Tiébilé Dramé : « La gangrène de la corruption menace l’esprit de Mars »

54

L’esprit de Mars est omniprésent dans la vie publique de notre pays. D’abord, la 3è République qui est la première fille de la révolution démocratique de Mars 1991. Les insurgés de Mars réclamaient, entre autres,  la liberté d’association, celle de créer des partis politiques,  le droit de manifestations pacifiques, en somme les libertés démocratiques fondamentales.

Tous ces droits, toutes ces libertés ont été codifiés dans la Constitution adoptée par le peuple souverain du Mali en janvier 1992, donnant naissance à la 3è République laïque, sociale et démocratique. Notre peuple est fermement attaché aux libertés conquises dans le sang en mars 1991. Ensuite, l’héritage de mars, c’est aussi la mobilité sociale, l’attention accordée aux aspirations du peuple au mieux-être. Comparez les 25 années avant Mars aux 25 années après Mars : le nombre de salles de classe, de lycées,  de centres de santé, de forages, de puits creusés, de kilomètres de route, de logements construits, le nombre de Maliens ayant accédé à l’électricité, à l’eau potable, au téléphone, à la radio, à la télévision et à la presse imprimée.

Mars 1991 était une étape de la longue quête de liberté et de justice du peuple. Les forces démocratiques du pays resteront vigilantes pour défendre les acquis contre les dérives autoritaires et les tentations de restreindre nos libertés. 25 ans après, rendons tous hommage aux martyrs de la révolution et à ceux qui, avant eux, se sont dressé afin que le soleil de la liberté  se lève sur le Mali.

Enfin, l’esprit de Mars 91, c’est la justice sociale, la lutte contre les inégalités, contre la corruption, la gabegie. Un tel esprit reste d’une brûlante actualité. La gangrène de la corruption menace la démocratie et l’esprit de Mars 91.

Disons-le franchement : la libéralisation de la vie politique (la démocratisation) a quelque peu légitimé la corruption et entraîné un clientélisme politique débridé. L’esprit de Mars 91, c’est le refus, la résistance; l’esprit de Mars 91, c’est la lutte.

PARTAGER

54 COMMENTAIRES

  1. Lorsqu’on a passé par là mais que les problèmes gérés par le passés persistent alors , il serait sage de reconnaitre qu’on a échoué que de s’agiter comme des aiguilles sur un champ magnétique. Sinon on se tait .

  2. La corruption, ce n’est plus une “petite” gangrène, c’est devenu l’hydre trop fertile de la décomposition de notre société. Les premiers corrompus ont fait des petits qui sont plus ardus à la tâche. Soulevez une tête corrompue, vous en découvrirez mille autres plus pourries.

    Cela dit, Monsieur Drame, vous manquez absolument de respect à l’esprit des lois, à Montesquieu. La démocratisation, qui a pour base les lois et institutions ne peut pas légitimer la corruption. Les lois ne peuvent pas légitimer la corruption, c’est le non respect des lois, le manque de volonté de les appliquer qui a légitimé la corruption. Qu’il n’en plaise à beau papa.

  3. Le 26 mars a apporté beaucoup de changements positifs en ce qui concerne les libertés. mais ce sont les acteurs du mouvement democratique qui etaient dans les premiers gouvernements apres Moussa Traoré qu ont ils fait a propos de la lutte contre la corruption? ON CONNAIT LES RESULTATS.

  4. Le peuple malien cherchait la démocratie, cette démocratie n’est pas resté en vain car cette elle a porté fruit. La démocratie est en marche au mali. Ceux qui pensent être oublié doivent être fier d’avoir conduit le pays sur le droit chemin.

  5. Lorsque entame une lutte pour le pays on ne pense pas qu’à soit même mais pour nos enfants, petits enfants.qu’est ce que nos enfants deviendront? vous voulez qu’on que grâce à vous que nous parlons de démocratie aujourd’hui.

  6. Le développement et la démocratie sont en marche. Les mesures continues d’êtres prises restons solidaire, unis, le Président IBK veut faire du mali un pays émergent. il vaut croire.

  7. C’est maintenant que la démocratie existe au mali car tous le monde peut dire ce qu’il veut cela veut dire qu’il y a une liberté d’expression avec IBK.

  8. 26 mars 1991-26 mars 2016; cela fait 25 ans que notre pays cela fera demain 25 ans jour pour jour que notre pays écrivait une nouvelle page de son histoire en tirant un trait sur la dictature et obtenait la démocratie aux prix du sang de certains compatriotes. Demain marquant cet anniversaire nous devons avoir une pensée pieuse pour tous ceux qui ont payé de leur vie et leur rendre hommage de même qu’a ceux qui sont encore vivants.

