Demande de report des élections : L’imposture du parti Sadi !

9
1

En demandant, contre toute attente, le report de l’élection présidentielle, le parti Sadi manifeste un recul méprisable pour notre démocratie, et va à contre-courant de la volonté de la majorité des Maliens qui exigent un changement dès le 8 juin prochain. L’imposture est flagrante et témoigne qu’Oumar Mariko et ses camarades ne sont prêts pour ces échéances. Explications.

Oumar Mariko, président Sadi

Elections ou pas élections le 29 avril prochain ? La question a longtemps divisé les acteurs et les observateurs de la classe politique depuis l’éclatement des événements, le 17 janvier dernier au Nord de notre pays. On est presque sûr, il n’y aura pas de report. Du moins si l’on en croit au chef de l’Etat, Amadou Toumani Touré. « Les élections auront bel et bien lieu conformément au délai constitutionnel », a asséné ATT face à Alain Foka dans une interview diffusée sur les antennes de RFI.

Manœuvres aventuristes !
Cependant, certains apprentis sorciers de la classe politiques étaient déjà dans un autre dessein. Et leurs manœuvres allaient tout droit dans le sens du report des élections. Parmi ces formations politiques favorables à ce forfait honteux pour notre démocratie, on peut citer le Parena de Tiébilé Dramé et le parti Sadi du tonitruant député Oumar Mariko.
L’imposture est flagrante et inadmissible pour tous ceux qui aspirent à un nouveau régime à partir du 8 juin 2012. Si pour Tiébilé Dramé la déclaration est peu surprenante de la part d’un « leader » et de son parti en quête de crédibilité et qui ne seront même pas aux élections présidentielles, pour le parti Sadi, la proposition déçoit à plus d’un titre. Et on ne comprend pas d’où Oumar Mariko et ses camardes sortent cette idée.
Dans leur diatribe, ils se fendent de l’argument qu’« une importante partie de nos populations sont déplacées à cause des combats au Nord ». Soumana Sako, Dioncounda Traoré, Moussa Mara, IBK, Madani Tall ont raison ! Il faut avoir le courage de le dire : « Un report des élections constitue un KO et une victoire des pseudos rebelles dans leur aventure sécessionniste ».

La réponse dans l’histoire
Face aux actions sporadiques d’un groupe de « rebelles » se réclamant du MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad), le Mali ne peut reporter ses élections et trahir sa Constitution. Cela, à cause de plusieurs raisons.
La première, d’emblée, est que ce n’est pas la première que le Mali va aux élections en temps de crise. Ceux qui connaissent l’histoire de leur pays, se souviendront qu’en 1992, alors que nous sortions de la rébellion de 1990, le Mali a connu ses premières élections libres et démocratiques. Pour notre première expérience d’élection, le coup a réussi grâce à la volonté politique.
Mieux, dans un passé très récent (en 2007), nous avons organisé et réussi notre élection alors que nous sortions des attaques du 23 mai 2006 perpétrées par des éléments d’Ibrahim Ag Bahanga. En 2012, il n’y a donc pas de raison de ne pas tenir les élections. N’en déplaisent à Tiébilé Dramé, Oumar Mariko et leurs camarades.
L’idée que les élections ne peuvent se tenir avec des « milliers de populations déplacées », est un argument absurde. Elle participe de la campagne de désinformation alarmiste menée par certaines organisations dites « humanitaires ». Aujourd’hui, on les estime 126 000 déplacés. Franchement, le ridicule ne tue plus dans notre pays. Nous allons être heureux d’avoir autant d’électeurs dans nos villes du Nord. La seule population du quartier de Lafiabougou (à Bamako, en Commune IV) dépasse celle de Kidal ville.
Mieux, dans les centres urbains du Nord, les populations vaquent à leurs occupations. Dans les écoles, les commerces, les transports, etc. la vie poursuit son cours normal à Kidal, à Tombouctou, Gao, Goudam, Niafunké, etc. Et les informations qui nous parviennent par le biais de nos frères du Sud affectés dans les services publics et privés de ces localités, constituent pour nous des raisons de ne pas s’affoler. Il est vrai, la quiétude ne peut être comme en temps de paix, mais avec le renforcement du dispositif de sécurité dans ces localités, le Mali peut bien tenir ses élections sans violer sa Constitution. Une transition au Mali est synonyme de recul de notre démocratie. Car elle engendre la dissolution de toutes les institutions de la République et la recomposition de la classe politique. Bref, une remise en cause de tout le système. Un vrai gâchis que Sadi nous recommande.
Il n’y a rien de plus illogique que de penser à un report des élections. Car cela veut dire que nous sommes prêts à sacrifier notre démocratie à cause d’une poignée d’individus, se disant « rebelles ». Et il n’y a pas plus grande défaite que de remettre en question les fondements même de notre Etat.
Il faut accepter les conséquences de la guerre. Bref, comme disait IBK en début de semaine : « Il n’y aura pas de vraie solution à la crise sans la tenue de la présidentielle le 29 avril ». Et le parti Sadi peut continuer à courir, la démocratie malienne veut avancer !
Issa Fakaba Sissoko

