“Le sort de la France et celui du Mali sont liés”

25

“Facilitateur” : voilà le rôle que devrait endosser la France dans le règlement du conflit nord-malien où elle pourrait apporter un appui logistique. Mais pourquoi la France se préoccupe-t-elle autant du Nord-Mali ?

Jean-Yves Le Drian. | AFP

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, l’avait affirmé la semaine dernière, François Hollande et Laurent Fabius l’ont confirmé et martelé depuis les Nations Unies, à New York : la France soutiendra logistiquement une intervention militaire dans le nord du Mali. Mercredi, le chef de l’Etat a même demandé une convocation “urgente” du Conseil de sécurité de l’ONU sur le dossier malien. Pourquoi cette insistance ? Quels sont ses intérêts dans cette zone géographique ? Eléments de réponse avec Alain Antil, chercheur et responsable du programme Afrique subsaharienne à l’Institut français des relations internationales (Ifri), spécialiste du Sahel.

BFMTV.com : Pourquoi la France se préoccupe tant du conflit dans le nord du Mali ?

Alain Antil : Il y a plusieurs raisons. La première est certainement que la France n’a pas envie de voir s’installer durablement un espace de plus de 800.000 km2 contrôlé non pas par un Etat, mais par une des organisations islamistes armées (Aqmi, Mujao et Ansar Eddine). On sait que ces organisations commencent à accueillir des djihadistes venus d’ailleurs, notamment du groupe islamiste radical Boko Haram basé au Nigeria, mais aussi d’Algérie, du Maroc… De plus, il s’agit d’une zone géographique elle-même située dans une région carrefour de plusieurs tensions. Nul doute que les partenaires de la France dans cette région ne veulent pas, eux non plus, d’un foyer de violence qui s’installerait dans la durée à leurs frontières.

La France a-t-elle des intérêts dans cette région ?

Oui, mais si l’on considère le cas du Nord-Mali, ce sont des intérêts diplomatiques et stratégiques bien avant d’être des intérêts économiques et énergétiques. Les permis de prospection miniers ont été attribués par l’Etat malien quelques années avant le début de la crise, donc les prospections ne sont pour le moment pas avancées. Dans cette configuration, je ne crois pas que nous avons à faire à une géopolitique des ressources.

L’inquiétude de Paris au sujet de la stabilité de cette région s’explique-t-elle aussi par le lien historique entre le Mali et la France ?

La France reste la première puissance occidentale dans cette région d’Afrique. L’aide française est d’ailleurs réclamée par ces pays eux-mêmes lorsqu’ils font face à des crises. Il y a des liens historiques forts du fait que le Mali est une ancienne colonie française, c’est certain. Et il ne faut pas oublier qu’il y a une très importante diaspora malienne dans l’Hexagone. Le sort des deux pays est donc lié, d’une certaine manière.

En quoi consisterait l’appui logistique annoncé par François Hollande ?

Il s’agirait principalement de fournir des renseignements à l’armée malienne, de l’aider à développer ses capacités d’écoute et le transport de ses troupes armées, voire de fournir un appui aérien. Le président de la République malienne, Dioncounda Traoré, a envoyé début septembre une liste précise des fournitures militaires requises à la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao).

Plusieurs villes du Nord-Mali sont tombées sous le contrôle des rebelles touaregs ces derniers mois. (AFP)

Bien que Laurent Fabius affirme qu’il n’y aura pas de troupes au sol, un renfort humain pourrait-il également être envoyé ?

On peut tout à fait envisager l’intervention d’hommes issus des forces spéciales. En revanche, il semble difficilement imaginable d’envoyer des forces terrestres, chargées de stabiliser la situation dans les villes. Ce serait une mauvaise idée car un déploiement de soldats français motiverait encore plus les djihadistes à faire la guerre. Il s’agirait alors d’aller affronter le militaire occidental, qui symbolise l’ennemi juré. De plus, le territoire est très vaste, environ 800.000 km². La difficulté principale n’est donc pas de reprendre les villes aux islamistes, mais de pouvoir d’assurer durablement leur sécurité et leur contrôle, et d’aller ensuite tenter de neutraliser les islamistes dans les vastes espaces désertiques du Nord-Mali.

