Le président de la COMODE, Ali Nouhoum Diallo a déclaré : « Serval et MINUSMA ne doivent pas se comporter en forces d’interposition »

9

Le dimanche 29 décembre 2013, la Coordination malienne des organisations  démocratiques (COMODE) a organisé, avec plusieurs autres associations de la société civile, une marche « pour la libération de Kidal ». Partie de l’historique Place de la Liberté pour le Monument de l’Indépendance, cette marche a enregistré la présence de plusieurs ténors de la classe politique et de la société civile. 

 

Ali Nouhoum Diallo lors de la marche de ce matin
Ali Nouhoum Diallo ( au micro) lors de la marche de ce matin

Même si elle n’a pas drainé une grande masse à la hauteur de l’évènement, la marche de la COMODE pour la libération de Kidal a enregistré la forte présence des figures historiques de la lutte pour la démocratie au Mali.

 

 

Au premier rang desquels nous pouvons fièrement citer l’ancien président de l’Assemblée nationale du Mali et ancien président du Parlement de la CEDEAO, Pr  Ali Nouhoum Diallo, président de la COMODE, Mme Sy Kadiatou Sy, présidente de l’ADEMA- Association, Tiémoko Maïga de la direction de l’URD, Alou Sow de FARE Aw Ka Wili, Goulo Moussa Traoré de l’ADEMA. La liste n’est pas exhaustive.

 

 

 

Dans l’unique intervention prononcée au terme de cette manifestation, le Pr Ali Nouhoum Diallo a tout d’abord tenu à placer l’événement dans son contexte. Pour lui, cette « marche a pour objectif de demander à tout le peuple malien de se tenir debout derrière le gouvernement de la République du Mali, pour la libération du nord du Mali et, particulièrement, dans l’exercice de la souveraineté pleine et entière du Mali dans tout l’Adrar des Iforas…».

 

 

 

Le président de la COMODE a également souligné que « tous les rebelles qui se sont, aujourd’hui, regroupés dans une organisation de rebelles, disant qu’ils vont libérer l’Adrar des Iforas, ne sont pas que des Touareg ». Alors, a-t-il insisté, « il nous faut éviter les amalgames qui ont conduit à des tragédies dans ce pays ». Pour Ali Nouhoum Diallo, « il est important que nous travaillions à l’unité de la nation malienne et à l’intégrité du territoire national ».

 

 

Dans un langage franc et direct, il a fait remarquer que « nous ne voulons pas que les forces qui sont venues nous aider se transforment en forces d’interposition entre l’Etat, le gouvernement légitimement constitué, un président de la République pratiquement plébiscité et une minorité de rebelles, de narcotrafiquants qui n’espèrent que d’avoir un espace de non droit où ils peuvent se livrer à toute sorte de trafics illicites, à des prises d’otages avec demandes de rançons ».

 

 

S’agissant du pays de François Hollande, le président de la COMODE a indiqué qu’il « est extrêmement important que la France – dont il a, par ailleurs, salué l’intervention le 11 janvier 2013 –  opère une nette distinction entre le Mali et les rebelles, une distinction entre les rebelles irrédentistes et l’ensemble des populations touareg ».

 

 

Parlant des groupes terroristes, il a indiqué que « le MNLA avait bien signé un soi-disant pacte avec Ansardine pour gérer le nord du Mali qu’ils ont appelé Azawad ». Et qu’il a fallu que la France monte le ton pour qu’ils révisent ledit accord.

 

 

La COMODE prévoit de poursuivre son combat pour la libération de Kidal, avec, ce lundi, l’organisation d’une conférence de presse à la Maison de la presse.

 

 

Mamadou FOFANA /Maliweb.net

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. cette histoire de “COMODE” ressemble de plus en plus à une réunion de gérontes rusés, usés et aigris… c’est lamentable ! 😀

  2. Je suis très content de cette marche qui doit d’ailleurs se poursuivre tant que Kidal est dans cette situation et vous voyez que rfi et autres médias français n’ont pas fait cas, mais je pense pour d’avantage mobiliser la population il faut en parler beaucoup, faire beaucoup d’annonces sur les médias et cela deux ou trois jours à l’avance, de plus il faut plutôt faire des marches communes et non pas des marches separées.

  3. Bande de charlots ……..
    Voila des cons qui ne savent pas que le Mali est sous chapitre VII ….
    😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  4. J’ai été déçu par le nombre à cette marche. Je pensais avoir plus de présence comme cela se discute autour de nos verres de thé pour montre à la communauté internationale notre désarroi face la situation actuelle de Kidal.

    • Pour ma part je ne suis pas tellement surpris de l’effectif des marcheurs car je m y attendais un peu dans la mesure ou 2 marches ont été programmées (pour le 27 et 29 décembre) pour une même cause ; la libération de Kidal. Dans une précédente réaction, j’avais suggérer de fusionner les 2 marches ce qui donnera plus d’impact à l’événement avec un nombre conséquent de marcheurs.

  5. une très bonne initiative que Dieu le tout puissant apporte a vous son soutient et assumer la fermeter de vos pieds Aameene!

  6. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 Kidal vous attend Messieurs de la COMODE. La force d’obstruction ou d’interposition de SERVAL est sur le point de quitter KIDAL 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.