Consommation de boisson alcoolisée : Le nouveau refuge des Bamakois

20

alcoolMaliweb.net/L’alcoolisme prend de plus en plus de l’ampleur dans notre société. Influence étrangère ou illusion de refuge ? Le débat est plus que jamais ouvert !
Sans détenir de  statistiques fiables, à travers les  retrouvailles et les  tours des auberges et autres lieux de distraction, on prend conscience de la grande consommation de boissons  alcoolisées par les habitants de la Cité des 3 caïmans. En effet, la consommation de boissons alcoolisées chez les Bamakois n’est plus un sujet tabou. Toutes catégories sociales, tous âges et sexes  confondus,  la consommation régulière de l’alcool est devenue anodine.  L’accoutumance s’installe petit à petit chez de nombreuses personnes.

Mariam, une jeune fille de la place, affirme avoir goûté pour la première fois à l’eau de vie pour faire plaisir à son petit ami. «Mon copain est un militaire, chaque fois qu’on sort pour le foyer, j’étais gênée d’être la seule à prendre une sucrerie, tandis que je voyais les autres filles, comme les garçons, boire de l’alcool. Et mon copain disait qu’il aime voir une fille boire de l’alcool.
Pour ne pas prendre de risque de le voir séduit par d’autres filles, un soir j’ai essayé, pour lui faire plaisir. Mais je n’avais vraiment pas aimé ça, car c’était amer. Mais, petit à petit, j’ai fini par prendre y goût et maintenant qu’il est au Nord, je sors souvent pour me faire offrir 2 ou 3 petites !», avoue-t-elle en riant, assise au comptoir d’un bar-restaurant, en commune IV du District. Dans ce bar,  sur les  tables occupées par des couples, on pouvait voir les nombreuses bouteilles d’alcool vides ou entières.

A Lafiabougou, dans un «grin» de jeunes âgés entre 22 et 30 ans, on aperçoit, dans une glacière, des canettes de bières qu’ils consomment tranquillement au son de musique, autour du thé, à l’angle de la rue. Pour se mettre à l’abri de tout soupçon, ces jeunes cachent leurs canettes dans des sachets plastiques de couleur noire, pour éviter les risques de représailles  en cas de soudaine irruption parentale.  Et dans les différents clubs, boîtes de nuits, bar-restaurants et même chez les particuliers, la consommation de boissons alcoolisées est de plus en plus à la mode.

Selon M. Camara, sociologue de formation,  cette situation peut trouver son explication dans le brassage culturel  avec  la présence des différentes communautés étrangères sur notre sol d’une part.  d’autre part ajoute-t-il, la déperdition des valeurs culturelles, des mœurs et la démission des parents, sont des facteurs qui expliquent, sans justifier, la forte consommation de l’alcool chez les jeunes.

Pour  Madou Camara, beaucoup de gens acculés par les problèmes et échecs de divers ordres espèrent noyer leurs difficultés dans l’alcool. Ainsi, cette chimère échappatoire, petit à petit, crée une dépendance chez la personne avant  de la détruire.  A ses dires, la société devrait jouer sa partition afin d’éviter que, de plus en plus, les gens sombrent dans l’alcoolisme. Ce, à travers les campagnes de sensibilisation. Il faut par ailleurs que les gens évitent de se refermer sur eux même, mais également que les autorités de la place aient un regard vigilant sur les lieux de vente  et de consommation de l’alcool.
Notons que nous assistons de plus en plus à la création fulgurante de points de vente de boissons alcoolisées, sans compter le manque de contrôle d’identité sur les clients qui, souvent, sont des mineurs.
AMITA 

PARTAGER

20 COMMENTAIRES

  1. SHERIF
    “Entre boire de l alcool et coucher avec la femme d autrui ou une fille quelconque etant un homme marié au su et au vu de tout le monde à la mosquée” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Ah bon! Toi, tu as déjà VU un homme coucher avec la femme d’autrui…. A LA MOSQUEE? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Je me demande quelle mosquée tu fréquentes! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  2. ET VOILA ENCORE UNE FOIS LA FAMEUSE THÉORIE DU COMPLOT APPLIQUÉE CETTE FOIS A

    L’ALCOOLISME.

