Mali : un membre d’Aqmi confirme la mort d’Abou Zeid

16
Un jihadiste d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a confirmé lundi la mort d'un des chefs de ce groupe islamiste armé, Abou Zeid, mais démenti celle d'un autre dirigeant islamiste, Mokhtar Belmokhtar, selon l'agence mauritanienne d'informations en ligne, Sahara Medias.
Un jihadiste d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a confirmé lundi la mort d’un des chefs de ce groupe islamiste armé, Abou Zeid, mais démenti celle d’un autre dirigeant islamiste, Mokhtar Belmokhtar, selon l’agence mauritanienne d’informations en ligne, Sahara Medias.

Pour la première fois depuis l’annonce de la mort d’Abou Zeid par des médias algériens, jeudi dernier, un membre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) confirme cette information, ce lundi.  Il été tué «par un bombardement aérien français dans les montagnes» des Ifoghas, dans le nord du Mali, «et non par les Tchadiens», affirme, sous couvert d’anonymat, un jihadiste d’Aqmi qui a l’habitude d’écrire pour des sites jihadistes, selon Sahara Medias, une agence maurtitanienne d’informations en ligne.

Cette source dément, en revanche, la mort d’un autre dirigeant islamiste, Mokhtar Belmokhtar, «pour la simple raison qu’il se trouve dans la région de Gao où il mène les combats contre l’ennemi». Gao est situé plus au sud du massif des Ifoghas.

Le Tchad revendique avoir tué ces deux leaders d’Aqmi, tandis que Paris s’est jusqu’à présent refusé à confirmer ou infirmer leur mort. Dans la matinée, le chef d’état major des armées françaises a néanmoins jugé crédible qu’Abou Zeid eut été tué. Tout en restant très prudent. «C’est probable, mais ça n’est que probable», indique sur Europe 1 l’amiral Edouard Guillaud. «Nous ne pouvons pas avoir de certitudes pour l’instant. Ce serait une bonne nouvelle. Nous n’avons pas récupéré le corps», précise-t-il aussitôt.

Interrogé sur le cas de Mokhtar Belmokhtar, l’amiral ne confirme rien. «Sur les forums jihadistes, apparaissent depuis hier un certain nombre d’informations disant qu’il serait toujours vivant. C’est la raison pour laquelle je suis moi-même d’une extrême prudence.» Dimanche, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait lui-même appelé à la prudence. Ni Aqmi, ni aucun réseau islamiste n’ont dit un mot sur ces disparitions comme ils le font habituellement lors de la mort de l’un des chefs jihadistes.

«Nous ne savons pas où se trouvent les otages»

Concernant le sort des otages français au Mali, l’officier souligne que «nous ne savons pas où (ils) se trouvent». Mais il assure que «la totalité des opérations que nous menons est faite en gardant à l’esprit le fait que nous pouvons nous rapprocher d’eux. Nous organisons nos opérations pour être sûr que nous pouvons les préserver».

«Nous sommes en train de casser les reins d’Aqmi»

Alors qu’un troisième soldat français a été tué dimanche, le chef d’état-major des armées assure que les militaires ne sont pas surpris par la violence des combats dans le massif des Ifoghas, région montagneuse dans le nord du pays, sanctuaire d’Aqmi. «Nous savons que nous avons affaire à des fanatiques», «des terroristes fanatisés, entraînés depuis des mois et même des années». «Nous sommes en train de casser les reins d’Al-Qaïda au maghreb islamisque et ça, c’était l’objectif tel qu’il nous avait été fixé par le président de la République», affirme l’officier. Sur le terrain, il décrit «une organisation industrielle du terrorisme».

 

LeParisien.fr

PARTAGER

16 COMMENTAIRES

  1. PUTEEEEEEEEENG !

    Et la “cagnotte ” ?

    le fric perdu ? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    il y a tout intérêt à retrouver tous les morceaux du cadavre , de vider les intestins ……..de ……de …….. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 le rhabiller le refoutre à poil , vérifier les tatouages ( s’il y en a ) , croiser les poils du cul , ECT !

    “LE” FRIC VOLE D ‘ ABU ZEID IL EST OU ?
    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • QUI VA PAYER LE CARBURANT MAINTENANT ?
      😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        RAPPEL :
        USAGE :
        ON NE DEPASSE PAS UN CONVOI MILITAIRE !
        Si l’on ne dépasse pas un convoi militaire au mauvais moment ….
        ( Le dit convoi de blindés Français est passé à coté de la base des majorettes de KATI )
        ET SI ON N ÉTAIT PAS EN PLUS CURIEUX ………

        “ON” N AURAIT PAS VU LES DITS MILITAIRES FRANÇAIS PLIES DE RIRE EN SE MONTRANT LES UNS LES AUTRES L ENTRÉE DU CENTRE AVICOLE !
        😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
        IL Y A DES GENS TROP CURIEUX A BAMAKO !
        😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

        KAMEME !
        Eh MOUSSA AG ……Mon prophète de 70 +++ ans s’est mis au HIP HOP ( OLYMPIA BOURREE )
        http://www.youtube.com/watch?v=lcAC6cVctFg&list=PL44D4733F5DB3B338
        Les dernières paroles c’est
        “Je lui dirai : On n’est pas pareils, j’ai besoin de toi
        Pour m’aider à être ce que je suis.
        Chut, Chut,
        L’as tu entendu,
        Si la branche pète, pète, on est foutus.. 😆 😆 😆 :

        • Chut, Chut,
          L’as tu entendu,
          Si la branche pète, pète, on est foutus..

