Moussa Mara présente les réalisations de la mairie de la commune IV de 2011 à 2012 : Comment compenser les 9000 victimes de la spéculation foncière

1

Le maire de la commune IV, Moussa Mara était le vendredi dernier face à la presse pour présenter le bilan des réalisations de son équipe de mars 2011 à décembre 2012. Il s’agit de la consolidation des acquis précédents, la question des investissements, le projet ACI 2000 et la question de la TDRL.

Moussa Mara, maire commune IV

Pour le maire de la commune IV, Moussa Mara, cet exercice de restitution des comptes est une obligation pour eux envers leurs mandants. Les citoyens leur ont fait confiance et leur ont assigné des  missions. Il est donc impérieux, qu’ils rendent compte du bilan de leur exercice. Selon le maire, ils ont décidé de régler définitivement les problèmes fonciers de la commune en recensant toutes les personnes victimes de spéculation de 1996 à nos jours en trouvant des solutions de compensation.

Pour compenser les 9.500 Victimes recensées, ils sont en train de chercher des parcelles dans le cercle de Kati afin de les recaser. Pour renforcer le dispositif d’évacuation des ordures dans la commune, un camion benne et une chargeuse ont été acquis pour un montant de près de 32 millions. S’y ajoute la distribution à prix subventionné de 700 poubelles. La mairie poursuit des actions pour renforcer les capacités d’évacuation des déchets afin de désengorger les dépôts de transit qui relèvent normalement de la compétence de la mairie du district.

Au chapitre de la gouvernance, l’équipe municipale a produit et instauré la Charte des usagers qui permet aux services de la mairie de rendre dans les conditions les meilleures les services aux usagers. Pour une meilleure gestion, la société civile, les leaders politiques, les responsables des services techniques… sont impliqués. En ce qui concerne le projet emploi des jeunes, ils ont instauré un stage d’apprentissage de 50 jeunes non diplômés auprès des artisans de différents corps de métiers pour une durée de un an.

La seconde vague qui concerne 100 jeunes à former est en cours pour un démarrage à la fin du mois de janvier 2013. Il a souligné que les deux autres composantes du projet emploi des jeunes seront mises en œuvre dans le cadre du projet ACI 2000. A le croire, la mairie a mené beaucoup d’activités majeures dans le domaine social, notamment en application de la loi relative aux établissements de tourisme, quelques bars et autres structures ont été fermés. Aussi, dans le cadre de l’état d’urgence, la municipalité, en plus de l’interdiction des manifestations festives, des cortèges, deux pick-up 4X4 ont été remis à l’Etat.

Certains investissements majeurs ont été réalisés dans la commune dont la mise en œuvre a été retardée pour des raisons diverses.

Il s’agit de la réalisation des projets stratégiques, notamment le pavage de trois importantes voies à Djicoroni, Sébénicoro, Lafiabougou et Hamdallaye pour environ 300 millions de Fcfa. La réalisation de la première tranche du complexe sportif communal pour 200 millions de Fcfa. Aussi, la mairie a réalisé sur fonds propre, la Maison des jeunes de la commune IV, le caniveau à Djicoroni, le pavage aux abords du cimetière de Lafiabougou, la clôture du dépôt de transit de Lafiabougou ainsi que le dispensaire et la maternité de Kala- bambougou.

En marge de la conférence, Moussa Mara, a remis une copie de la déclaration de la situation de son patrimoine à la date du 31 décembre 2012 dont la valeur est estimée à 481.581.935 Fcfa.

Falé COULIBALY

PARTAGER

1 commentaire

  1. 😆 😆 😆
    Dites-nous: Moussa MARA a passé un contrat avec vous ou quoi, pour que vous nous le serviez chaque semaine 😆 😆 😆
    Non, mais franchement 😆 😆 😆
    Vous finirez par faire une retransmission en direct sur lui, même s’il dort 😆 😆 😆 Ou qu’il aille aux toilettes 😆 😆 😆

Comments are closed.