L’Assemblée nationale adopte la DPG du Premier ministre, Moussa Mara

23
L’Assemblée nationale adopte la DPG du Premier ministre
Le premier ministre Moussa MARA

C’est par 121 voix pour, 22 contre et 0 abstention que les députés à l’Assemblée Nationale du Mali viennent d’adopter la Déclaration de Politique Générale du  Premier ministre, Chef du Gouvernement de la République du Mali SEM Moussa MARA présenté le mardi passé. Le vote a eu lieu ce vendredi 02 mai 2014 dans la soirée.

 

 

Les nombreuses heures de débats, émaillées de questions diverses, de suggestions et recommandations, ont permis aux élus de la nation d’échanger avec le Chef du Gouvernement sur toutes les questions évoquées ou non dans la Déclaration de Politique Générale dans tous les domaines intéressant la vie de la nation.

 

Après le vote, le Premier ministre a exprimé toute sa gratitude et a renouvelé l’engagement du Gouvernement à travailler dure sous la supervision du Président de la République SEM Ibrahim Boubacar KEITA.

 

Pour sa part, le Président de l’Assemblée Nationale a déclaré apporter sa confiance et celle de la majorité présidentielle au Premier ministre après celle du Chef de l’Etat.

 

 

Selon l’Honorable SIDIBE, l’Assemblée Nationale a un double rôle : accompagner le gouvernement et l’encadrer.

A la fin, le Président de l’Assemblée Nationale a tenu à remercier et rendre hommage au Président de la République par intérim (de la Transition) SEM Dioncounda TRAORE qui était présent dans la salle, ainsi que le public et la presse. Cette présence massive témoigne, à ses yeux, l’intérêt que le peuple accorde à la gestion de la chose publique.

Nous y reviendrons

 

Filifing DIAKITE,

Chargé de mission

PARTAGER

23 COMMENTAIRES

  1. L’amateurisme au sommet de l’État malien est un poison mortel pour les 15 millions de citoyens maliens.

    Au mépris de toutes règles fondamentales et du droit le plus élémentaire de la population, les dirigeants maliens n’ont aucun état d’âme à prendre des décisions ou à commettre des FORFAITURES lorsqu’il n’est question que de leurs intérêts personnels.

    Dire que l’avion d’IBK est pour les 15 millions de maliens est un mensonge d’Etat et une tentative bien malienne qui consiste à légaliser l’illégale, à justifier l’injustifiable au mépris des lois de la République.

    Comment voulez-vous que d’autres respectent nos propres lois que nous, maliens, piétinons tous les jours?

    Quand l’intérêt personnel domine l’intérêt public dans une République qui se veut démocratique et laïque, on aura comme conséquence la destruction des principes fondamentaux de l’Etat.

    Un président qui dépense des milliards de FCFA dans la rénovation de son domicile personnel, dans le seul but d’avoir une piscine inté

    • (suite…)

      Un président qui dépense des milliards de FCFA dans la rénovation de son domicile personnel, dans le seul but d’avoir une piscine intérieure alors que plus de la moitié de sa population n’a pas accès à l’eau potable, moi j’appelle ça un CRIME! il ne peut y avoir un autre qualificatif à cela!

      Un PM qui élabore un Programme Gouvernemental en se basant à plus de 90% sur l’argent étranger et non sur les ressources propres à son pays qui regorge des millions d’hommes et de femmes sans emploi, moi j’appelle ça LE GAIN FACILE ou la LÂCHETÉ.

      Le Mali n’avancera pas tant que ses dirigeants ne montrent pas le bon exemple!

      LE VRAI COMBAT QUI DOIT ETRE MENÉ AU MALI EST CELUI DU CHANGEMENT DE MENTALITÉ.

      GOD BLESS MALI!

  2. Il tombe de l’avion, plic, ploc, plac;

    Il tombe du Boeing sans papier selon Mara, plein mon Mali.

    Il tombe du ciel, c’est de l’avion et ATT prend.

    Et même pas d’entretien!
    Quel temps de crétin!

    Pour la nouvelle grenouille de la primature!
    Il tombe de l’avion, plic, ploc,plac;
    Il tombe du Boeing sans propriétaire, plein notre Mali.
    Après la pluie d’avion
    Viendra le vent des voyages inutiles.
    En arrivant
    Il vous essuie de vos mensonges d’état.
    Il tombe de l’avion, plic, ploc,plac;
    Il tombe du Boeing sans aucun papier, plein mon Mali.

