Pont de Kayes : Le 2ème pont n’est pas un caprice, mais une nécessité !

10

kayes-pontLes Kayesiens ont une  épée de Damoclès au-dessus de leur tête ! Depuis des mois l’état du pont de Kayes est critique. Les populations, de communiqué en communiqué constatent petit à petit l’état grave de ce pont. Le dernier communiqué en date le 21 juillet 2015 indiquait l’interruption du trafic sur le pont de Kayes de 23 h à 06h du matin et cela pendant trois jours. Des mesures similaires pourraient être prises au cas où les travaux ne seront pas achevés dans le temps imparti, poursuit le même communiqué ! Incapables, les gros porteurs ont été invités à emprunter le corridor du sud, c’est à dire (Dakar-Tamba-Mahinamine-Kénieba-Bamako) au grand dam d’une population kayesienne impuissante face à cette situation.

Les Kayesiens vivent actuellement une situation chaotique !

Le cordon ombilical entre Kayes N’Di et la ville proprement dite de Kayes est coupé depuis quelques jours et l’activité sur le pont est réduit jusqu’à nouvel ordre ! Et pour cause ? Travaux d’entretien sur le pont et une entreprise a été engagée pour cela. On se souvient encore il y a de cela quelques années, lorsqu’il y avait des problèmes sur le pont, les séquelles d’amertumes et le calvaire des usagers.  Aujourd’hui encore les démons refont surface et bonjour le calvaire ! Le pont constitue le point de passage par excellence de tous ceux qui, sur l’une ou l’autre rive, ont choisi d’établir leur demeure, soit leur activité. Au-delà, le trafic des marchandises. Ce pont, qui est considéré comme corridor international et très fréquenté, en est à son deuxième arrêt en moins de 5 ans ! Le 2ème pont que les Kayesiens veulent qui est plus que jamais une nécessité n’est pas toujours d’actualité auprès des autorités.

Sans y aller avec le dos de la cuiller et sans une exagération, les Kayesiens vivent le calvaire et cela depuis des mois. Traversée aujourd’hui le fleuve sénégal fait peur au regard des longs arrêts que la personne risque d’être confrontée.

Le 2ème pont n’est pas un caprice, mais une nécessité !

Kayes est une grande ville et une commune de l’Ouest du Mali à 495 km au nord-ouest de Bamako, sur les rives du fleuve Sénégal. Elle est la capitale de la première région administrative et sans nul doute la capitale économique de notre pays. La ville connaît un fort accroissement démographique puisqu’elle passe de 80 146 habitants en 2005 à 127 368 habitants en 2009 (dernières statistiques).

En 2003, le conflit ivoirien en bloquant les transports vers le sud a réactivé la voie ferrée et la ville de Kayes. La ville de Kayes est située de part et d’autre du fleuve Sénégal. En raison du trafic routier en augmentation, et notamment des poids lourds reliant Dakar à Bamako, le pont construit en 1998 a connu une usure précoce et a dû être réhabilité en 2009. Les travaux, d’un montant de près de deux milliards de francs CFA, ont perturbé fortement la circulation, le trafic sur le pont ayant été interrompu pendant trois mois.

Aujourd’hui encore les problèmes surgissent de nouveau ! Ces travaux sur le pont  entraînent la perturbation du trafic routier et les conséquences sont nombreuses sur le plan économique et social.

 Les Kayesiens s’expriment …..

« Nous vivons le calvaire ici à Kayes depuis des mois. Moi, je suis de Kayes Ndi, mais pour venir à Kayesba c’est tout un problème. A l’aller comme au retour, nous nous arrêtons pendant de longs moments sous un soleil ardent souvent. Vraiment nous demandons un 2ème à Kayes » Harouna Ly.

« Vraiment ca ne va pas à Kayes. Aller à Kayes Ndi est un calvaire. Je ne peux pas comprendre Kayes étant la capitale économique du Mali qu’on demande un 2ème pont depuis des années et qu’on n’arrive pas à voir. Souvent, je me dis le Gouvernement n’a pas besoin de Kayes ». Amadou Traoré

« Trop, c’est trop ! Il nous faut obligatoirement un 2ème pont ! Vraiment vu le corridor international et au regard du trafic, il est inacceptable de ne pas avoir un 2ème pont à Kayes. Je demande à IBK de s’impliquer personnellement de ce dossier pour que Kayes puisse avoir ce pont et atténuer le calvaire des Kayesiens » dixit le jeune Alphadi Fadiga Samounou.

Il est important et urgent de trouver une solution durable en construisant un autre pont à Kayes au lieu de chercher chaque fois à réparer ce pont de Kayes qui a un rôle déterminant dans le trafic international du Mali.

« Le pont de Kayes est plutôt le pont du Mali ! Si initialement il était prévu pour la ville ou la région de Kayes, la crise ivoirienne a donné au pont une autre allure, celle de point d’entrée du monde vers le Mali. Il est devenu vital pour le pays. Imaginez la cargaison de Serval, de la MUNISMA ! Le pont a sauvé le pays à l’époque pour n’avoir pas cédé, aujourd’hui il est normal qu’il soit ainsi. Il faut anticiper, si non le corridor Sud ne sera pas une solution pour le Mali. J’invite les autorités qui liront ce numéro à penser vite à un 2ème pont pour le Mali à Kayes ! », Boubacar Niang, Président de la délégation Régionale du Conseil Malien des Chargeurs à Kayes.

