Colonel Kéba Sangaré, un officier valeureux au service de l’armée malienne

23 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Fraîchement rentré de Chine où, il était allé suivre un stage, le Colonel Kéba Sangaré s’est mis au service de son pays. Béret rouge et commando- parachutiste de son état, il dirige les opérations militaires, à Tombouctou, en tant que commandant de la 5ème région militaire.

Officier connu pour son amour du travail bien fait, sa rigueur, et son don de soi, le Colonel Kéba Sangaré a dirigé  l’Ecole des Sous-officiers de Banankoro (ESO). Une école à la quelle il a  insufflé une nouvelle dynamique.

Cet officier valeureux a débuté sa carrière au Prytanée militaire de Kati (2ème promotion) en 1982, après son certificat d’Etudes Primaires.

Après son Baccalauréat (série sciences humaines), il intègre la prestigieuse Ecole Militaire Inter-Armes (EMIA) de Koulikoro en octobre 1989. Il est de la 15ème promotion baptisée Sous-lieutenant Abdoul Karim Doumbia.

Après avoir été nommé au grade de sous-lieutenant en octobre 1993, il est  affecté au 33ème Régiment des commandos-parachutistes. Aussi, il a participé à d’autres formations. Au Mali  et à l’étranger.

D’abord, de 1996 à 1998 en Chine pour la formation des Instructeurs des détachements spéciaux. Ensuite, de 1998 à 1999, la formation de chuteur (saut para) avec comme instructeur principal l’équipe du Lieutenant-colonel Abidine Guindo (ancien aide de camp de l’ex-président ATT, soutenu par le commandant Rabah Abdel Kader Coulibaly et plusieurs autres officiers. De 2000 à 2001, le Colonel Kéba Sangaré a suivi un stage au Nigeria sur les travaux d’état major au sein d’un Régiment communément appelé Junior Staff Course; de 2004 à 2005, il a suivi un stage d’école d’état major au Gabon et en 2006, un stage en stratégie en Chine.

Le Colonel Kéba Sangaré est instructeur permanent à l’EMIA. Il a occupé plusieurs postes. Notamment, comme Commandant  de compagnie d’instruction et de troupes aéroportées, Commandant de la compagnie chargée de la sécurité Présidentielle, Officier de bureau au niveau de la mission des Nations Unies en République Démocratique du Congo, chef de  bureau Opération Instruction du 33ème Régiment des Commandos-Parachutistes, Directeur des études de l’école des sous-officiers et Directeur de l’Ecole des Sous-officiers (ESO) depuis  juillet 2007.

Après près d’un an de formation en Chine, l’officier fraîchement rentré au bercail s’est mis au service de son pays. Il dirige, actuellement, les opérations militaires à Tombouctou, en tant que commandant de la 5ème région militaire.

Pour le Colonel Kéba Sangaré, être chef, c’est pouvoir résoudre les problèmes. Et dans l’armée, dit-il, c’est très simple : « Les problèmes qui me dépassent sont soumis à l’échelon supérieur, qui a toujours trouvé les différentes solutions appropriées » explique t-il.

Dieudonné Diama

SOURCE:  du   20 fév 2013.    

23 Réactions à Colonel Kéba Sangaré, un officier valeureux au service de l’armée malienne

  1. loponou

    je ne savais pas que le journaliste Dieudonné DIARRA était un griot de son état.
    Cependant il fait très mal son boulot

  2. maiga issa

    Bravo mr le journaliste ça fait longtemps que j appelle de mes voeux un tel article sur les officiers de terrain,col sangare est non seulement bardé de diplomes mais courageux,felicitations colonel il faut juste aider le commandant militaire de gao de maniere strategique.

  3. Sim

    Rapportage sur le parcours du colonel DAKO, Ould Meydou s’il est encore actif seras la bienvenue aussi.

  4. Sim

    Important de faire connaitre les officiers et soldats de rang qui se battent comme Kéba, Néma, Gamou et le nouveau régiment constituer de volontaires de tous les corps.
    Bon travail de journaliste.

  5. koussata

    c’est bien et courage kéba
    mes mon cher le journalist
    Dieudonné Diama,n’excite til pas de photo de keba sangare au Mali?
    pourqoi mettre la photo de ses deux teorristes du cndre a la place de se solda de valeur?
    mon colonel tu peut mettre ton beret rouge pour brandir ta signature.
    les beret rouge non jamai dit qils refusait d’aller se battre au nord.sil vous plait impeut de respect aprêt tout il est et rest beret rouge et reste un eleve de son professeur repecte Abidine Guindo

  6. bouro2

    Du courage mon colonel
    le peuple vous sera
    reconnaissant tout ce que
    vous faites pour la patrie,vous
    n’etez comme des bandits
    deserteur,soulards,indiscipliner des beret
    rouges qui ont peur d’aller
    combanttre les
    terroristes au nord.

  7. bouro2

    Du courage mon colonel le peuple vous sera reconnaissant tout ce que vous faites la patrie,vous n’etez comme des bandits deserteur des beret rouges qui refusent d’aller combanttre les terroristes….des soulards ,indispliner.etc.,

  8. Angaran

    Quoi? le canard enchaine! Vous continuez toujours vos publireportage malgre tout ce qui s’est passe ces 11 derniers mois? Vos officiers millionnaires vous payent gracieusement certainement!