  3. Moussa Mara: Nouveau Pape canonisé “Sursaut National” ou bonimenteur?

    Moussa Mara, nouveau premier ministre du Mali, expert-comptable diplômé de formation française, cet “ingénieur des chiffres et des métiers de l’audit” très vite devenu politicien local à Hamdalaye, un quartier de la rive gauche de Bamako, s’essaye aux destinées de la nation en distribuant de manière désordonnée des médailles de “leadership” à qui il veut.

    “un grand serviteur de l’Etat qui a dédié sa vie professionnelle à son pays et a développé des qualités de leadership”

    Disait-il d’Issiaka Sidibé lors de sa déclaration de politique générale, le beau père du fiston national depuis peu bombardé président de l’assemblée nationale du Mali.
    Je ne sais pas pour vous mais je n’ai pas connaissance de ces “qualités de leadership développés” chez l’honorable Issiaka Sidibé qui n’a même pas daigné nous dire quand est-ce que qu’il fut diplômé de l’ENA du Mali dans son CV de présentation à la nation.

    Une fine barbe négligée sur un visage lucide, le ton nonchalant et le regard félin, Moussa Mara égraine des promesses aux maliens à coup de déclarations tonitruantes promettant ciel et terre au travers de
    “La politique qui va rendre les Maliennes et les Maliens heureux.”

    Poursuit-il et ce n’est pas fini.

    “La politique qui va effacer des yeux et des mémoires de nos compatriotes les affres de la honte, de la peur, du désespoir, de l’inquiétude sur l’avenir du pays. La politique qui va redonner à notre pays sa dignité et sa fierté.”

    Et je vous jure qu’il était en pleine forme et le meilleur c’est son “sursaut national” qu’il va “réussir” en ces termes:

    “Le sursaut national est plus que nécessaire. Tous ensemble, chacun en ce qui le concerne. Nous avons la charge d’amorcer, d’organiser et d’encourager ce sursaut. Sous l’égide du Président Ibrahim Boubacar KEITA, nous allons nous y employer et réussir.”

    J’ai retenu mon souffle et j’ai ouvert mes yeux pour voir comment il va y parvenir.

    Côté investissement je n’ai pas noté grand chose, un programme d’investissements et une politique macroéconomique nettement moins ambitieux non seulement par rapport au PDES d’ATT mais aussi et surtout par rapport aux programmes économiques en cours dans la majorité de nos pays voisins.

    Moussa Mara parle de 15 lycées très insuffisants pour accueillir les suppléments d’enfants maliens en fin de cycles de l’enseignement fondamental.

    Il est resté évasif sur les efforts d’investissements dans l’enseignement fondamental (il songe plutôt à l’enseignement préscolaire, aux jardins d’enfants et oublie l’enseignement fondamental en tout cas en terme d’investissements concrets) alors qu’il veut orienter les enfants maliens vers les “sciences et les techniques”.

    Cela demande des ateliers, des laboratoires des bibliothèques qu’il faut construire mais combien et comment?

    Mystère de Dieu et mystère de Mara.

    Idem pour les politiques sanitaires, agricoles et industrielles qu’il compte mener où les investissements concrets sont noyés dans des objectifs généraux sans moyen de voir clair dans les priorités en terme de construction d’hôpitaux, d’aménagements sylvo-agro-pastoraux (combien d’hectares faut-il aménager où et quand) et d’aménagements de zones industrielles (combien, où et quand).

    Pour financer sa politique, Mara écorche les pourcentages du budget d’état (40% pour l’éducation, 15% pour l’agriculture, pour la santé il ne donne aucun pourcentage).

    Mais il oublie gentiment de nous dire le montant de ce budget d’état (qui est de 1559 milliards en dépenses pour 2014) et celui du budget spécial d’investissement.

    Pour la défense et la sécurité il promet 4% de la richesse nationale qui vaut selon lui 240 milliards contre 175 milliards aujourd’hui consacrés par le budget d’état à la défense nationale.

    Ces 240 milliards représentent actuellement 15% du budget d’état de 2014.

    Donc 40% éducation, 15% agriculture, 15% défense nationale sans compter la santé, la diplomatie, l’environnement, l’administration, la justice, l’eau et l’énergie, l’entretien luxueux des institutions du pays notamment la présidence de la république, etc.

    À ce rythme nous risquons vite de dépasser les 100% du budget national, c’est à dire que la moyenne de la politique de financement de Mara va dépasser le total de la capacité financière de l’état malien.

