unilatéralement arrêter le paiement des services de la dette pour financer l’économie nationale qui souffrira beaucoup de cette crise. Le service de la dette n’est pas soutenable dans la configuration économique mondiale imposée par cette pandémie. Nous devons maintenant financer la production nationale, penser à des économies de substituions par les ressources nationales et limiter les importations au maximum.

  2. 👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

    OUI OUI …
    ET PENDANT CE TEMPS LA …

    AFFAIRE( S ) S.I.C.G MALI CONTRE BHM SA ( BMS SA ) ET ACI ..

    EN FAIT …AU TOTAL LES DIFFERENTS STRATAGEMES DECOUVERTS ENTRE OCTOBRE 2004 ET AVRIL 2006 N ONT PAS ABOUTI …

    NI L EFFACEMENT DES 38 PLAINTES PENALES AU POLE ECONOMIQUE DE SOMBE THERA … PROCUREUR ……DECOUVERTE EN 2009 …

    NI LA CREATION DE FAUX ETATS DE CREANCE DE .. 5.866 MILLIARDS ET 1. 837 MILLIARD ..ETABLIS PAR AGUIBOU BOUARE ET MODIBO CISSE …ET UN AUTRE ….POUR BHM SA …

    NI LA FAUSSE CONDAMNATION PAR LA COUR D APPEL DU FAIT DE L ETABLISSEMENT DE LA LOI PRIVILEGE ET DE LA LECTURE DES FAUX ETATS DE CREANCES POURTANT VALIDES PAR BA AWA TOUMAGNON …DIRECTRICE DU CONTENTIEUX DE L ETAT ….

    NI LA FAUSSE SAISIE DES HALLES DE BAMAKO …AUTORISEE PAR ISSOUFI TOURE …PRESIDENT DE LA COUR D APPEL ..

    RIEN N A VRAIMENT FONCTIONNE ..A TERME !

    CAR , SI MEME BHM SA ( BMS SA ) ET ACI ONT PU UN TEMPS CROIRE QUE LA CCJA A ABIDJAN ALLAIT REFUSER DE JUGER LE DOSSIER S.I.C.G MALI ….
    QUE LEUR VOL ALLAIT DONC SE FAIRE OUBLIER …. CAR IL A FALLU ATTENDRE 9 ANS A PEU PRES ..ET LE PASSAGE DEVANT UN JUGE DE L EX PRESIDENT DE LA CCJA …(ENMENE DEVANT LE JUGE PAR SES PAIRS) ……
    DEPOSEE LE 19 OCTOBRE 2010 …L AFFAIRE DE S.I.C.G MALI A DONC ETE JUGEE …LE 14 MARS 2019 PAR L ARRET 068 .. ..
    .RESULTAT : PLUS DE 23 MILLIARDS DUS PAR LA BANQUE …
    …ET LA CCJA A RETROUVE EN 2019 LES MEMES 1,707 MILLIARDS DETERMINES PAR LES EXPERTS A BAMAKO ..ET DEPOSES PAR EUX DEVANT LA COUR D APPEL DE BAMAKO…

    ET « « CURIEUSEMENT » » BHM SA (BMS SA ) NE S EST OPPOSEE A AUCUNE DES 800 PAGES DU DOSSIER ….… BIZARRE , NON ?…
    « « MAITRE » » BASSALIFOU SYLLA A TROUVE SES LIMITES ….ESPERE T IL ENCORE QUELQUE CHOSE ?

    EN FAIT LE 22 AOUT 2007 JE LUI AI FAIT REMETTRE L ACTE DE PROPRIETE DES HALLES ETABLI AU NOM DE S.I.C.G SA …ET ENREGISTRE PAR LA CONSERVATION FONCIERE …ET IL A LAISSE OU A INITIE LA SAISIE DES HALLES …FAUSSEMENT SAISIES AU NOM DE S.I.C.G MALI ..SUR INTERVENTION DE ISSOUFI TOURE PRESIDENT DE LA COUR D APPEL DE L EPOQUE !

    ET VLAN ….ENCORE UNE FAUSSE COMMISSION QU IL AURA , EN PLUS DU RESTE …A REMBOURSER !

    ET …EN PLUS … COTE ACI ….IL Y AURA A RESTITUER TOUS LES TERRAINS REPRIS PAR ELLE …SUITE A L INTERVENTION DE SIDI SOSSO DIARRA …DU FAIT QUE C EST BIEN BHM SA ( BMS SA ) QUI DOIT A S.I.C.G MALI …ET NON L INVERSE !

    LA …IL SE POSERAIT UN NOUVEAU PROBLEME …. PARCE QUE CES TERRAINS AURAIENT ETE REVENDUS …ET L ARGENT CORRESPONDANT NE SERAIT PAS RETOURNE OU IL DEVAIT ARRIVER …DANS LA CAISSE DE L ETAT !