Ce n’est pas impossible, mais cela demande un investissement en hommes extrêmement important. C’est d’ailleurs là toute la difficulté pour l’armée malienne : comment parvenir à assurer le contrôle de ces zones, face à des ennemis certes aguerris et bien armés, mais surtout extrêmement mobiles. La mobilité et la connaissance intime du milieu humain du Nord-Mali sont les deux clés d’une solution militaire. C’est donc d’abord à l’armée malienne que revient ce travail, et elle doit être notamment soutenue dans ses capacités à se mouvoir rapidement.

Quelles seraient les conséquences d’un tel soutien pour les six otages français retenus au Sahel ? Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a menacé de les tuer si la France intervient dans le conflit malien…

En appuyant, mardi, depuis la tribune de l’ONU, l’idée d’un soutien logistique à l’armée malienne, François Hollande a déjà répondu à Aqmi. Mais il n’est pas certain que cet appui pèse sur le sort des otages. Aqmi continuera de toute façon à exercer cette menace car c’est une vraie arme de communication contre l’Etat français. Cela peut aussi devenir une monnaie d’échange pour l’organisation si le rapport militaire tournait demain en défaveur des islamistes au Nord-Mali. Les ravisseurs n’ont pas intérêt à les exécuter puisque le rançonnement constitue la principale ressource d’Aqmi. Mais il faut également se rappeler qu’Abou Zeid, l’un des leaders d’Aqmi, n’a pas hésité à faire exécuter déjà deux otages occidentaux.

Propos recueillis par Adrienne Sigel
Par BFMTV – Le 26/09/2012 à 20:15

 

PARTAGER

25 COMMENTAIRES

  1. Il y a des choses qui ne sont cohérentes que dans la tête de certaines personnes .

  2. nakara, arrête de faire des réflexion pitoyable comme beaucoup.
    comment pouvez vous penser de cette maniere.
    C’est vraiment pitoyable.

  3. les FRANCAIS ,LES ENNEMIES DU MALI
    FRANCOIS HOLLANDE NE SE PRECIPITE PAS POUR AUTRE CHOSE , QUE POUR TUER SANOGO ET DETRUIRE LE MALI AVEC LA COMPLICITE DE DJONCOUNDA ET ATT
    MAIS S,IL TOUCHE A SANOGO …IL AURA AFFAIRE AVEC LE MALI
    C EST MIEUX QU,IL LARGE UNE BOMBE ATOMIQUE SUR LE MALI
    SINON NOUS LE FERONS SUR LA FRANCE
    SARCOZY,HOLLANDE ,,SONT TOUS LES MEMES FILS DU CHIEN

    • nakara ,tu t’es évadé d’un hopital psychiatrique ?? :mrgreen: :mrgreen: je crois que c’est plus honorable d’etre un fils de chien comme tu dis , que le croisement d’un ane et d’un cochon comme c’est ton cas :mrgreen: :mrgreen: ….pour un Mali possesseur de la bombe atomique ,la france peut dormir tranquille jusqu’à la fin du Monde 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • JE NE VEUT QU’ON LE TUE CE SANOGO MAIS LES MONTRER QUE LA MECHANCETE , LA HAINE POUR SON PROCHAIN, LE MENSONGE ,LES ASSASINATS ET AUTRES EXACTIONS SONT VRAIMENT BANNIS ET PUNIS PAR DIEU . AUCN MAL NE RESTERAIT PAS IMPUNIS PAR LE BON DIEU .IL FAUT AJOUTER KONARE LE FAUT LIEUTENANT TOUS LEURS ACOLYTES EN PASSANT PAR MARIKO, AMION GUNDO , SA COPINE LA VEILLE SANOGO DU SADI , MOUNTAGA TALL,IBK , MOUSA MARRA , MAMOUD DICKO ,CKEIK M DIARRA. TOUS CES GENS CITES NE ROULENT QUE POUR EUX . TOUS Å’UVRENT POUR LEURS PROPRES INTÉRÊTS PEUT IMPORTE L’INTÉGRITÉ DU PAYS . IBK ,MARIKO, MOUNTAGA TALL,MAMOUD DICKO, MOUSSA MARRA , SONT TANTÔT AVEC LES PROS PUTSCH OU SOUVENT AVEC LES ANTI PUTSCHS.PAS DE POSITION FIXE DONC PAS DE CONVICTION MAIS QUE DES INTÉRÊTS .POURVUE QUE EUX ILS TROUVENT LEUR PART DANS LE GÂTEAU DU PAYS .QUE DIEU SAUVE LE MALI.

