Direction de l’Information et des Relations publiques des Armées (DIRPA) : Pour une Armée forte et Républicaine

1

La Direction de l’Information et des Relations publiques des Armées (DIRPA) est créée par l’Ordonnance n°06-25 du 19 septembre 2006. Elle est née des cendres du Bureau de presse (créé en 1994) et du Service d’information qui existait depuis 1987 au cabinet du département.

Il s’agissait pour les autorités militaires, de doter le Département de la Défense d’un véritable service de communication et d’entretenir l’image des Forces Armées dans un contexte démocratique et un environnement de plus en plus médiatisé.

La DIRPA est chargée de Collecter et traiter les informations se rapportant aux Forces Armées et de sécurité, d’assurer l’information des Forces Armées et de Sécurité aux moyens de périodiques, bulletins, revues ou films, supports de presse écrite, parlée et audiovisuelle, d’informer les citoyens et les partenaires extérieurs sur l’action des Forces Armées et de Sécurité ; et  promouvoir en leur sein l’utilisation des TIC.

Les FAMA veulent ainsi, contribuer à une perception juste et positive du rôle et de la place des Forces Armées et de Sécurité sur la scène nationale et internationale, former, préparer et conseiller le Commandement aux approches avec les médias et sensibiliser le personnel des Forces Armées aux standards internationaux de communication opérationnelle dans un contexte humanitaire.

Aussi,  les FAMA à travers la Dirpa, veut  rendre visibles et lisibles les actions des Forces Armées et de Sécurité.

Par ailleurs les medias étrangers ne sont pas privilégiés par rapport aux nationaux. Au contraire, la DIRPA, a toujours privilégié les medias nationaux.

Concernant la situation sécuritaire dans notre pays, les medias internationaux obtiennent leurs premières informations de sources généralement autres que la DIRPA. C’est après, seulement que certains parmi eux essayent de recouper les informations au niveau de la Dirpa. Cela, parce que  les medias étrangers ont également des sources très variées et plus diversifiées que les nationaux, notamment sur le terrain.

Un autre facteur réside, dans la capacité de diffusion instantanée des informations qu’ils reçoivent et qui fait que les confrères Maliens ont l’impression que les medias internationaux sont privilégiés par la Dirpa.

Il faut noter que, lors de certains grands évènements, la Dirpa publie des brochures ou livres (forme de plaquette) sur des thèmes spécifiques en rapport avec les activités des Forces Armées Maliennes.

Par ailleurs, les voyages de presse sont prévus dans les plans de communication, de la Dirpa mais la dégradation de la situation sécuritaire sur le terrain l’incite à plus de prudence.

L’armée est un des piliers de la Nation et de l’Etat, c’est  le creuset de la cohésion nationale. Elle mérite le soutien de tous les Maliens.

Boubacar Sankaré

(Dirpa)

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. La frontière avec l Algerie est occupée par l armée Algérienne pour les bornages de la Frontières

    J ai eu les images via smartphone.Il faut envoyer une station radar sur la Zone
    Ainsi que une équipe doté de drones. Mon drone qui m’a coûté 200 000fcfa a suffit pour couvrir plusieurs kilomètres a l intérieur des frontières Algérienne sans y entrer
    Il faut surveiller cette frontière car même si le groupe’est parti. Ils sont pas loin et je regarde avec des jumelles a vision nocturne donc peuvent revenir la nuit faire des choses car mon drone j ai pas l infrarouge il fa

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here