    Alors en bon ingénieur du chiffre, il veut inventer une réforme fiscale mais sans daigner nous dire combien il compte accroître les recettes publiques avec la fiscalité intérieure et de celles issues de la fiscalité de frontières compte tenu des contraintes et engagements communautaires du Mali.

    Il est courageux Mara, il est même très courageux et il continue et là le meilleur est ce qui suit.

    Il sort de son chapeau, oh plutôt de son bonnet, ces fameux “Diaspora Bonds”.

    J’ai pris ma tête dans les deux mains et j’ai prié le bon Dieu pour que ce ne soit pas une “Diaspora Bombe”!

    Car Mara veut se lancer sur le financement d’un État corrompu (qu’il reconnaît “malade”) et dépensier par les marchés financiers en créant incognito une obligation d’état (c’est à dire un titre de dette publique) destinée aux maliens de l’extérieur.

    En clair, il veut solliciter l’argent des expatriés maliens à travers un emprunt public pour financer les investissements publics.

    Le problème est que la rentabilité et la sécurité des fonds investis par l’état malien ne sont pas encore garanties car le niveau de corruption, de laisser aller, de gaspillage de nos ressources publiques diminuent considérablement la rentabilité économique de nos projets d’investissements et sapent du coup la solvabilité de l’état malien.

    Alors si la loi contre la corruption annoncée par Mara peut à elle seule garantir cette solvabilité de l’état malien pour sécuriser les fonds empruntés aux travailleurs immigrés sans mesures concrètes de redynamisation de la justice sociale, de l’efficience et de l’efficacité des actions publiques, nous seront là pour voir cela sinon nous sommes dubitatifs pour le moment.

    Car pour faire passer un État “malade” à un “athlète” comme le veut super coach Moussa Mara, (le “special one” de la gouvernance en Afrique) il faut du COURAGE, du TRAVAIL et de la RIGUEUR alors que ces mots ne sont pas prononcés plus de deux fois dans le long discours de Mara devant la représentation nationale.

    Wa salam!

  4. “Mesdames, Messieurs, Honorables députés
    Faisons en sorte que plus jamais le Mali n’ait besoin de quelqu’un d’autre pourse protéger, se défendre et assurer sa sécurité
    !Relevons-nous et engageons nous dans un grand élan de sursaut national pour réaliser ce dessein pour nous et pour nos enfants!”

    • LE MALI AURA TOUJOURS BESOIN DE SES VOISINS ET VICE-VERSA POUR SECURISER SES 7000 KM DE FRONTIERES! DANS LE MONDE D’AJOURD’HUI, LA COOPERATION INTERNATIONALE EST UNE NECESSITE’!
      VISION 2014, NE COMPLIQUONS PAS LES CHOSERS. TROUVONS DES BOULOTS POUR NOS JEUNES CHOMEURS ET REMPLISSONS LA MARMITE FAMILIALE!LE RESTE VIENDRA APRES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  5. Sambpu, que pensez-vous de l’autonomie de gestion pour les dunes de sable de Moussa ag?
    J’AI L’IMPRESSION QUE VOUS ETES PROBABLEMENT LE SEUL KEITA INTELLIGENT! VOTRE OPINION COMPTE!!! QUE PENSEZ-VOUS DE L’AUTRE KEITA CON DU NOM DE MODIBO KEITA QUI TRAVAILLE AVEC LE MINISTRE DE LA RECONCILIATION SUR CE DOSSIER?
    MA POSITION EST CONNUE!!!! JE SUIS PARMI LES RARES BAMBARAS NE’S ET GRANDIS DANS UN MILIEU NOMADE! J’AI EN MOI LES DEUX CULTURES (BAMBARA ET NOMADE) ET JE PEUX VOIR LES DEUX ASPECTS DU PROBLEME ET J’AI UNE BONNE IDE’E DES SOLUTIONS QU’IL FAUT!!!! J’AI VU DES DIFFRENECES CULTURELLES DE TAILLE QUI EMPECHENT LES UNS ET LES AUTRES D’AVANCER!!!!
    IBK, JE VOUS CONSEILLE D’AVALER VOTRE FAUSSE FIERTE’ ET FAIRE CE QUE VOTRE MAITRE COULIBALY QUE JE SUIS, VOUS DEMANDE DE FAIRE!!! IF YOU DO IT, YOU WILL NOT GO WRONG!!!! La sagesse bambara dit: ” KO CHE’ TE’ FEN DJOUGOU YEREKE’ KA BILA A DENW KORO!!!!!”
    CE SERAIT EXCELLENT D’AJOUTER UN TARGUI COMME AG AMANI AUX COTE’ DE MODIBO ET LE MINSTRE!