  9. La lutte pour la démocratisation du pays et pour de meilleures conditions de vies fut une grande lueur d’espoir pour tout le peuple mais les effets se sont vus très limités ce qui fait dire à certains participants que la lutte n’a pas produit les fruits escomptés.

  10. La lutte des élèves, étudiants et des travailleurs a permis à la société d’avoir de nombreux acquis mais les uns et les autres en profitent inégalement; pour ne pas dire certains des premiers acteurs n’en profitent pas. Il faut leur rendre hommage et demander qu’on jette un regard sur leur situation.

  11. Il faut rendre hommage aux tenants de la lutte pour la démocratie mais ceux mêmes qui ont menées cette lutte sont ceux qui même à travers leurs actions ont mis à mal les acquis de cette lutte.

  12. La lutte pour de meilleures conditions de vies pour les populations en générale mais aussi et surtout pour nos étudiants ne doit pas vraiment être vaine. Des personnes comme Cabral ont payé de leur vie pour que ceux qui sont là aujourd’hui puisse profiter des retombés positives de cette lutte mais il en sont les plus grands perdants depuis l’époque de la lutte à nos jours. Ces derniers vivent dans des conditions inimaginables dans la promiscuité avec tous les vices qui s’en suivent. Il faut donc un œil regardant de part et d’autres des dirigeants pour corriger cette situation qui a trop durée.

  13. IBK que Dieu vous protège des ennemis du Mali. C’est-à-dire TIEBILE et son troupeau, mais grâce aux bénédictions et des bonnes personnes aux Mali, Allah n’acceptera jamais leurs souhaits contre ce beau pays.

  14. IBK est votre problème, je pense que cela est trop facile à gérer. Il faut juste poser des actes concrets et dans le futur vous serez récompensés. IBK n’a pas forcé pour devenir président et il n’a jamais négocié, c’est la population malienne dans sa perte d’espoir qui a vu que le seul homme dans ce monde actuel qui peut la sauver c’est ce vieux, le MANDE MASSA, KANKELETIKI, IBK la solution. Il faut juste accepter personne ne peut contre cela.

  15. La jalousie ne donne rien que la paresse et de la déception. IBK représente la voie des maliens conscients, il faut lui laisser tranquille, il n’a pas forcé pour être à ce niveau, c’est le mérite monsieur Dramé et les autres.

  16. TIEBILE va arrêter ce jeu de gré ou par force. Il n’y a pas deux commandants dans un seul bateau. C’est pour cela que le vieux lui a rappelé que le bateau Mali a un commandant et qu’il tienne fermement les barres en main. Donc gare à celui qui va déconner encore!!!

  17. Contrairement à ceux qui pensent que les critiques peuvent quelque chose dans la gestion du pays. Personnellement, je dirai qu’on doit juste se donner la main enfin de donner une autre image à notre pays.

  18. Contrairement à ceux qui pensent que les critiques peuvent quelque chose dans la gestion du pays. Personnellement, je dirai qu’on doit juste se donner la main enfin de donner une autre image à notre pays.

  19. Contrairement à ceux qui pensent que les critiques peuvent quelque chose dans la gestion du pays. Personnellement, je dirai qu’on doit juste se donner la main enfin de donner une autre image à notre pays.

  20. Contrairement à ceux qui pensent que les critiques peuvent quelque chose dans la gestion du pays. Personnellement, je dirai qu’on doit juste se donner la main enfin de donner une autre image à notre pays.

  21. De toute évidence, le rôle de l’opposition est pour la plupart de critiquer la mauvaise gestion du pouvoir. De ma petite compréhension, je pense que l’opposition doit travailler main dans la main avec le pouvoir en place pour ensemble reconstruire le pays.

  22. L’opposition malienne a un grand rôle à jouer dans la gestion du pays. Selon mes constats, il ne doit même pas y avoir de l’opposition et de majorité, si nous sommes tous des maliens et que nous voulons tous le bonheur de notre pays. On peut travailler ensemble pour la nation.

  23. Nous sommes tous un, de Kayes à Kidal, les maliens sont les mêmes. Même si les choses ne vont pas bien, les critiques ne sont pas la meilleure solution. On peut redonner une nouvelle image à notre pays en travaillant main dans la main. 😯 😯 😯 😯 😯

  24. Nous sommes tous un, de Kayes à Kidal, les maliens sont les mêmes. Même si les choses ne vont pas bien, les critiques ne sont pas la meilleure solution. On peut redonner une nouvelle image à notre pays en travaillant main dans la main.

  25. A mon humble avis, les critiques ne peuvent rien changer, on peut gagner plus dans l’entente que dans les critiques. En tant que malien, Tièbilé et ses hommes peuvent aussi adhérer à la gestion du pays pour mieux s’exprimer et se faire entendre par les propositions.

