55eme anniversaire des FAMA : La refondation en marche

0

20 janvier 1961-20 janvier 2016, l’armée malienne a 55 ans. Occasion pour le Chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita d’annoncer devant les officiers des forces armées maliennes, le 20 janvier à Kati, les modalités de refondation de l’institution. Cette refondation consiste à doter cette armée des équipements et moyens adéquats, afin de faire face à sa mission régalienne. Car la nouvelle vision du Chef de l’Etat est de bâtir une armée moderne et professionnelle.

Selon le Président de la République IBK, l’armée du Mali, dans tous ses démembrements, mérite notre attention, notre respect et notre considération. Comme «nous l’avons démontré par les multiples initiatives en cours, nous avons à cœur de créer les meilleures conditions de son plein épanouissement et le renforcement continu de ses capacités. Elle bénéficiera à cet effet des moyens, d’une formation adaptée et d’un équipement approprié. Au demeurant, ils continuent à apporter à notre peuple un concours précieux sur le plan du développement et de la sécurité ainsi que sur de nombreux autres aspects de la vie économique, sociale et culturelle du Mali », a-t-il dit.

La mission des forces armées maliennes est et demeure la protection des Maliens dans le cadre fixé par nos institutions. Elle assure la sécurité et la défense des intérêts des citoyens. Elle garantit la souveraineté de notre pays. Ainsi, il lui incombe le soin d’assurer la sécurité et la défense des intérêts du pays.

Expliquant le bien-fondé de la refondation, Ibrahim Boubacar Kéita a relevé qu’elle est rendue nécessaire par l’évolution des menaces qui peuvent atteindre notre pays et par l’instabilité de nombreux pays de notre continent. D’après lui, ces nouvelles dispositions se feront sous l’autorité légitime du Chef d’état-major général des forces armées maliennes, des Chefs d’état-major ainsi que des Directeurs généraux de la Gendarmerie et la police nationales.

Ils conduiront la refondation des forces de défense et de sécurité avec un souci constant de cohérence et d’efficacité. Ainsi, tous ensemble, ils participeront au développement de notre pays dans un cadre de paix, de sécurité et de sérénité.

A l’endroit des forces armées maliennes, le chef de l’Etat a rappelé qu’en choisissant le service des armes, elles n’ont pas recherché la facilité. ‘’L’honneur de servir votre Nation, de garantir sa liberté ne se fait pas dans la facilité et le laissez-faire. Il nous impose une rigueur de tous les instants, une disponibilité et un professionnalisme que je vous aiderai à atteindre”, a-t-il insisté.

Une armée très aguerrie Pour une réussite de cette action, le Chef de l’Etat dit attendre des troupes et de leurs chefs un engagement et une rigueur sans faille.

Il a promis de consentir un investissement constant et important pour la formation des forces de défense et de sécurité, sans jamais oublier son aspect moral qui doit faire partie intégrante de la préparation au combat, pour l’entraînement. L’investissement dans l’équipement des troupes aussi va se poursuivre, pour que les forces armées maliennes retrouvent une capacité opérationnelle de haut niveau. Dans son adresse à la presse, IBK a laissé entendre que rien ne sera plus comme avant. Il souligne à cet effet que l’accent sera mis désormais sur la formation et l’équipement de nos forces armées et de sécurité.  Il a en outre mis l’accent sur l’équipement des FAMa en général et particulièrement l’armée de l’air qui bénéficiera de moyens aériens pour accomplir sa mission.

Cela est nécessaire pour relever les défis qui nous attendent à l’intérieur de nos frontières, mais aussi dans le cadre des interventions internationales où le Mali doit avoir sa place et jouer son rôle.

Paul N’GUESSAN

PARTAGER