    • Mon général.Très bonnes questions…Comme le disait quelqu’un au lendemain de la révolution française de 1789: “Que la loi soit terrible: tout rentrera dans l’ordre!”.Il faut une certaine fermeté de la part du pouvoir sinon il y aura d’autres personnes issues d’autres régions du pays qui vont prendre les armes pour les mêmes raisons.Autrement dit, Kilitchi baliya dron dé bè MNLA la. 👿

  6. Un excellent Discour du 1er ministre, si toute fois tout ceux qui a été dis ici dans cette declaration de politique generale pouvait être realiser, le Mali allait se classer parmis les pays developpés du monde, et l’un des premiers en Afrique.

  7. Le PM Mara doit etre encourage’ et soutenu.
    La crise du nord peut etre resolue immediatement si le Mali decide de faire les choses suivantes:
    1- Engager des negociations avec les groupes arme’s et les notables du nord pour accorder une autonomie de gestion au nord
    2- Ecouter et suivre les conseils donne’s par la France et les USA
    3- Ecouter attentivement et collaborer avec les pays du champ pour “securiser” the Sahara
    4- Continuer la reforme des Forces Arme’es et de Securite’
    5- Continuer a’ impliquer la CEDEAO, l’UA, la Ligue Arabe et l’ONU dans la recherche des solutions
    6- Convaincre IBK que les choses se font par etape et qu’une autonomie ne porte pas atteinte a’ l’integrite’ territoriale du Mali.
    Kassin, ces histoires de Missa Kone’ et celles de “Maliennes maliens, GNO BAN’NA MALO BAN’NA! BORE’ FILA MOUN’TORA, KELEN YE’ NE TA YA, KELEN YE’ MARIAM TA YE’…”, sont connues.
    LA CLASSE INTELLECTUELLE MALIENNE A ECHOUE’! LE MILITAIRE MALIEN EST MEILLEUR QUE LE CIVIL POLITICIEN MALIEN!

  8. Une presence reguliere de Djoncounda est souhaite’e a’ Koulouba pour donner des conseils a’ cet idiot de President qui ne sait pas ce qu’il est entrain de faire!!!

  9. Si C’est par 121 voix pour, 22 contre et 0 abstention que les députés à l’Assemblée Nationale du Mali ont adopter la Déclaration de Politique Générale du Premier ministre, alors la voix de l’honorable Soumeila Cissé fait partie de cette voix ? Pendant que sont abstention est déclaré au journal l’indépendant. ou la presse eux même se contredise en disant la réalité aux lecteurs?

  10. Si C’est par 121 voix pour, 22 contre et 0 abstention que les députés à l’Assemblée Nationale du Mali alors la voix de l’honorable Soumeila Cissé fait partie de cette voix ? Pendant que sont abstention est déclaré au journal l’indépendant. ou la presse eux même se contredise en disant la vérité aux lecteurs?

  11. ils veulent notre terre depuis le temps de Kaya Makan Cissé ils ont toujours changer de méthode a chaque fois qu’ils échouent.le fait de garder le contact avec le gouvernement,leur donne le pouvoir de se régénérer et de prolonger leur effort dans la déstabilisation du Mali
    le combat se fait sur plusieurs front:religieuse, intellectuel et social avec l’épuration ethnique qui a la longue
    Kidal sera habité majoritairement par les pseudo Arabes
    il est grand temps qu’on se réveille pour faire face a nos ennemies connus
    sinon on aura pas toujours la chance
    au lieu de nous occuper a notre histoire et a notre société qui est d’ailler très ancienne; on est aveuglé par un islam mal adopté ,qui casse notre dynamisme et nous rend passive ;nous invite d’aller nous assoir dans les mosquée et refuser de travailler en attendant tous venir de dieu sans bouger
    eux qui sont a l’origine de l’islam n’attendent pas dieu ils prend les armes et nous arrachent nos terres a tout pris en caméléon MERCI!!!