  26. On est loin d’avoir ce qu’on veut avec les critiques, car cela ne fera qu’aggraver la situation. Selon moi, les maliens doivent s’unir pour promouvoir une porte de sortie pour notre nation.

  27. Je ne suis pas contre l’opposition malien, ni contre Tièbilé Dramé et ses militants. Mais, ils pourront arriver plus en adhérant à la reconstruction du pays. C’est-à-dire, proposer des voies et moyens pouvant aider nos dirigeants à relever les défis.

  28. En tant que malien, on doit s’unir tous pour marcher vers un Malikura. Ce pays nous appartienne tous, personne d’autre ne viendra faire ce pays à notre place. Donc, il est mieux qu’on unisse nos forces et nos faiblesses pour sortir ce pays dans la crise.

  29. Je convie Tièbilé Dramé et ses militants à proposer au gouvernement au lieu de critiquer. Il faut avouer que ces critiques ne nous amènent nulle part. Par contre, s’ils proposent cela pourra beaucoup contribuer à la reconstruction de notre Maliba.

  30. En tant qu’opposant c’est bien de critiquer le pouvoir en place enfin qu’il puisse changer. Par contre, il est aussi bien de changer le point d’attaque au cas où les critiques ne servent plus à rien.

  31. Je suis sidéré quand je les vois crier mauvaise gouvernance, scandales et corruption je dis mais Soumi, Modibo et Tiébilé n’ont vraiment pas honte.
    Que Soumi nous situe sur le trou qu’il a laissé à l’UEMOA des 4 milliards de l’ADF pour les forages au Sénégal ainsi que CMDT.
    Quant à Modibo, pour le projet de riz alors l’argent a été décaissé pour rien.
    Et Tiébilé passe son temps à faire que des critiques stériles sans rien apporter de concrets
    Vraiment si le ridicule tuait !!!

  32. IBK est le seul qui a posé des actions louables contre le corruption en donnant le pouvoir aux magistrats de mener une guerre sans merci contre et encore sans oublier les structures de bases

  33. Tiébilé est un voleur de la république et un menteur. Il ne peut rien apporter à notre pays. Il n’a rien comme projet pour faire développer ce pays. Si ce n’est de mentir sur le pouvoir

  34. Tiébilé est le plus corrompu. Si ce mal s’est installé dans notre pays c’est grâce à eux. Nous savons que vous passez vos temps à soudoyer les journalistes pour parler du pouvoir. Corrompu

  35. La révolution a été menée mais hélas vous avez profité avec vos amis pour piller le Mali et maintenant vous accuser le pouvoir actuel qui est là à peine 3 ans. Si le ridicule tuait

  36. La révolution du 26 mars 1991 a été couteuse aux élèves et étudiants du Mali. La lutte de ces gens a été rentable pour avoir ce que les révolutionnaires voulaient. Les perdants de la révolution de 1991 sont ces pauvres qui n’ont pas jusqu’à présent eu ce qu’ils voulaient, une améliora Le 26 mars a été la solution à la dictature de Moussa Traoré, donc elle peut pas être atteint par son esprit par la corruption qui n’existe pas.

  37. Les maux dénoncés par le mouvement démocratique et qui persistent encore sont les conditions misérables de vie et d’études des élèves et étudiants de ce pays. Sinon les autres maux ne sont plus d’actualité, pas en tout cas avec IBK. Tièbilé est un homme politique de mauvaise foi. Il est toujours prêt à critiquer les autres étant donné qu’il n’est pas lui-même sans reproche.

  38. Tièbilé Dramé est un homme de mauvaise volonté, un irresponsable qui fuit sa part de responsabilité dans la gangrène de la corruption qui menace l'esprit de mars. Un Tièbilé Dramé qui se permet de dénoncer quoi que ce soit dans ce pays, c'est vraiment de la comédie. On sait ce qu'il a fait sous AOK, son beau-père.

  39. La révolution du 26 mars 1991 a couté cher aux élèves et étudiants de notre pays. Le sang versé à cette date est celui des étudiants et élèves. Les travailleurs du Mali ont eu gain de cause contrairement aux élèves et étudiants. A part ce problème, les autres maux contre lesquels le mouvements démocratique s’est levé ne persistent plus.

  40. Les étudiants maliens vivent misérablement. Les professeurs sont moins attachés à leur travail. Les perturbations gagnent le terrain de l’enseignement supérieur de notre pays. Les autorités doivent récompenser ces pauvres élèves et étudiants pour le sang qu’ils ont versé pour cette démocratie. Mais le mouvement démocratique ne s’est pas une seule fois levé pour dénoncer cela. On n’a plus besoin de ce mouvement.