    POUR DES RENSEIGNEMENTS SUPPLEMENTAIRES IL FAUT TAPER SUR LA RECHERCHE GOOGLE :
    OHADA: Au Mali, S.I.C.G , entreprise ivoirienne victime d’injustices depuis 2004, rétablie dans ses droits

    MERCI A TOUS !
    👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

  3. 👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍
    ….EH BIEN ! BRAVO !
    ECHOS MEDIAS A REPRIS AUJOURD HUI , VENDREDI 10 AVRIL 2020 DANS SON N 54 …
    L INTEGRALITE DE L ARTICLE D HIER !

    LE TITRE EST DONC :

    AFFAIRE BMS – ACI –
    —VERIFICATEUR
    S.I.C.G MALI
    L AFFAIRE DU CORBEAU REFAIT SURFACE
    QUINZE ANS APRES ..

    AVEC TOUS LES DETAILS …LA COPIE COMPLETE DE LA PLAINTE ..ET DES REQUISITIONS DU PROCUREUR !

    BRAVO ECHOS MEDIAS …ET FELICITATIONS !
    👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

  4. 👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍
    VOICI DONC LE TEXTE DU PREMIER SMS DE YACOUBA DIALLO ANCIEN PATRON DE L ACI ….ADRESSE AU PATRON DE S.I.C.G MALI ..ET EVOQUE DANS L ARTICLE D HIER PAR ECHOS MEDIAS N 53 DU 9 AVRIL 2020 ….! ! ! !

    “” VOUS NE RAPEL + D MOI MAIS VOUS M AVE RENDU SERVIC 1 JOUR , CE POURQOI JE VOUS REND LA MONAI AUJOURDI
    PAR CONSEQUENT QUITE VITE LE TERITOIRE MALI DANS 48 H CAR YA UN MANDAT DE DEPO EN PREPARATION COTRE VOUS INITIE PAR VRIFICATEUR GNRAL ET ARCHITEC KONARE E ASSOCIE POUR GROSS D JUSTIC TOMBE POUR 400 MLION ET MILIAR P LA BHM .
    BONNE CHANCE .
    J M SUI ACQUITE DMA DET ENVER VOUS “”

    ….IL ME SEMBLE QUE PRECISER LE TEXTE DU PREMIER SMS ETAIT NECESSAIRE …

    LE RESTE DE L ARTICLE ME SEMBLE BON ….SAUF QUE LA PLAINTE POSEE ET ENREGISTREE PAR LE COMPOLE N EST PAS REPRODUITE

    ….POUR RAPPEL ,LA PLAINTE NON RETRANSMISE PAR ECHOS MEDIAS D HIER MONTRE BIEN QUE MONSIEUR YACOUBA DIALLO EST AUSSI COMPLICE DE BHM SA …COMME LE VERIFICATEUR SIDI SOSSO DIARRA ….COMME BA AWA TOUMAGNON EX DIRECTRICE DU CONTENTIEUX DE L ETAT …ET COMME ISSOUFI TOURE ..EX PRESIDENT DE LA COUR D APPEL …COMME SOMBE THERA …EX PROCUREUR DU POLE ECONOMIQUE …COMME “”MAITRE “”BASSALIFOU SYLLA …GRAND ORGANISATEUR DES FAUX ..COMME AGUIBOU BOUARE CO -SIGNATAIRE DE FAUX IMMENSES DE 5, 866 ET DE 1, 837 …QUI ONT MIS 10 ANS A ETRE ANNULES DU FAIT DE L ACTIVISME DE CERTAINS A L OHADA A ABIDJAN …ET PAYES PAR LE PRESIDENT DE LA CCJA QUI SE RETROUVE MAINTENANT DEVANT UN JUGE …! ! ! …ET COMBIEN DAUTRES ..PLUS PETITS …
    MAIS TOUT A UNE FIN …
    LA PREUVE !
    TENEZ .VOUS AUREZ DES DETAILS EN TAPANT SUR LA RECHERCHE DE GOOGLE CECI :

    “”OHADA: Au Mali, S.I.C.G, entreprise ivoirienne victime d’injustices depuis 2004, rétablie dans ses droits

    ET POUR LES COUILLONS BETES QUI NOUS PRENNENT ENCORE POUR DES “”MADOFF””…BONNE CHANCE A VOUS …! ! !
    NOUS , A L OHADA , A ABIDJAN …UNE FOIS QU A ETE ECARTE LE PRESIDENT DE LA CCJA …QUI RAPPELONS LE A ETE PRESENTE DEVANT UN JUGE ..PAR LA MEME CCJA ..( ! ! ! )
    …NOUS N AVONS PAS ETE CONFRONTES A UNE SEULE QUESTION DE BHM SA …A LA REOUVERTURE DU PROCES .. QUELQUES HUIT ANS ET DEMIE APRES …
    BIZARRE NON ?
    ET LES MEMES CHIFFRES TROUVES EN 2009 PAR LES EXPERTS SOIT 1,707 DUS PAR BHM SA DEPUIS 2004 …ONT ETE RETROUVES PAR LA COUR …! ! ! ! !
    COMME JE DISAIS HIER …
    IL S EST QUAD MEME PASSE DES CHOSES SOUS ATT !

    MERCI !
    👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍👍

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here