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
revolutioncontinue<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3</span>
Membre
revolutioncontinue 3
4 années 6 mois plus tôt

Ne soyez pas surpris de cet article.Premièrement le style de l’ecriture demontre que c’est un article commendité par qui (allez y chercher),secondo l’auteur de l’article est un petit journaleux sans scrupule, pret à se faire sodomiser à cause de 5000F. tertio voici un journaleux qui passe les 3/4 de son temps dans les bouteilles et entre les mains des prostitués donc un veritable ivrogne. En conclusion, Sans déontologie aucune, sans moralité pour exercer cette profession noble ce journaleux ne merite pas sa carte professionnelle. elle doit lui etre retirée purement et simplement et personne ne s’en offusquera.!!!!!!

Gounda<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 26</span>
Membre
Gounda 26
4 années 6 mois plus tôt

MALIEN ET MALIENNE VOTONS POUR MARIKO POUR MANIFESTE NOTRE MECONTENTEMENT

OMOLO<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 88</span>
Membre
OMOLO 88
4 années 6 mois plus tôt

On en a marre de monsieur Mariko, il exagère et il fait croire au gens qu’il est propre, il doit nous respecter.
REPORT OU PAS REPORT aucun homme animé de bon sens n’aura confiance. A forec de parler trop on perd la crédibilité.

amkeita<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3</span>
Membre
amkeita 3
4 années 6 mois plus tôt

Qui est ce journaliste voyou? Un bon journaliste doit faire preuve de neutralité (bien sur critiquer et defendre la population)mais dans les regles de l’art. Mr Sissoko doit apprendre le vrais journalisme ou nous dire très clairement le nom de son parti. A sa place j’interviewerais plusieurs acteurs politique et confronté les differents arguments et par la suites tiré une conclusion. 100% un article de colère. Alors Mr calmez vous et reagissez en bon journaliste.

pandore<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 14</span>
Membre
pandore 14
4 années 6 mois plus tôt

J’adhère en partie à l’idée qu’un report serait un encouragement de taille au MNLA, cependant je ne vous suis nullement dans votre argumentaire. Une population de 126000 habitants peut vous sembler dérisoire, mais ca reste des maliens qui ont, tout autant que vous, droit au vote. Et il vous est possible en tant que journaliste “professionnel” de donner vos idées et avis sans ce langage aussi ordurier et injurieux envers des hommes politiques (que je n’aime pas personnellement. Cela s’appelle le respect. La liberté d’expression n’est pas synonyme d’incivilité. Prenez en de la graine.

Lynx22<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2901</span>
Membre
Lynx22 2901
4 années 6 mois plus tôt

Mr le journaliste, si ATT fait fi de la realite du pays ,c’est pour sauver sa tete apres le 8 juin…sinon meme un enfant sait que la situation ne se prete pas a la tenue d’elections libres et credibles…”Comme par miracle les competences fusent de tous les cotes en moins de 2 mois du scrutin…Incroyable apres 10 ans de lenteur et de vains discours” ….Soyez seulement dignes et assumer les consequences en cas de violences postelectorales… ❗
Dr Mariko est l’un des rares politiciens maliens qui analyse avec DISCERNEMENT…..Si “OPPORTUNISME” il y en a c’est bien ceux qui nient l’evidence… 😐 😐 😐

akire<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 12</span>
Membre
akire 12
4 années 6 mois plus tôt

Modibo SIDIBE n’est qu’un policier. or le policier n’est pas crédible dans ce pays là. Ils ne jouissent d’aucun crédit en tout cas dans les quartiers. Policier est synonime de “sans scrupule”.

Badrikeita<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 11</span>
Membre
Badrikeita 11
4 années 6 mois plus tôt

Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi l’investiture de Modibo Sidibe n’a pas eu lieu le weekend passé comme prévue ?

pouta<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 53</span>
Membre
pouta 53
4 années 6 mois plus tôt

Sans prétention maliweb devient un forum ou les aigris rencontrent les penseurs.
La modération à bien meilleur goût.
Modibo est un Roupeste.

wpDiscuz