  4. vive des dirigeants intègres comme holland je ne regrette pas d’avoir eu une de telle préssion pendant l’election pour que vous soyez elu, à bas la CEDEAO et ces mediateurs de merde qui profitent de de notre crise du nord pour assurer leur arrière et faire de cette crise pour un bouclier cette va finir très bien tôt. vive la france d’holland à bas la CEDEAO (blaise et autre)

    • Lool!la France ne fera rien mon grand! ou alors, oui elle signera des contrats avant et ensuite ira se réfugier derrière la réticence des américains. nous reviendrons ensuite pleurer encore devant la CEDEAO et sa médiation. look

  5. A la tribune de l’ONU, Robert Mugabe regrette la mort de Kadhafi

    Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a estimé mercredi 26 septembre que la mort de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi était aussi tragique que celle de l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye Chris Stevens, tué dans l’attaque du consulat américain à Benghazi le 11 septembre. S’exprimant devant l’Assemblée générale des Nations unies, le chef de l’Etat, âgé de 88 ans, s’est référé à la déclaration de Barack Obama, qui a rendu hommage au diplomate et aux trois Américains morts dans cette attaque provoquée par la diffusion sur Internet d’une vidéo islamophobe.

    “UNE BRUTALE CHASSE À L’HOMME”

    “Je suis certain que nous avons été tous émus, nous sommes tous d’accord, qu’il s’agit effectivement d’une mort tragique et nous la condamnons”, a dit M. Mugabe, au pouvoir depuis l’indépendance obtenue sur la Grande-Bretagne, en 1980. “Mais si nous nous joignons par la pensée aux Etats-Unis pour condamner cette mort, les Etats-Unis ne devraient-ils pas se joindre à nous pour condamner la mort barbare du dirigeant libyen Kadhafi ? Cela fut une perte, une grande perte, pour l’Afrique, une perte tragique pour l’Afrique.”
    Selon Robert Mubage, les Etats-Unis et leurs alliés de l’OTAN sont intervenus en Libye sous de faux prétextes. “La mission était strictement de protéger les civils, mais il s’est avéré qu’une chasse à l’homme, une brutale chasse à l’homme, a été menée contre Kadhafi et sa famille, a poursuivi le dirigeant zimbabwéen. Nous avons vu le chapitre 7 [de la charte des Nations unies] employé d’une manière très malhonnête pour décimer toute une famille.” Le chapitre 7 autorise le Conseil de sécurité à prendre des mesures allant des sanctions diplomatiques et économiques jusqu’à une intervention militaire.

    • SALUT CON_citoyen DOUCARA….

      J’ESPERE QUE VOUS ALLEZ COMMENCER A PRETER VOTRE SUPPORT AU MALI…AU LIEU D’UN SUPPORT INJUSTIFIE A IYAD ET L’ANSARDINE….QUI SERONT PRET A VOUS EGORGER VIF A LA PREMIERE OPPORTUNITE….

      JE PENSE QUE C’EST L’ETRE HUMAIN…SA FAMILLE…SES VOISINS…SES AMIS…SA COMMUNAUTE…SON PAYS…ET….ET….ET….ET….

