Après l’attaque de Dioura : La colère monte à Kati !

13

La grogne gagne la ville-garnison de Kati. En effet, les femmes, les veuves de militaires tombés au front et des jeunes de la localité (Kati) projettent une  grande marche aujourd’hui en direction du ministère de la Défense. L’objet de cette manifestation ? Crier leur colère et demander, entre autres, les limogeages du chef d’état-major général  des armées, le chef d’état-major de l’armée de terre, ainsi que d’autres chefs militaires. Si les « Katois » n’obtiennent pas gain de cause au terme de cette première manifestation, ils projettent  une  seconde marche de protestation, le mardi 26 mars prochain.

Par l’organisation de cette marche, les veuves  et les jeunes de Kati entendent exprimer leur ras-le-bol et  surtout leur mécontentement face la multiplication des attaques contre l’armée, avec son cortège de victimes (morts et blessés). La plus récente est celle de Dioura (Mopti) où l’armée malienne a payé un  lourd tribut  avec  plus  d’une vingtaine de morts.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. Brave population de kati YAKO. Le CLAN avait d’autres préoccupations plus vitales que la bonne marche d’un camps militaire. Il y’avait le weekend du trisomique et surtout les gestions des gueules de bois consécutives a la fête d’anniversaire du général NESCAO.

  2. BATOS ;

    “… sauf si les djihadistes leur ont été cléments en laissant bcp s’échapper pour ne pas faire trop de dégâts ! Cela est aussi possible car les djihadistes savent qu’ils vont les rattraper ailleurs encore et surtout ils cherchent plus le matériel militaire que les hommes! Donc une fois neutralisé la situation sur place, ils se ravitaillent et partent! Ils veulent pas aussi faire trop de veuves. … ” … /// …

    :

    Batos, ces hommes qui seraient venus pour tuer…, auraient eu à un moment donné, un cas de conscience et eu pitié de pas faire trop de veuves… ? C’est très fort ce que tu dis là. On en aurait des larmes aux yeux. Si seulement c’était le cas. Mais j’en doute.

  3. Bamake va trop loin pour comprendre ce qui s’est passé!!! Un vrai camp militaire sérieux de plus de 200 hommes met toujours en place une ceinture de surveillance d’un Km au moins à travers des sentinelles ou des informateurs locaux ou la patrouille ou le tout ensemble. La base des djihadistes étant seulement à 50km d’eux, donc fallait tripler de vigilance. On sait également que toutes les attaques terribles contre les FAMas ont été à 5h ou 6h et ca tjrs bien marché, ca veut dire que nos gars dormaient. Sans une bonne mesure de sentinelle surveillance, les gars ont été surpris dans leur sommeil et c’est la panique. On peut dire sans se tromper d’un iota que si l’effectif atteint 150 hommes, au moins 100 sont tombés, sauf si les djihadistes leur ont été cléments en laissant bcp s’échapper pour ne pas faire trop de dégâts!Cela est aussi possible car les djihadistes savent qu’ils vont les rattraper ailleurs encore et surtout ils cherchent plus le matériel militaire que les hommes! Donc une fois neutralisé la situation sur place, ils se ravitaillent et partent! Ils veulent pas aussi faire trop de veuves. Voilà clairement ce qui s’est passé. Kati a une idée plus nette du nombre des victimes car ceux qui ont échappé informent!!!
    Il est temps au Mali de se lever et de faire pression pour que des têtes grosses tombent sans ca rien ne fonctionnera dans ce pays. Nos chefs aiment l’argent, la belle vie, le moutaha et quand ils savent qu’ils peuvent perdre tout ce privilège tout d’un coup ils se mettront à travailler! C’est pas Kati seulement qui doit sortir mais tout le peuple malien car ce sont les hommes de la sécurité d’état plus Boubèye et AgErlaf qui ont remporté les élections pour IBK donc il est leur otage! IBK ne peut rien contre ces gars là! Maintenant ils veulent le garer pour des raisons qu’on peut bien deviner raison rien ne marche dans le pays. Il y a de fortes magouilles qui se passent et qui ne dit pas son nom….bref il va avoir quelque chose de très explosif dans ce pays dans les jours et mois à venir.

  4. Les Soldats du Camp militaire de Dioura, n’ont pas seulement été surpris par l’attaque, mais aussi et surtout par la puissance destructrice de feu d’armes lourdes dont disposent les assaillants. S’ils n’avaient été surpris que par l’intrusion des assaillants armés dans leurs Camp, nos Soldats se seraient sans doute défendu et auraient pu éviter trop de morts et de blessés.
    Je ne suis pas spécialiste en la matière. Seulement, je me dis que…, s’il n’y avait pas eu ” défaillance ” de Renseignement… Des colonnes d’assaillants motorisés, armés et surtout équipés d’armements lourds n’auraient pas pu traverser des localités où il y a des va et vient des Populations, sans être aperçues et signalées aux Autorités compétentes.
    Ce qui est très étonnant c’est que des rebelles puissent disposer d’armes aussi lourdes avec autant de force de destruction. Je crois savoir par mes lectures que les rebelles généralement, par soucis d’efficacité ont tendance à ne se déplacer qu’avec de l’armement léger, moins encombrant plus facile à transporter et à manier… ???