  3. Entre boire de l alcool et coucher avec la femme d autrui ou une fille quelconque etant un homme marié au su et au vu de tout le monde à la mosquée , lequel est plus condamnable ?Cher journaliste de boko haram ou de l etat islamique ,Et pourtant à Bamako ce phenomène est tres frequent et tu en sais quelque chose ou meme tu es partisan de ce club d adulterins monsieur le journaliste.Combien de chambres de passe existent à bamako je te demande monsieur du boko haram et qui va labas ,ce sont des etrangers encore ? humm non monsieur c est toi meme et les moussa, bakary , el hadji , fanta, djeneba ,oumou etc…. Laissez les gens vivre en paix nous sommes pas dans l etat islamique et du soleil levant de bagdadi en irak

  4. “Consommation de boisson alcoolisée : Le nouveau refuge des Bamakois………….et, le rfuge de TOUJOURS du Maître de Koulouba! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Que ceux qui ont fréquenté l’Akwaba du temps du regretté Zou, quand Ibk y était assez régulier :mrgreen: osent me contredire! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Si les médecins Turcs lui ont fait un bilan hépatique, ils ont dû tomber sur un gisement de Johnny Black Label! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Décidément, on a vraiment pas de chance avec les LIQUIDES! D’un côté, ces salauds de Français s’interessent à nos réserves naturelles de pétrole, et maintenant, les Turcs s’intéressent aux réserves “personnelles” de whisky de notre président! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Ca ne finira donc jamais? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 , je ne dirais pas le contraire kopin nfp, pas du tout.
      Le Mali est un pays laic ou…., bref l’alcoolisme est un phenomene qui fait parti de la societe malienne depuis tres, tres longtemps. L’education et la sensibilisation et de mise. Et pourvu que Nous soyons assez conscients pour reduire ce fleau. :mrgreen: 😉 .

  5. Moi, j’ai essayé en vain (ou en vin 😆 ) de lire cet article, mais il m’a tellement SAOULE que j’étais déjà bourré dès la 3ème ligne! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  6. Pourquoi cette supposition de plus “influence des étrangers ou refuge “” ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ Dans un pays ou il n’y a rien pour les jeunes ,ni travail , ni plaisirs ,rien de rien eh bien mettez ce gout pour l’alcool sur le compte du refuge , pour oublier 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 inutile de toujours vouloir coller ce qui ne va pas chez vous sur le dos des autres 👿 👿 👿 👿
    Et pourtant de nombreux pays musulmans cultivent de la vigne ,l’Algérie ,la Tunisie et font du vin , concernant le Maroc c’est pire encore ,dans le pays ou le roi se prend pour un descendant du prophète , il inonde une grande partie de la planète avec le haschich , c’est quand meme pire que le vin ,non ??? 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  7. moi je suis de segou….digne fils des descendants du royaume bambara de segou …et fier sinon tres fier de la consomation de l hydromel du vin et du bann…. l islam est venu trouyver que chez nous a seeekoro il y avais le vestibule de tin… la vielle au doigt magigues …les haidara les toure et les autres doivent se cacher ou masquer leur kooro ….sinon c est un heritage au royaume ….bambara …tcha krou ani tcha see koro ni kagan… abou ni blessou…fakarni magnaa…poiiiii a ni payyiii…sa tooo ani bonoton…. 😈 👿 😈 👿 😈 👿

  8. C’est dommage de voir notre pays partir en lambeau avec la déperdition de nos enfants par la dégradation de nos us et mœurs. Qu’Allah protège le Mali

  9. un article bidon avec un journaliste qui ne sait même pas comment structurer son article. J’espère que ce journaliste n’était pas lui même saoulé quand il écrivait cet article chiffon. Respectez vos lecteurs

  10. J’en étai sûr!

    Même quand NOUS buvons, c’est la faute des ETRANGERS! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  11. selon en matière d’alcool et de drogue beaucoup d'entre nous sa donne sans pourtant mesure les conséquences ,d'autre pour la vise d'autre le milieu et d'autre éducation un exemple le mois j’étais en mission dans l’hôtel j'ai vu un groupe sur la table qui entraine de dire boire a volonté nous que des richard et pourtant en les regardant les pantalon son en bas du veste très sale .en effet il est tant que nous la jeunesse prendre conscience j'ai été au Burkina il vont allé acheté une ou deux bouteille tout bonnement venir boire sans du n'importe quoi

  12. Mr yugubané ca se voie que tu n’es qu’un vendeur dans un bar et tu défends tes clients étrangers

  13. Ça aussi est la faute aux autres !!

    Nous nous saoulons la gueule et ça aussi est la faute à l’influence étrangère !!

    La plupart de nos villages au Sud (pays Bambara, Sénoufo, Mandingue, Bobo, Minianka, ….) ont plus de saoulard que de bras valides et maintenant tout le monde migre vers Bamako. Alors pourquoi ne pas mettre le phénomène au compte de ce mouvement au lieu de blâmer l’étranger pour tout ce qui ne va pas chez nous ?

    • @yugubané.Pauvre de toi!Tu penses qu’il n’y a pas de soûlard au pays soninké?Tu te trompes mon cher!Les Maraka lémé malgré leur islamisation précoce sont aussi de grands amateurs de l’eau de vie au même titre que nous tous… 😆 :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.