Il est surpris en pleins ébats sexuels avec une folle

    5
    26

    Un gaillard a été surpris en pleins ébats sexuels avec une malade mentale. C’était dans la nuit du 2 au 3 février, à Magnambougou, en commune VI du District.

    En réalité, la folle dont il s’agit, n’est pas ordinaire. Elle est très belle. Son charme et ses rondeurs ne cessent de faire des victimes dans le quartier.  Pourtant, cette « sirène », est une malade mentale. Ses parents font tout pour la retenir en famille. Mais, il lui arrive, souvent, de tromper la vigilance de ses proches. Elle pouvait passer, ainsi, plusieurs jours sans se faire repérer par ses parents. Selon les témoins, Oumou une fois dans la rue, invitait les hommes à lui faire l’amour. Du coup, elle est devenue l’objet de toutes les convoitises. C’est ainsi que, dans la nuit du 2 au 3 février, un gaillard a été surpris avec elle dans une partie de jambes en air.

    Cette nuit-là, vers deux heures du matin, des jeunes pourchassaient un voleur qui avait tenté d’enlever une moto. Dans la grande rue qui relie Magnambougou Wèreda àla Brigadede la gendarmerie de Faladiè, les jeunes dans leur course découvrent un jeune homme accroupi dans l’obscurité, derrière la carcasse d’une voiture. Ils croyaient tenir là leur voleur. Mais quelle ne fut leur stupéfaction ? Ils constatent que le jeune homme était à poils. A ses cotés, une dame couchée à même le sol, nue comme un ver. C’était Oumou, qui ne jouit pas de toutes ses facultés. Menacé par les jeunes en colère, le jeune homme avoue d’avoir eu des rapports sexuels avec elle. Selon ses explications, c’est son marabout qui lui a conseillé cela.

    Ce n’est pas une première en commune VI de Bamako. On se rappelle qu’en 2011, une folle qui logeait aux abords des Halles de Bamako, faisait l’objet de toutes les convoitises, surtout de la part des « chasseurs de folles ».

    Harcelée par des hommes qui se bousculaient, chaque nuit, à son portillon, la folle qui vivait aux abords des Halles de Bamako, a fini par rompre le silence. Avant de déserter les lieux.

    La « chasse aux folles » serait le jeu favori des superstitieux, qui croient au mythe de la fortune. Entretenir des relations sexuelles, ou avoir un enfant avec une folle est, selon certaines croyances, source de fortune. C’est pourquoi, il n’est pas rare de voir, des folles tomber enceintes.

    Pauvres de nous !

    Aboubacar Berthé

     

    NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
    Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
    funkystar<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 69</span>
    Membre
    funkystar 69
    4 années 7 mois plus tôt

    pitoyable!!!

    lastus<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 134</span>
    Membre
    lastus 134
    4 années 7 mois plus tôt

    Décidement…………Entre les deux, qui est plus fou????????

    prinso10<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 47</span>
    Membre
    prinso10 47
    4 années 7 mois plus tôt

    Hé les amis, il faut plutôt marier une folle pour voir toute sa descendance s’enrichir 😆 😆 😆 , il faut essayer 😆

    tonioboua<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7</span>
    Membre
    tonioboua 7
    4 années 7 mois plus tôt

    que dieu nous préserve de tel chose o mali il y a toute sorte de chose c’et le monde a envers

    antakamama<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 128</span>
    Membre
    antakamama 128
    4 années 7 mois plus tôt

    cé pas gentil ça ❗ ❗ ❗ ❗

    wpDiscuz