    Vivement le Mali pour nous tous.

  5. Bamake
    Quand on dit que le camp a été détruit,surtout que les militaires sont porté-disparus ça veut que le combat n’était pas seulement à travers les kalachnikovs, mais que des bombardements intenses ont été menés de loin afin d’empêcher le camp de s’organiser et de lancer la riposte.
    Les gens qui ont attaqué savaient que si le commandement arrivait à reprendre la main ,le combat se passerait en leurs défaveurs.
    On constate que le chef de camp a été tué dans l’attaque.
    Ce n’est pas fortuit.
    Ça veut dire qu’ on ne connaîtra jamais la vérité.
    Avait il quelle information pour lui permettre de prendre des dispositions de combat contre des armements lourds qu’ on peut utiliser de loin sans approcher le camp?
    N’est ce pas que s’il savait qu’ une attaque d’envergure par des bombardements de loin allaient se mener,il aurait demandé l’appui du renfort car incapable de soutenir des bombardements?
    Des soldats portés-disparus prouvent indéniablement que des bombardements ont été lancés obligeant les soldats à sauver leurs têtes qu’ à retrouver leurs armements car insignifiant face à la puissance de feu.
    Ceux qui sont morts n’ont pas eu leurs chances.
    Dans toutes les ARMÉES du monde,seules les informations peuvent permettre à la hiérarchie d’aider un camp éloigné contre ce genre d’attaque.
    D’abord en empêchant la colonne de s’approcher du camp de part leurs puissances de feu.
    Ou demander aux hommes d’abandonner le camp pour éviter une perte humaine et matérielle.
    Après le massacre d’AGUELHOC,les autorités militaires ont pris des dispositions pour demander au petits camps dans les frontières d’abandonner leurs postes pour regagner le Niger quand des informations faisaient état d’une colonne de jihadistes vers ces camps trahissant le manque de moyens de l’ ARMÉE d’ATT.
    ON POUVAIT SAUVER CES SOLDATS,SI LE SERVICE DE RENSEIGNEMENT AVAIT PARFAITEMENT JOUÉ SON RÔLE.
    Dans toute ARMÉE digne la hiérarchie est relevée,du chef d’État major au commandement de zone.
    C’est pourquoi les katois ont raison de demander des sanctions contre les chefs militaires.
    Notre ARMÉE est aussi faible à cause de l’absence de la culture de sanctions que SOUMAILA CISSE a toujours prôné.
    Pensez vous que Didier dacko aurait été sanctionné s’il était sous le commandement des autorités politiques actuelles du Mali ?
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue .

  6. ” … les jeunes de Kati entendent exprimer leur ras-le-bol et surtout leur mécontentement face la multiplication des attaques contre l’armée, avec son cortège de victimes (morts et blessés). La plus récente est celle de Dioura (Mopti) où l’armée malienne a payé un lourd tribut avec plus d’une vingtaine de morts… ” … /// …

    :

    Alors…, je ne demande qu’à comprendre les raisons de cette marche.
    Les Soldas du camp militaire de Dioura manquaient-ils d’équipements adéquats pour répondre à l’agression dont ils ne s’attendaient pas… ? Auquel cas, je comprends la protestations des marcheurs. Car, l’ETAT doit équiper les Soldats de son Armée de manière à ce qu’ils puissent se défendre en cas d’agression ou contre tout péril menaçant l’intégrité du territoire national.
    Mais dans le cas où les Soldats de cette Armée sont bien entraînés et bien équipés…, et dans le cas des militaires du camp de Dioura, d’après l’article que j’ai lu dans sur la Site de Maliweb.net, la semaine dernière…, nos militaires disposaient d’armements lourds pour faire face et répondre à toute menace.
    Donc, on pourrait en déduire que, ce qui aurait manqué à nos braves Soldats…, ce serait un Service de Renseignement efficace. Or Chacun sait que notre pays, depuis 2012 est en guerre. En plus, une guerre pas comme les autres dans la mesure où, l’ennemi ne combat pas face à face. Mais adopte plutôt une attitude de harcèlement des populations, des Services de Sécurité du pays, tend des embuscades à l’Armée. Frappant là où on ne l’attend pas. En posant des engins explosifs sur les routes, tant pis même pour les Femmes et les Enfants s’ils sont passagers dans des véhicules empruntant les routes à risque.
    Cela, pour dire que dans une telle situation, c’est aux Soldats de notre Armée d’organiser leur Service de Renseignement de la meilleure façon possible, pour éviter de se faire surprendre en permanence par cet ennemi ” invisible ” et imprévisible.
    En même temps, je ne suis pas d’accord avec ceux qui vilipenderaient notre Armée. Car, même les Armées les plus puissantes du monde se font surprendre. Surtout en temps de guerre ou en temps de lutte contre le terrorisme.
    Je pense qu’il y a lieu de déplorer les pertes dans les rangs de notre Armée…, mais éviter de porter atteinte au moral des Hommes, l’on devrait les féliciter pour leur bravoure et leur témoigner notre reconnaissance du fait qu’ils s’engagent à défendre l’intégrité du territoire national, les intérêts de notre Peuple et le fait qu’ils s’engagent à assurer notre protection au péril de leur vie…

    Vivement le Mali pour tous.

