Finale Miss Guinée 2017 : Des éléments de faits dissimulés pour ternir l’image du Premier ministre Mamady Youla

1

En journalisme si le commentaire est libre, les faits quant à eux, sont sacrés. La polémique par rapport à la présence du Premier ministre guinéen à la phase finale de la Miss Guinée n’aurait pas eu sa raison d’être si seulement on s’était fait le devoir de relater, non seulement, les faits mais l’ensemble des faits.

Dans l’optique de rester fidèle aux faits afin de permettre à l’opinion publique de faire une lecture saine de la situation, deux exigences se posent. La première exigence est, à priori, de revenir sur des contre-vérités publiées par certains journaux dans l’unique but de ternir l’image de M Youla. La deuxième exigence est de mettre à la lumière, des éléments de faits délibérément occultés par des confrères, qui, par conséquent biaisent l’information.

Les images qui circulent et  entraînant de commentaires bruyants et déplacés sur la  toile, montrant  Mamady Youla, débout comme fixant les filles qui étaient en lice pour la couronne , ne  sont autres qu’un montage grotesque dans  le seul dessein de souiller la réputation de l’homme.

Le Premier Ministre a, certes, assisté à cet évènement culturel. Mais  la question légitime qu’on doit se poser serait de savoir : il y est resté pendant combien de temps et a assisté à quelle partie de l’évènement ?

Selon tous les recoupements, Monsieur le Premier ministre   Mamady Youla, n’a  pas assisté à la partie de défilé qui fait polémique, où les filles sont en Bikini. En plus, le PM n’y restera que 45 minutes, avant de repartir.  Il aura juste le temps de donner une enveloppe aux organisateurs et d’assister à une partie des défilés, avant de s’excuser. Certains internautes assimilent le concours de Miss Guinée 2017 auquel le  Premier ministre Mamady Youla a, en partie, pris part à un concours d’exhibition.

Alors, il y a là, un certain nombre de paradoxes qui apparaissent au regard de cette idée.  D’abord le concours de Miss Guinée 2017 ne peut pas être assimilé à un concours d’exhibition dans la mesure où ce n’est  pas la première édition mais plutôt la neuvième. Ensuite, il n’y a pas eu de particularité par rapport au défilé des candidates de l’édition en question. Car, depuis neuf ans l’évènement se déroule de la même manière. D’ailleurs,  selon des informations issues des proches du Premier ministre, ce dernier n’avait aucune idée, en détail, sur le déroulement du défilé auquel sa participation avait été improvisée.

Mieux que ça, ce n’est pas la première fois dans nos sociétés politiques laïques  qu’une personnalité politique soit impliquée dans une telle activité culturelle pour, juste, témoigner du soutien des responsables politiques aux activités culturelles des citoyens. D’ailleurs, dans l’histoire politique récente de la Guinée, un responsable politique de rang supérieur ne s’était-il pas intéressé à la même activité culturelle au point d’épouser une miss ?.

Mamary FOFANA

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ou moins un des anciens présidents de Guinée a marier une miss guinée !
    La polémique intéresse uniquement ceux qui refuse leur histoire.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here