Editorial : Carême 2014 : Mois de prière et de communion avec Dieu

6

DirPub-pouceC’est parti depuis hier, dimanche 29 juin 2014, pour le Ramadan, un des cinq piliers de l’Islam. Il dure le temps d’un mois lunaire de 29 ou de 30 jours. Pendant toute la journée, du lever au coucher du soleil, il faut s’abstenir de nourriture, de boisson et d’activité sexuelle. Mois de jeûne et de prière pour se rapprocher de Dieu, pour revenir à Dieu, le Ramadan, c’est aussi la profession du Dieu unique, la prière cinq fois par jour, l’aumône et le pèlerinage. Le carême 2014 débute à un moment particulièrement important dans la vie de la Nation malienne.

 

En effet, le pays vient à peine de sortir de la spirale de la violence gratuite des terroristes et narcotrafiquants. Ces voyous ont rendu la vie quasiment impossible dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal et dans les localités de Douentza, Léré, Diabali. Depuis l’élection du président de la République, SEM Ibrahim Boubacar Keïta, l’heure est à la réconciliation entre tous les fils du pays, du Nord au Sud. Pour les autorités et la majorité écrasante de la population, le Mali est et restera un et indivisible.

 

C’est dans un tel contexte que débute le mois sacré consacré au carême. Ce mois bénit est attendu chaque année avec impatience et ferveur. La Communauté musulmane doit prendre conscience d’elle-même et de son unité. Le sens de la communauté doit être renforcé par le fait que tout un peuple vit au même rythme. Le gouvernement du Mali a tout mis en œuvre à travers un approvisionnement conséquent en produits de première nécessité. Les autorités ont travaillé avec les commerçants afin d’éviter des enchères intitules.

Moment de solidarité, de piété, d’entraide, de partage et de cohésion sociale, le Ramadan ne saurait être source de détérioration de la santé. Les jeûneurs doivent faire énormément attention aux plats copieux et autres aliments qu’ils mangent pendant ce mois. Les musulmans doivent éviter de consommer abusivement de l’huile, du sel, du sucre. L’abus de la consommation de ces denrées si indispensables à l’alimentation, est parfois source de maladies comme l’hypertension artérielle, le diabète…. Depuis quelques années, ces deux maladies font beaucoup de victimes. Ensemble, prions davantage durant ce mois pour la réconciliation totale, le retour de la paix et le recouvrement total de l’intégrité du Mali.

 

La Direction et la Rédaction du bihebdomadaire «Le Pouce» souhaitent à toutes et tous un très bon mois de Ramadan.

 

Tiémoko TRAORE

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Monsieur le journaliste il faut dire a IBK et a Mara d’arreter de voler, de mentir et de tricher pendant le mois beni et saint du Ramadan.

  2. Bien dit mon frère Le carême et différent du ramadan et ne se pratique pas de la même façon

  3. Si le Ramadan est une communion avec Dieu,cette forme de sacrifice,de
    soumettre notre corps aux ordres de Dieu,la gourmandise n’est pas indiquee.Apres douze heures de privation de toute nourriture et de toute boisson,le corps doit etre nourri et hydrate.Mais faire du Ramadan le mois de la bonne chair,le mois pendant lequel on depense le plus pour mieux manger,cela ne correspond pas aux buts de privation
    et de sanctification de notre corps.Par consequent,en plus des mises en garde des risques de sante,il y a aussi l’harmonie spirituelle avec
    avec ce mois de privations corporelles.

  4. Si le Ramadan est une communion avec Dieu,cette forme de sacrifice,de
    soumettre notre corps aux ordres de Dieu,la gourmandise n’est pas indiquee.Apres douze heures de privation de toute nourriture et de toute boisson,le corps doit etre nourri et hydrate.Mais faire du Ramadan le mois de la bonne chair,le mois pendant lequel on depense le plus pour mieux manger,cela ne correspond pas aux buts de privation
    et de sanctification de notre corps.

  5. Le careme est chretien et le Ramadan est musulman!Etes vous chretien ou musulman?

Comments are closed.