  7. L’histoire se répète comme pour montrer qu’ IBK n’a pas fait changer la situation d’un iota.
    En 2012,on se rappelle qu’ après le massacre d’AGUELHOC,une série de marches des habitants de kati a commencé aboutissant à l’action menée par leurs maris le 22 mars de la même année contre le palais présidentiel.
    On se rappelle aussi que ceux qui sont au pouvoir,au lieu d’accompagner ATT à décanter la situation,ont joué aux accusations honteuses afin d’en bénéficier politiquement.
    Ce comportement n’a t’il pas favorisé les actions des SANOGO,un semblant de mutinerie pour faciliter le départ du président.
    D’abord des mutins qui s’emparent facilement des magasins d’armement dans un contexte très critique,ensuite un élément à l’intérieur du palais pour signaler le déplacement d’ATT pendant un incroyable bombardement.
    Le but était indéniablement de le tuer,si son homme de confiance n’avait pas fait l’effort de l’ échapper par le mur,la sortie faisant l’objet de bombardements intenses.
    Après la réussite du complot dont les éléments sont connus depuis à travers les nominations respectives et ceux qui n’ont pas voulu jouer le jeu mis dans le «garage»,des dispositions ont été prises pour vilipender ceux qu’ on pensait très proches d’ATT pour ensuite mener campagne pour celui qui a manoeuvré pour transformer la mutinerie en COUP D’ÉTAT .
    Il est aujourd’hui dans la même position qu’ ATT.
    Trouvera t’il normal que la situation se répète malgré la situation difficile de notre pays,surtout qu’ il n’est pas légitime compte ténu des résultats de la dernière élection présidentielle confisquée?
    Va t’il refuser les mêmes manifestations qui le réjouissaient en 2012 au même moment?
    La qualité première d’un homme politique est la capacité à accepter les rigueurs de la démocratie.
    La rigueur de la démocratie aurait voulu que les hommes politiques qui ont gouverné avec ATT MANIFESTE POUR SOUTENIR LE PRÉSIDENT QUI A ÉTÉ BOMBARDÉ.,même si on ne partageait pas ses décisions qui ont mené le pays à ce niveau.
    La rigueur de la démocratie devrait pousser les hommes politiques à dénoncer le COUP d’État de façon claire et nette c’est à dire arrêter tout contact avec les putschistes.
    Supposons que les événements se répètent aujourd’hui,IBK apprécierait IL que les hommes politiques qu’ils consultent fassent le rang aux portes de ses tombeurs putschistes comme lui et tant d’autres l’ont fait aux vus et aux sus de tous les maliens?
    UN DÉMOCRATE NE LUTTE PAS CONTRE UN HOMME,MAIS CONTRE UNE IDÉE,UNE MANIÈRE DE GÉRER LE PAYS.
    S’il y a COUP D’ÉTAT ,ce n’est pas à cet homme qui exerce le pouvoir qu’ on a blessé,mais à la démocratie malienne chèrement acquise.
    Les hommes passent la démocratie doit continuer à s’améliorer car elle seule permet à ce pays de se développer.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue .

  8. Kati tu veux dire notre “le tres grand Prince Diawara du Kingui et sa fete de ses 50 ans”, mais il n’est pas le seul car le Quartier General du G5 a ete detruit a Sevare sous le commandement du general Didier et ce dernier a ete promu Ambassadeur du Mali en Chine et avant lui Sadio Gassama un autre general qui a fui devant le petit capitaine Sanogo a Kati est aujourd’hui Ambassadeur au Tchad, le general sous lequel Kidal est tombe avec Moussa Joseph est toujours chef d’état major quelque part a Bamako, le general Sagafourou Gueye est devenu maitre de ceremonies pour supporter le President ou le Premier Ministre a distribuer tous les jours des medailles aux Maliens les plus corrompus en les nommant Cavaliers ou Chevaliers du Desordre National, etc…..voici la verite dans cette situation et les Femmes de Kati ont raison de sortir et de dire “y en a marre” et haut et clair: Boua ka bla.

  9. Vérité contre contre-vérité, divisons la poire en deux pour être juste. Un soldat au front doit être un homme averti , surtout face un ennemi lâche dont le visage lui est inconnu et qui de surcroît peut surgir à tout moment.
    Que Dieu dans sa miséricorde infinie accepte leur âme auprès de Lui et console tous ceux qui sont endeuillés par cette tragédie.

  10. Et surtout que le chef de la S.E degage. Un officier qui a déçu le Mali tout entier et qui a montré à tout le monde que le Mali n’est pas son objectif. C’es plutôt l’argent volé aux contribuable malien qui lui sert de festin. Des officiers comme lui n’ont pas leur place dans notre armée. Vive Kati, vive les Famas.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here