  12. vous savez on a marre des beau discoure,juste pour nous montrer que vous parlez bien français
    si vous voulez ,on s’en fout,seul ce qui se passe au nord concrètement nous regarde : c’est quoi:
    c’est l’esclavage,c’est la soumission d’une majorité incapable de se défendre contre une minorité
    c’est une succession de gouvernement et de président trop passives qui ne pensent qu’a leur propre
    intérêts ;par ce que d’après Check anta diop eux même ne sont pas arriver a se débarrasser du phénomène
    de la colonisation.ils ont peur d’agir ils ont peur de s’engager sur la voie qui nous mène a la liberté
    total comme l’avait souhaité le président Modibo Keita. vous êtes aveuglé par votre (nassongo gnini)intérêt personnel
    normalement le MNLA ne vaut pas tout ça seulement vous êtes entrain de confier le pays a nos pire ennemies
    qui est l’Algerie,Maroc,et les pays Arabes.au lieu de marcher avec nos vrais partenaire qui est le Niger,le Tchad.ils veulent notre terre depuis le temps de kaya mankan

    • Nous voulons des solutions!!!!
      Nous savons que nous avons un idiot a’ Koulouba!!!! PROPOSONS DES SOLUTIONS POUR QUE NOTRE IDIOT NATIONAL CHANGE DE POSITION CAR LA VOIE SUR LAQUELLE IL EST, EST MAUVAISE POUR LE MALI ET POUR LUI!!
      NOUS VOULONS AIDER MAIS EUX ILS SONT PREOCCUPE’S PAR LEURS CROISSANTS EMPOISONNE’S!!!!
      ALLAH KA BE’ SON HAKILILA!!!
      BOUBEY ET BATHILY, VOUS POUVEZ CONTINUER A’ LIRE VOS ROMANS SAS!!! ALLAH KA AW SON HAKILILA!!!

  13. Est ce qu ils pouvaient s’opposer? Je n’ai pas vu l’importance de ce débat qui a traîné en longueur pour rien. Voter c’est tout. La réalité économique va rattraper la volonté politique. On verra qui va remporter cette manche. En voulant évaluer les ministres, on verra si la non atteinte des resultats est due à lincapacité des ministres ou au manque de moyens. On verra. Le Mali restera longtemps dans cette situation tant qu’on est gouverné par des vendeurs d’illusions, ou des stagiaires de luxe.
    Monsieur le Segal de lUNTM , il faut élaborer un cahier de doléances pour réhabiliter les fonctionnaires maliens victimes de la vindicte populaire . Ils sont traités de corrompus, de paresseux et tout récemment de bandits. Ces fonctionnaires , malgré le salaire de misère, continuent à tenir le service public . Au lieu d’être félicité est humulié. Tenez bien ! Au Mali un cadre supérieur dans l’administration n a pas 200.000 f CFA après plus de 10 ans de service . Jugez vous même!

    • LE GENERAL SANOGO QUI DIT A' TOUS LES KEITA D'ALLER SE FAIRE FOUTRE LA' OU' ILS VEULENT!!!

      IL FAUT CESSER DE PROVOQUER LES NAIFS COMME…MOI!!!
      NE SAVEZ-VOUS PAS QU’IBK SEUL REPRESENTE LA MAJORITE’ ECRASANTE AU PARLEMENT? LE RPM A UN DEPUTE’ DU NOM DE KARIM KEITA (C’EST LUI SEUL QUI EST CON COMME SON CON DE PERE POUR DIRE NON AU CON DE PERE QU’IL A!!!! ILS SONT TOUS DEUX DES KEITA APRES TOUT!!!!) IBK SEUL REPRESENTE 120 DEPUTE’S. TANT QUE MOUSSA MARA A LE VOTE DU FOU DE SEBENINKORO, TOUT IRA BIEN POUR LUI!!!!
      ATTACHEZ VOS CEINTURES CAR NOUS AVONS UN CHAUFFEUR FOU AU VOLANT DE LA VOITURE MALI!!!!!!! IL A DEUX APPRENTIS (L’UN EST CYNIQUE MAIS INTELLIGENT! L’AUTRE EST CYNIQUE ET MECHANT. LE PREMIER A UN NEZ QUI RESSEMBLE AUX MISSILES QU’IL EST ENTRAIN DE DETRUIRE!(KADI-JOLIE, JE N’AI DIT LE NOM DE PERSONNE. (RIRE)!!! LE DEUXIEME EST UN SOT QUI PENSENT QU’IL N’Y A QUE DES SOTS DANS SON DEPARTEMENT. IL SE VEUT GARDIEN DES SOTS. LE SOT NE SAIT TOUJOURS PAS QUE LE PLUS GRAND SOT DE LA REPUBLIQUE SE TROUVE A’ KOULOUBA!
      ALLAH KA BE’ SON HAKILILA!!!

      • Il faut lire: “….un sot qui PENSE!!!!”
        Sorry for the mistake!!!

