Coup d’État avorté : Sept personnes aux arrêts et des complices recherchés

0

Les Autorités de la Transition ont annoncé, par l’entremise du porte- parole du Gouvernement, colonel Abdoulaye Maïga, non moins ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, que certains officiers et sous-officiers ont  tenté de  faire un putsch dans la nuit du 11 au 12 mai dernier et qu’ils ont été « soutenus par un État occidental », dans un communiqué lu à la télévision nationale.

Selon ce texte, les faits, remontant dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 mai, sont imputables à un « groupuscule d’officiers et de sous-officiers anti-progressistes ».

Il s’agit du colonel Amadou Keita qui siège au CNT comme rapporteur de la Commission défense et sécurité ; Baba Ahmed Ag Ahmeiida de la CMA; sous- lieutenant Moussa Kodio de la section Armes blindées cavalerie); capitaine Drissa Koné de l’infanterie ; lieutenant Mohamed Samaké de l’infanterie ; adjudant Sidiki Traoré de la sécurité militaire et sergent Amadou Diallo.

Ils ont été tous « interpellés et seront mis à la disposition de la justice ».  Les enquêtes sont en cours pour traquer d’autres complices.

Pour ce faire, les autorités ont demandé un contrôle strict des frontiers, afin de traquer les ennemis de la République car le Mali n’a pas besoin aussi d’un coup d’Etat vu l’embargo qui frappe le pays.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here