  41. La corruption n’existe plus au Mali. Les maux qui ont poussé le mouvement démocratique a se levé contre le régime de Moussa Traoré ont disparu avec l’avènement d’IBK au pouvoir. Le multipartisme n’est pas violé et l’institution n’est plus monopolisé.

  42. Tiébilé dramé est le tréfonds de la bêtise de la politique malienne, la politique malienne en particulier l’opposition a perdu tous son sens depuis que Tièbilé Dramé a décidé de prendre les commandes. Tièbilé Dramé joue à un jeu de dupe avec la population malienne, il fait croire à l’opinion publique qu’il est engagé pour un combat pour la cause du pays alors qu’il ne défend que ses intérêts personnels….

  43. Pour le reste des institutions, de la constitution et des martyre du 26 Mars que le régime d’IBK prime sur la démocratie. Mais trop de démocratie tue la démocratie. La démocratie malienne malienne est bafoué par une opposition malveillante et apatride.

  44. La population malienne avait besoin de ce soulèvement pour voir la démocratie franchir les portes de ce pays. Le régime de Moussa Traore tellement dictatoriale avait rendu le quotidien des maliens insoutenable. La population malienne fut libérer d’un énorme fardeaux après ce soulèvement de 26 Mars.

  45. La révolution du 26 Mars a été une révolution qui ouvrir de nouvelle horizon au peuple malien. Grâce à cette révolution la population a vue l’avènement de la démocratie.

  46. Après la lutte pour la démocratie, les acteurs de cette lutte, aujourd’hui opposant de la politique malienne sont ceux qui plongé le Mali dans la corruption, la dilapidation et vole de denier public.

  47. Vous ADEMA-PASJ, CNID et PARENA vous êtes à la base de ce qui existe actuellement au Mali, vous avez accepté de faire intégrer au sein de la démocratie malienne des bêtises du régime Moussa TRAORE. Avec une telle situation comment voulez vous avoir une société assainie? Quand on parlait de “kokadjè” (le lavage propre), certains parmi le mouvement démocratique tremblaient. Par les manigances d’Alpha Oumar KONARE, il a fait taire cette orientation grâce la confiance que les maliens lui portaient. Il a fait un abus de confiance face aux maliens de l’époque. C’est un traite, il est méchant et très méchant, ce peuple le jugera sans équivoque. Qu’Allah le tout puissant aide et protège le Mali qui est au bord du précipice.
    NB: On ne peut pas guérir une plaie sur du pue, il faut toujours percer l’abcès et nettoyer la plaie sérieusement avant d’espérer toute guérison. C’est le cas du Mali, quelque soit la période, ce pays fera ce nettoyage en punissant les plus coupables comme il se doit. Un pays ne se construit pas le mensonge de ses politiciens, incapables et médiocres.

  48. Tiébilé fait une rétrospective de la situation depuis mars 1991. A quoi ça sert tous cela si les maliens continuent de mourir de faim. C’est avec l’avènement de la démocratie que sont apparues les premiers fonctionnaires milliardaires dont lui-même. Bonne chose mais, lui ne doit pas quand même oublié qu’il est partie prenante dans cette corruption tous azimuts. Lui, Tiébilé est aussi un profiteur et devra tôt ou tard rendre ici bas ou bien dans l’eau delà. Monsieur Tiébilé DRAME , avez-vous rendu compte de la gestion du sommet Afrique-France ?

  49. loolollllll, lui TD eh bien je crois vous faites parti de ces vendeurs, faiseurs d’illusions etcccc on jai cite ci dessous….. lollll, hou biennnnnnnn…….

    Nos pseudo-democrates, leaders religieux, Société civile, notre Armée etc….Quand tout est politisé et acheter par ses postes et l’argent sale.
    Le Mali est allé de mal en pire sous AOK, pire-pire sous ATT et maintenant IBK president pire pire pire pire…
    Pouvoir et Opposition ne sont sur la scene que pour la conquete du pouvoir. Je ne vois parmis nos pseudo-democrats qui est mieux que qui. un chef vampire vient avec sa racaille font pire que le precedent avec sa racaille, ma gang et famille d’abord et nos services serviteurs qui pays sont mis de cote pour ne pas les barrer les routes de leurs “don ka fa”.

    Pauvres martyrs que votre ame a tous et toutes repose en paix. Le peuple malien a été berné, ils ont menti, volés et continuent, diviser monopoliser , etc….

    Vivement Un Maliba Nouveau partout des vrais patriots soucieux plus le peuple et de sa misère que ces requins, crocodiles, coyotes, loups, vautours, anacondas, rapaces et vampires.

Comments are closed.