  14. “N’toma tu ne pourras pas”!
    “Non N’toma je pourra”!

    Ce n’est pas un pied de nez aux adeptes de la grammaire et de la conjugaison française ni une insulte à Molière mais c’est une reprise de l’une des discussions “off” les plus emblématiques de la gouvernance au Mali des cinquante dernières années.

    En effet après le coup d’état du 19 novembre 1968, un membre de l’ancien CMLN nommé Moussa ou Missa Koné aurait insisté auprès de Moussa Traoré pour que l’on confie un portefeuille ministériel malgré son analphabétisme car chez les militaires il suffit d’être dans un groupe de putschistes pour avoir tous les droits ou presque.

    Alors à l’époque, Moussa Traoré lui aurait dit qu’il ne pourra pas gérer un ministère car il n’était pas instruit.

    Et le militaire du même prénom aurait alors insisté qu’il pourra en ces termes “Non N’toma je pourra” littéralement “Non mon homonyme je pourrai”!

    Hier à l’assemblée nationale un autre Moussa mais cette fois-ci Mara, actuel premier ministre du Mali est bien instruit et capable d’écrire et de lire une politique générale de 70 pages d’un gouvernement.

    En face de lui il y avait un député malien de Yelimani, Mamadou Hawa Gassama, non instruit lui aussi comme le militaire Moussa Koné de l’époque CMLN.

    Mais la grande différence entre 2014 et l’époque CMLN c’est que la capacité a changé de camp, ce n’est plus le non instruit qui ne “pourra pas” mais bien l’intellectuel Moussa Mara.

    Eh oui c’est le monde à l’envers mais c’est la triste vérité du Mali d’IBK.

    Moussa Mara a eu le culot de venir avouer son incapacité notoire et l’incapacité sonnante de son gouvernement de résoudre la crise sécuritaire du nord de notre pays à court terme.

    Son incapacité criante a été avouée par lui même, alors que le problème du nord et sa solution idoine dans un bref délai a été l’un sinon le seul argument qui a permis à IBK d’engranger 77% du vote des maliens aux dernières élections présidentielles d’août 2013.

    Le premier ministre s’est mis lui même et tout seul en position de “je ne pourrai pas” résoudre maintenant la crise du nord mais “je vais le faire après”!

    Et c’est bien l’honorable Gassama de lui rappeler qu’il ne peut ne pas pouvoir puisque son patron IBK a été élu pour cela par les maliens.

    Au moment même où Moussa Mara vilipende la gouvernance du passé (à juste titre d’ailleurs), il oublie de dire aux maliens combien d’argent, d’assistance technique et logistique, les européens et bien d’autres pays partenaires du Mali ont apporté à l’armée malienne au cours des deux dernières années.

    Formation des troupes par vagues successives, équipement en tout genre, appui logistique et aérien, partage du renseignement, apport d’argent frais, l’armée malienne n’a jamais été aussi aidée dans toute l’histoire du Mali qu’elle l’est aujourd’hui sous IBK et Mara.

    Mais malgré tout, Moussa Mara et son gouvernement sont incapables d’assurer la sécurité et la défense des maliens sur toute l’étendue du territoire malien.

    Le pire est qu’il vient l’avouer à la face du monde alors qu’il possède un budget de défense de 175 milliards de francs FCFA et qu’il trouve tout de même 20 milliards supplémentaires non autorisés par aucune loi pour satisfaire la mégalomanie luxueuse et voyageuse de son patron d’IBK en avion inutilement.

    Ce gouvernement d’enfumeurs publics, spécialisés dans les manœuvres dilatoires, le faire semblant, l’inaction et le tape à l’œil, ne va rien résoudre des réelles préoccupations des maliens ni aujourd’hui, ni demain.

    Le ton qui a été donné à l’assemblée nationale par Moussa Mara, c’est à dire “je ne pourrai pas”, sera malheureusement le ton de la gouvernance IBK des 5 prochaines années.

    Tout le monde est averti et que personne ne vienne nous dire qu’il a été surpris.

    Wa salam!

  15. Comme si c’etait une surprise!
    La question qui meriterait d’etre posee est EST-CE QUE LA MAJORITE DE NOS DEPUTES SAVENT CE QUE CONTIENT LA DECLARATION DE POLITIQUE GENERALE DE MARA?

    • Non mon cher ,la surprise est de taille avec seulement un DEPUTE “yelema” d’l’AN,ce n’est pas gagne en avance…. 😆 😆 😆

      C’est de la gouvernance par PROXY. 🙁

Comments are closed.