Boubacar NIANE

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. 11REACTIONS UNE SEULE MAIN !!!Mme LA VULGAIRE !!!POURQUOI APPELER LES GENS POLITICHIENS !!! ILS SONT MALIENS N’EST PAS Mme? 😯 TU EST LA VIEILLE LA PLUS MAUVAISE DE CETTE PLANETE QUE JE CONNAI !!!WALLAYE .RESTE CHEZ TOI ICI EN ITALIE !!!MAIS TU SAIS TRES BIEN POURQUOI TU RESTERA JAMAIS A VIVRE ICI EN ITALIE ! ANTEND QUE ITALIENNE ? 👿 HONTE A TOI !!!JE SUIS LA POUR T’AIDER !!!

  2. Au lieu d’investir dans un pont qui relie le reste du pays au port de Dakar, ATT a investi dans un pont à “Ouobara” où le nombre de véhicules qui passent par jour se compte si ce n’est pas ceux des terroristes venus pour nous nuire… 😥 😥 😥 😥 😥

  3. Voici les conséquences du regime adema, imaginez vous que le marche de construction de ce pont d une importance capitale pour nos recettes douanières avait ete confie a un commerçant vendeur de macaroni et de tomates pâtes et qu l a sous traité a un autre opérateur. C est ce commercant qui encaissait l argent et payait cette societe comme il le voulait.
    Comment comprendre un pont a sa 5e anne on ferme pour des travaux.il faut diinamiter ce pont en construire de nouveau ou faire un 2e pont et ce pont servira aux cyclistes, pietons et voitures.
    Si on ne va pas dans ce sens on court ver un drame.
    Qui etait ministre de l économie et des finances, qui etait ministre de l équipement? Ce sont des cadres corrompus de l adema dont le président de ceux qui ont voté contre ibk en l apersonne de soumaila cisse. Oui soumaila avait sous sa responsabilite la direction des marchés publiques.
    comment l ex president des chargeurs du mali mr amadou djigue a eu ce marche? Que les 2 ministres s expliquent.
    Ibk s en fou de kayes certes mais voici lhistoire de la passation du marche de construction du pont de kayes.
    Qui peux imaginer amadou djigue constructeur de pont?
    soumaila est aussi pire que ibk, aucun ne saurait defendre les interets des kayesienS.

  4. En tant que kayesien je vous dis, vous autres kayesiens gueux que le grand Pitre I B K a bien raison de vous.
    Au moment des élections vous êtes sortis comme des moutons pour voter pour I B K.
    Tout en oublient que c’est le même I B K qui s’était juré de faire payer les kayesiens à chaque traversée du pont.
    Donc le grand voleur du Mande a bien raison de vous .Pour lui vous n’êtes que des gueux.
    Le grand clown Malien n’a pas fini de voltiger que de s’occuper d’un problème au Mali.Vous verrez votre pont dans vos rêves.
    Pour la morale de l’histoire votez toujours I B K chers Kayesiens gueux du Mali.

  5. Bientôt ça sera notre tours de prendre les armes pour déclarer notre autonome🚀🔫.

  6. Pour l’Aéroport DAG-DAG, le dispositif d’avitaillement en kérogène n’est pas fini toujours et depuis des années;
    Pour le pont de Kayes, la fréquentation de se pont a été multiplié par 100, voir plus, il est le principal porte d’entrée des marchandises au Mali, si vous ne savez pas toute l’importance de ce pont pour le Mali, le jour ça sera gâté, les prix des produits que nous consommons tous les jours à Bamako et ailleurs vont tripler, sans compter les possibilités de perte de beaucoup de vies humaines comme il y a de cela 03 ans.
    Certains de mes lecteurs vont se demander mais pourquoi et comment des pertes en vie humaine ?
    Il ne faut pas voir les camions remplis de marchandises et leur équipage emportés par les eaux.

  7. C’est les aspects politiques qui prennent le pas sur les aspects économiques et cela est grave et très grave pour le Mali. Car le Mali est un pays continental sans débouché sur la mer, donc le Mali devrait prendre des dispositions pour donner plusieurs ponts à Kayes qui est la seule porte de rentrer sur le Sénégal depuis longtemps. Avec des gros porteurs qui vont dans tous les sens, la souffrance des populations va toujours en grandissant.

  8. Concernant l’aéroport Dag Dag de Kayes, il fallait d’abord consulter les opérateurs économiques en impliquant fortement le patronat, le CCIM et les autres structures du secteur privé avant tout investissement. Je suis sûre qu’en procédant de la sorte aujourd’hui cette infrastructure serait opérationnelle. Mais avec un régime ignorant, croyant que c’est lui seul qui connait tout, avec de tel comportement le KO s’en suit immédiatement. C’est le cas avec l’aéroport Dag Dag de Kayes. Il faut donner à César ce qui appartient à César et au peuple ce qui appartient au peuple sans complexe.

  9. Vrai mais n’oublions pas l’aeroport Kayes dag dag où aucun vol international ne se pose depuis 3 ans, l’hopital de kayes vraiment le gouvernement se fout des kayesiens pour le confort des apatrides du Nord.

Comments are closed.