Liberté syndicale : L’Untm déplore la violation

0

L’engagement de l’Union national des travailleurs du Mali (Untm) à défendre la liberté syndicale ne démorde pas. Un engagement qui amène la structure dirigeante à déplorer certains agissements qui sont de nature à mettre en cause la liberté syndicale. 

Dans une lettre circulaire, l’Untm déplore des violations du droit syndical avec des interférences dans la vie syndicale. Les camarades responsables syndicaux des centres de santé, des services administratifs et des sociétés minières sont victimes de violation de leur liberté syndicale.

« Toute chose qui montre la méconnaissance qui ne saurait être tolérée des conventions et des lois nationales régissant le syndicalisme au plan mondial et national », stipule le communiqué. Pourtant, en août 2021, l’Untm, tenant compte de la complexité de la situation nationale, avait décidé de suspendre ses activités revendicatives.

Pour le président de l’Untm, Yacouba Katilé, il ne s’agissait pas de déserter la lutte syndicale, mais de contribuer à la restauration du pays durement fragilisé par les errements politiques, sécuritaires, sociales  et de leur grève. « Mais que cela  ne soit pas une porte ouverte aux violations du droit syndical avec des interférences dans la vie syndicale. Ce comportement patriotique des syndicalistes doit être  brandi », dit-il.

Malgré ce comportement décrié, l’Untm se réjouit de certaines actions, notamment les transpositions devenues un acquis depuis plus de 3 ans. Il y a eu l’alignement et les rappels à tous les contractuels. Les syndicats partenaires sont aussi remis dans leurs droits au fur et à mesure des discussions, des rencontres avec le gouvernement et le patronat. Les commissions sont à pied d’œuvre pour l’extinction des accords du 5 février 2021.Ce sont là des illustrations.

La situation du pays n’est pas passée sous silence. L’Untmestime que le pays est aujourd’hui dans un climat de sécurité qui s’élargit de plus en plus. C’est ainsi qu’un hommage a été rendu aux forces armées et de sécurité qui d’ailleurs ont besoin de soutien.

Les décisions inoportunes, inexplicables, inhumaines, anti-maliennes prises à l’extérieur sont aussi contestées par l’Untm. Cette sanction a été pour le bureau exécutif des facteurs de consolidation d’engagement  à bâtir la solidarité des textes, des institutions, à se préparer pour de bon exercice du pouvoir, les acquis démocratiques. « L’Untm est et reste dans cette dynamique », conclut le communiqué.

BissidiSIMPARA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here