Front social : La famille CDTM s’agrandit

0

La Centrale démocratie des travailleurs du Mali, CDTM, a accueilli trois syndicats en son sein le samedi 10 octobre 2020. Il s’agit de: le Syndicat national des exploitants agricoles ; la section syndicale de la Caisse malienne de la sécurité sociale, CMSS, et la section syndicale des péagistes du Mali. 

Ces trois syndicats ont fait leur adhésion à la Centrale démocratique des travailleurs du Mali le Week-end passé. Cette adhésion renforce les lignes de ladite centrale syndicale. En seulement six ans d’existence, la CDTM s’impose dans le milieu syndical comme l’une des plus grandes centrales au Mali. Elle compte une trentaine de syndicats, dont la dernière adhésion a eu lieu ce samedi 10 octobre 2020, au siège de la CDTM, à l’Hippodrome. 

Le choix de la CDTM, selon les secrétaires généraux des syndicats adhérents, n’est pas fortuit. Car, affirment-ils, la CDTM s’engage pour les travailleurs du Mali. L’occasion a été opportune pour le secrétaire général de la section syndicale de la CMSS, Ousmane Traoré, de remercier la secrétaire générale de la CDTM pour son engagement afin que son syndicat soit créé. Mesurant les lourdes tâches pour lui et les membres de son bureau, M. Traoré demande le soutien permanent et constant de la centrale pour guider leurs premiers pas. 

Par ailleurs, il rassure de tout mettre en œuvre avec les membres de son bureau pour respecter et faire respecter les idéaux de la centrale au sein de leur service. « Je m’engagerai à améliorer les conditions de vie et de travail de nos camarades qui ont placé leur confiance en nous. Et cela, pour la cohésion sociale et la stabilité au sein de la structure », a déclaré M. Ousmane Traoré. 

Le secrétaire général des exploitants agricoles a exprimé sa joie d’être au sein de la CDTM. Cependant, il déplore les conditions du secteur agricole du Mali, surtout l’expropriation des agriculteurs de leurs terres. Or, ce secteur contribue à plus de 90% dans l’économie nationale. Aux dires du secrétaire général des exploitants agricoles, M. Bakary Mamoutou Traoré, lui et les siens ont porté leur choix sur la CDTM parce qu’ils voient en elle une sérénité dans sa lutte. « Mais, si la CDTM se dérobe à sa mission en devenant auxiliaire du gouvernement, nous la quitteront », met en garde Bakary MamoutouTraoré. 

La secrétaire générale de la CDTM, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, pour sa part, rassure les nouveaux adhérents de ne ménager aucun effort pour répondre aux besoins des militants. « La CDTM aspire à un monde de travail débarrassé d’inégalité et d’iniquité dans le traitement des syndicats par le gouvernement, à un Mali sans oppression où la démocratie s’étend au travail, à un Mali pacifique où la justice et l’égalité entre les hommes et les femmes et les droits de la personne prévalent ; où la discrimination appartient au passé », rappelle-t-elle. Aussi, ajoute-t-elle, « notre vision commune du syndicalisme et de la chose syndicale nous oblige à travailler autrement ». Pour la secrétaire générale de la CDTM, seule l’union permettra à la centrale de prospérer et de répondre aux besoins des travailleurs. Elle invite à cet effet les militants à agir dans ce sens. La cérémonie s’est terminée par la signature du protocole d’adhésion par les secrétaires généraux. 

Oumar SANOGO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here