          Ça te dit rien ?

          C’est la meme chose que le Lieutenant Konaré dit tous les matins à SANOGO ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  2. Après le bombardement français, Abou Zéid gigotait et blatérait: la mitraille avait ciblé ses entre-jambes, y avaient bousillé les petites boules sensibles. C’est alors qu’un tchadien, se précipitant, bâillonnette au poing, le plaqua au sol, farfouilla dans son pantalon bouffant et sectionna sec son « bakari » désarticulé.Alors, le djihadiste de malheur enfourcha un étalon blanc pour le lieu où languissent des milliers de vierges attendant qu’on les chevauche ardemment et sans pitié!!

    Militaires français et tchadiens ont joué en harmonie

  3. Se méfier de ce qu’ils disent les membres de l’AQMI.
    Ceux qui peuvent trafiquer avec des vies humaines n’ont pas d’honneur, ils sont capables de tout.

  4. 😀 😀 😀 Donc il est mort à la suite d’un bombardement, C’est a dire qu’il est parit en pièce detachée calcinée 😀 😀 😀 Que du boulot pour les vierges 😀 😀 😀 Abou CADAVRé ça c’est du passé 😀 😀 on attend juste les prochains sur le vol journalier d’air VIERGELAND 😀 😀 😀

    • @clicclac ,une cchose est sure ,il n’avait plus de tete ! il a fallut faire des tests ADN pour etre sur que c’etait bien lui :mrgreen: :mrgreen:

      • Tu sais son corps n’ora meme pas le plaisir d’être inhumé car personne n’a le courage de chercher des morceaux après un bombardement churirgical :mrgreen: :mrgreen: Bon debarra et la terre se portera mieux 😀

  5. nousvons rien a foutre avec le cadavre d,un crapeau……..sanogo aussi doit rtre tue comme un chien…

  6. stade industriel? 20 bombes? n’importe quoi… qualifier 20 bombes “artisanales” incomplètes de state industriel est risible…. Montrez moi qu’ils peuvent pondre des centaines de bombes pas jour et là c’est autre chose.

  7. voila ce que dit exactement la source que tu cites;
    La mort d’Abdelhamid Abou Zeid, un des chefs au Mali d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, semblait se confirmer lundi, l’armée française la qualifiant de « probable » et un membre d’Aqmi l’ayant admise, Celle d’un autre dirigeant jihadiste, Mokhtar Belmokhtar, était en revanche beaucoup plus incertaine.
    La mort au cours de combats dans le nord-est du Mali d’Abou Zeid et de Belmokhtar dit “Le Borgne”, tous deux Algériens, avait été annoncée par le Tchad en fin de semaine dernière.

    Sous couvert d’anonymat, un jihadiste d’Aqmi a lui aussi déclaré lundi qu’Abou Zeid était bien mort mais il a démenti le décès de Mokhtar Belmokhtar, selon l’agence mauritanienne d’informations en ligne Sahara Médias (privée).

    Abou Zeid a été tué “par un bombardement aérien français dans les montagnes” des Ifoghas (nord-est du Mali) “et non par les Tchadiens” qui étaient “à plus de 80 km” lors du bombardement, affirme ce jihadiste qui a l’habitude d’écrire pour des sites jihadistes, selon Sahara Médias.

    Il a en revanche démenti la mort de Mokhtar Belmokhtar, “pour la simple raison qu’il se trouve dans la région de Gao (dans le nord du Mali, mais plus au sud du massif des Ifoghas) où il mène les combats contre l’ennemi”. “Il est bien vivant, il n’a pas été tué par les Tchadiens”, dit le jihadiste cité par Sahara Médias.

    Selon lui, Mokhtar Belmokhtar va publier “une déclaration dans un proche avenir pour démentir les allégations mensongères du président tchadien (Idriss Deby Itno) renégat”.

    La mort d’Abou Zeid, annoncée par le président tchadien, est “probable” mais la France n’a pas de “certitude” faute d’avoir récupéré le corps, a de son côté déclaré le chef d’état-major des armées françaises, l’amiral Edouard Guillaud. Concernant Belmokhtar, il a dit être “d’une extrême prudence”.

  8. voila ce que dit exactement la source que tu cites;
    La mort d’Abdelhamid Abou Zeid, un des chefs au Mali d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, semblait se confirmer lundi, l’armée française la qualifiant de « probable » et un membre d’Aqmi l’ayant admise, Celle d’un autre dirigeant jihadiste, Mokhtar Belmokhtar, était en revanche beaucoup plus incertaine.

    La mort au cours de combats dans le nord-est du Mali d’Abou Zeid et de Belmokhtar dit « Le Borgne », tous deux Algériens, avait été annoncée par le Tchad en fin de semaine dernière.

    Sous couvert d’anonymat, un jihadiste d’Aqmi a lui aussi déclaré lundi qu’Abou Zeid était bien mort mais il a démenti le décès de Mokhtar Belmokhtar, selon l’agence mauritanienne d’informations en ligne Sahara Médias (privée).

    Abou Zeid a été tué « par un bombardement aérien français dans les montagnes » des Ifoghas (nord-est du Mali) « et non par les Tchadiens » qui étaient « à plus de 80 km » lors du bombardement, affirme ce jihadiste qui a l’habitude

Comments are closed.