Préparatifs du Forum National de la jeunesse malienne : Les jeunes maliens tentent de s’unir pour compter

4

Dans le cadre des préparatifs de la tenue du premier Forum national de la jeunesse malienne, la commission nationale d’organisation provisoire a tenu une conférence de presse, le samedi dernier. Cette rencontre qui s’est déroulée à la maison des jeunes de Lafiabougou-Bougouda,  était destinée à informer l’opinion sur la tenue de ces assises ainsi que les raisons ayant conduit à son organisation. Elle était animée par Amadou Baba Mariko, président de ladite commission.

Le président de la Commission, Amadou Baba Mariko
Le président de la Commission, Amadou Baba Mariko

Avec la crise sécuritaire et institutionnelle qui a secoué le Mali une année durant, la jeunesse malienne se trouve aujourd’hui plus que jamais à la croisée des chemins. En effet, manipulée par les uns et ignorée par les autres, la jeunesse malienne tente de s’affirmer avec ses propres moyens. C’est à cet effet, que des jeunes se sont mobilisés pour organiser le premier Forum national de la jeunesse malienne. Celui-ci doit se tenir au mois de mai prochain à Ségou. Afin de livrer les contours  de ce grand rendez-vous, les organisateurs ont convoqué la presse.

Dans un discours prononcé pour la circonstance, le Président de la commission d’organisation, Amadou Baba Mariko a rappelé le contexte dans lequel ce forum intervient. Il a reconnu que malgré la crise que le pays traverse, la voix des jeunes n’est pas assez entendue. Pour lui, le processus de normalisation en cours dans le pays après la reconquête des grandes villes du nord, n’a pas pris en compte les revendications des jeunes. Ainsi, la cohésion sociale des jeunes maliens a été fortement mise à mal allant même jusqu’à s’effriter. Selon lui, la jeunesse malienne a perdu son rôle de fer de lance. C’est dans ce cadre, qu’il a indiqué la nécessité pour les jeunes maliens de se parler, dialoguer, échanger et se comprendre pour donner leur vision sur la gestion des questions nationales de l’heure. Il a souligné qu’organiser ce forum national sur la jeunesse, est une occasion de redorer le blason des jeunes en temps qu’acteurs principaux de la paix et de la réconciliation nationale pour renforcer le dénouement heureux de la crise institutionnelle. Il est attendu qu’à l’issue de ce forum,   les jeunes se réconcilient et se prononcent sur l’avenir du pays. Plus de 500 participants sont attendus à ce grand rassemblement  dans le quel l’équité genre sera prise en considération.

                       Maciré DIOP

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

    • faites attention les amis , surtout aux anciens de l’aeem ie les safounes les gueyes , mahamane ancien traite de l’aeem le plus grd traite de tout les tps , ablo ,les cisse amadou de l’urd ; vraiment il faut un nouveau depart au mali , on a plus besoins de ces vauriens du tps de att, le mali veut un nvx depart avec des jeunes honnetes et qui ont merités leurs diplomes et leurs travails; dites a la jeunesse de travailler d’=abord avant la politique n, qu’ils apprennent a vivre honnetement dabord avant de voler leur propre etats comme d’autre candidats l’on fait ……..merci MARIKO MAIS DITE AUX JEUNES DE TRAVAILLER DABORD SURTOUT FAITES ATTENTION A GUEYE, MAHAMANE ET ABLO IE LEURS , Ce mahamane qui avait vendue l’ecole malienne en 1999 et chasser de l”ena ,

Comments are closed.