      LA “RELIGION” NE NOUS REND PAS FRERES…COMME VOUS LE PENSEZ….SINON NOS FRERES NE NOUS ONT PAS ENCORE PORTE SECOURS….L’ONT ILS????

      Moussa Ag, QUI VOIT LA FRATERNITE AVANT LA “RELIGION” COMME LIEN PRINCIPALE ENTRE LES HUMAINS….

  6. Il n’est jamais trop tard de redresser la barre du mal installée par son prédécésseur Sarkhozy aux frontières du MAli en particulier et du Sahel en général. La survie des uns entretien les intérêts des autres. C’est ça aussi le monde et l’administration est une continuité. Merci à Hollande de corriger le mauvais heritage laissé par le gouvernement Fillon et son ministre surnoi des affaires étrangères. Que vive le Mali et le monde en paix dans la justice.

  7. Il n’est jamais trop tard de redresser la barre du mal installée par son prédécésseur Sarkhozy aux frontières du MAli en particulier et du Sahel en général. La survie des uns entretien les intérêts des autres. C’est ça aussi le monde. Que vive le Mali et le monde en paix dans la justice.

  8. merci fransoi Holand si je le droit de voter pour la france election prochain je devrai voter que Dieux te procte toujour ce que tu entrain de fair pour Mali

  9. VIVE LE PRÉSIDENT FRANÇOIS HOLLANDE!!! A BAS LES GUIGNOLS SARKOZY ET JUPE!!! AU POTEAU LES GUIGNOLS!!!
    VIVE LA FRANCE ÉTERNELLE !!!!

    • tu dois bien etre le seul en France à ne pas regretter d’avoir voter Hollande :mrgreen: :mrgreen:

      • Peut-être il ne connait pas ce que veut ne pas regretter
        Hollande et Sarko c’est juste leur têtes qui ne se ressemblent pas sinon ce kifkif

  10. « la France n’a pas envie de voir s’installer durablement un espace de plus de 800.000 km2 contrôlé non pas par un Etat, mais par une des organisations islamistes armées (Aqmi, Mujao et Ansar Eddine). »

    Et c’était Mnla qui avait le pouvoir au nord
    est ce pas cette France qui a armée ces barbares lybiens en faisant pleuvoir des armes sur le sol Lybien

    👿
    si nous avons eu une seule fois un même sort Alain jupe n allait pas encourager les Mnla avec son Sarko de merde
    vous les Français vous aimez mordre les gens et ensuite souffler sur eux

    • Doucoura je croyais que tu etais con ,mais en plus tu es bete 😉 😉 ce que tu appelles la “pluie” d’armements que la France a fait tomber sur la Libye comme tu dis ,etait des armes légères ,pas des missiles ,ni des canons ,ni des 4X4 !!!!! Tout çà les islamisstes se sont servis dans les arsenaux de Kadhafi !!!
      D’autre part comment se fait il que les islamistes sont tous venus s’intaller au Mali plutot qu’au Niger par exemple ??? Parce qu’ils savaient que vous etes le maillon faible de toute l’Afrique de l’Ouest ,une bande de nullards et çà se confirme tous les jours !!

      • merci pour tes compliments retraité de merde
        As-tu vu les armes tombés pour savoir s’ils sont légers où pas

  11. Voilà c’est ça qu’on appelle un dirigeant!

    DÉCIDER

    Ce mot est absent dans le dictionnaire de nos Guignols, Dioncounda et CMD.

    Ils croient qu’en se cachant derrière un capitaine nul ils pourront déplacer des montagnes.

    Ils croient qu’en créant un ministère du culte, Dieu réglera leur problème.

    Ils croient qu’en laissant le HCI faire ses négociations sournoises la paix reviendra comme par une baguette magique.

    6 mois sans décision ni action.

    Note semestrielle : 0/20.

    Au suivant!

Comments are closed.