Journée Africaine de la Jeunesse / Le FDE informe les jeunes sur ses opportunités

0

C’est une forte délégation du Fonds de Développement Economique-FDE sous la conduite de son Directeur Noury N’Dyne SANOGO qui a pris part aux activités de la journée à Baguinéda, le mardi 1er novembre 2011. Le ministre de la jeunesse et des sports venu fraichement d’une mission de Dakar a tenu à être de la partie avec à ses côtés entre autres le Chef de Cabinet du ministre, le Directeur National de la Jeunesse, le Directeur National  Adjoint de la jeunesse, le représentant de l’Ambassade de la République Sud africaine, du sous-prefet de Baguinéda.

Dans son discours de lancement, le ministre affirma que cette journée offre l’opportunité aux jeunes leaders des associations de jeunesse, aux encadreurs et décideurs de réfléchir sur les grands défis, les besoins et les aspirations de la jeunesse africaine.    

A travers cette célébration, les différents acteurs expriment leurs préoccupations dans le cadre du combat pour la paix, en vue d’assurer un développement économique, social et culturel durable de l’Afrique.                   

Ce thème vise non seulement à encourager la participation des jeunes générations au développement rural de leurs pays mais aussi, à les encourager à agir faveur des Objectifs du Millénaire pour le Développement.                 

Précisons, dans le cadre de cette journée, le Ministère de la Jeunesse et des Sports, en collaboration avec le Fonds de Développement Economique, le Conseil National de la Jeunesse du Mali et le Centre de Football for Hope, a initié une série d’activités en faveur des jeunes, dont une conférence sur les opportunités du Fonds de Développement Economique (FDE).                  

Dans sa présentation sur la structure qu’il dirige, M. SANOGO affirmé que les principaux objectifs du Fonds de Développement Economique (FDE) sont entre autres d’identifier les facteurs de blocage de l’investissement privé et de faire des recommandations pour leur levée , fournir des prêts à long et moyen termes aux banques et établissements financiers et des prêts à court et moyen termes aux Réseaux de Caisses d’Epargne et de Crédit pour soutenir le financement des investissements, renforcer l’efficacité du système d’octroi de crédit aux PME/PMI et aux micros entreprises par l’institution de fonds de garantie.                     

Le Directeur précisa également que le Fonds n’est pas un établissement financier, mais un dispositif de canalisation et d’administration des ressources destinées aux besoins de financement des projets productifs initiés par les promoteurs privés. Il doit, à terme, jouer un rôle pivot dans la relance des investissements privés au Mali, entre les bailleurs de fonds, l’Etat, les institutions financières et les opérateurs économiques. 

Quelques en cours au niveau du FDE

Projet de Micro Crédit pour la Promotion de l’Entreprenariat des Femmes et Jeunes au Mali (PMCFJ)            Ce projet en cours d’exécution a été financé par la BOAD et l’Etat Malien. Conformément à l’Accord de prêt, le Projet de micro crédit pour la promotion de l’entreprenariat a pour objet la promotion et le développement de l’entreprenariat des femmes et des et des jeunes au Mali, à travers le renforcement de leurs capacités, l’accompagnement des porteurs d’initiatives économiques et des micro entreprises ainsi que l’amélioration de l’offre de micro crédit adaptés aux besoins des groupes cibles par la mise en place d’une ligne de crédit.

Les résultats attendus du PMCFJ :                              

Deux mille cinq cents (2 500) femmes et jeunes sont formés en gestion d’entreprise, en gestion de crédit et en technique de production et de valorisation des activités économiques (agriculture, élevage, artisanat transformation, BTP, etc.) ;                               

Quatre (04) organisations d’appui et une association professionnelle de structures de financement décentralisées sont renforcées pour mieux accompagner les femmes et les jeunes dans la promotion de l’entreprenariat ;            

L’offre de crédit s’est accrue, sécurisée et plus adaptée aux besoins des groupes cibles : un fonds de refinancement et un fonds de garantie/risque sont mis en place pour améliorer le fonctionnement du mécanisme ;

3 750  AGR, 1 000 micro entreprise et 250 PME/PMI ont obtenu un financement auprès des institutions de micro finance partenaires.

Projet d’Appui au Financement des Petites et Moyennes Entreprises (PAF/PME) :         

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Appui au Financement des Petites Moyennes Entreprises (PAF/PME), le Fonds de Développement Economique (FDE) a mis en place un dispositif  financier en partenariat avec la Banque Régionale de la Solidarité (BRS Mali) et le Fonds Auto renouvelable pour l’Emploi (FARE). Ce dispositif financier permet de renforcer le système de garantie et de mobiliser un financement en faveur des Petites et Moyennes Entreprises (PME).     

Le Projet d’Appui au Financement des Petites et Moyennes Entreprises (PAF/PME) renforce le dispositif existant et présente les avantages suivante :                

Effet multiplication du mécanisme de financement ;  

Synergie avec le financement classique des banques.

Résultats attendus du Projet d’Appui au Financement des PME (PAF/PME) :                  

Les résultats attendus du Projet d’Appui au Financement des PME (PAF/PME) de 2009 à 2013 sont :                                   

Le mécanisme de financement des PME lis en place (à travers la mise en œuvre  d’une stratégie de développement de la mésofinance) ;                             

200 prêts aux PME et projets PME sont garantis par le FDE et cautionnés par le FARE ; Le renforcement des capacités de 200 Promoteurs des PME assuré.

Envoyé spécial à Banamba et Koulikoro, Bany ZAN

Commentaires via Facebook :

PARTAGER