L’armée tente de reconquérir le nord

10

Quelque 200 soldats se présentant comme membres des forces gouvernementales maliennes progressaient samedi vers le nord du Mali pour tenter de reprendre le contrôle des villes tombées aux mains des rebelles touaregs et des islamistes.

Les soldats maliens progressent vers le nord pour le libérer d’Aqmi et des Touaregs. Ph. AFP

Dans la foulée du coup d’Etat militaire du 22 mars qui a chassé du pouvoir le président Amadou Toumani Touré, les Touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad et des milices islamistes se sont notamment emparés de Tombouctou, de Gao et de Kidal. Les rebelles touaregs ont proclamé l’indépendance du territoire qu’ils occupent dans la moitié nord du Mali, une sécession immédiatement rejetée par l’Union africaine, l’Algérie voisine, les Etats-Unis et la France. Les forces loyalistes ont progressé de 40 km au nord vers la ville de Gao, contrôlée par les rebelles séparatistes et les rebelles islamistes qui souhaitent instaurer la Charia, a-t-on appris auprès de deux officiers de l’armée.
La progression des soldats vers le nord du pays survient alors que des hommes armés ont ouvert le feu à Tombouctou pour disperser des habitants protestant contre l’occupation de leur ville. Pour sa part, le nouveau Premier ministre de transition du Mali, Cheick Modibo Diarra, s’est déclaré vendredi prêt à négocier avec les groupes armés qui contrôlent le nord du Mali, mais a exclu toute discussion «avec le couteau sous la gorge». Dans son premier message à la Nation depuis sa nomination, le 17 avril, M. Diarra s’est particulièrement adressé «aux habitants du Nord qui souffrent le martyre du fait d’une agression aussi incompréhensible que barbare», en référence aux divers mouvements armés, dont des rebelles touareg et des islamistes, qui contrôlent depuis fin mars-début avril le nord du Mali. «Nous ne vous abandonnerons jamais», a-t-il assuré, promettant que «pas un cm2 du sol de la patrie ne restera occupé par qui que ce soit ou quoi que ce soit».

Le nouveau Premier ministre, qui a poursuivi vendredi ses consultations pour la formation de son gouvernement, s’est dit prêt à envisager «toutes les options, en premier lieu celle de la négociation», mais, a-t-il averti, «pas le couteau sous la gorge, en acceptant le fait accompli». Il a mis en cause «le déficit de gouvernement et l’insuffisance de capacité d’anticipation» qui, selon lui, ont conduit à la situation actuelle, sans accuser directement le régime d’Amadou Toumani Touré (ATT), président renversé le 22 mars par des militaires qui l’ont accusé d’incurie dans la gestion de la crise dans le Nord et de manque de moyens pour les soldats envoyés au front.

M. Touré, 63 ans, et sa famille ont trouvé refuge jeudi soir au Sénégal. Ils ont été transportés de Bamako à Dakar par l’avion présidentiel sénégalais. Sur des images de son arrivée diffusées par la télévision publique sénégalaise RTS, l’ex-président malien, boubou vert olive, est apparu amaigri, légèrement voûté mais souriant, serrant la main à plusieurs officiels présents à l’aéroport.
Selon une source militaire, son voyage a été autorisé par le capitaine Amadou Haya Sanogo, chef des putschistes. Ces derniers étaient initialement opposés à son exil et le menaçaient de poursuites judiciaires.
Le départ d’ATT du Mali avait été précédé par la libération des responsables civils et militaires arrêtés en début de semaine sur instructions des putschistes. Avec agence

Publié le : 22 Avril 2012 – AFP

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Heuu cher journal/ journaliste, si vous pouvez eviter d’associer le titre de l’article avec la photo de Sanogo, ca serait bien, car sinon ca ressemble a une propagande de tres mauvais gout!

    • Ou sinon vous changez de titre, au lieu de maliweb, vous mettez sanogoweb……

  2. SANOGO =HONTE DU MALI AU LENDEMAIN DU COUP ON PENSAIENT QU,IL ALLAIT ALLE IMEDIATEMENT LIBERE LE NORD MAI MALHEUREUSEMENT IL A PREFERE RESTE AVEC MARIKO A BAMAKO POUR PILLE ET TERRORISE LA POPULATION CIVIL .IL A ACCEPTE SACRIFIE LE NORD .SOIT SUR QUE LE NORD VAS DE SACRIFIE UN JOUR

  3. Enlevez cette image d’ici. Ces gens ne representent pas l’armee malienne. Ils ne representent qu’eux memes avec leur sordide ambition

  4. CES EX DIRIGEANTS SONT TOUS DES VOLEURS DE LA REPUBLIQUE . ET C’EST DOMAGE DE LES LIBERER . VIVE UN MALI NOUVEAU ET TRANSPARENT !

    ILS NE SONT PAS INNOCENTS CES MESSIEURS AUX GROS BONNETS DE SOUMAILA ET MODIBO .

    PLUS D’ENERGUMENES PAREILS A LA GESTION . ILS DOIVENT PASSER DEVANT DES TRIBUNAUX MALIENS POUR UNE VRAIE DEMOCRATIE . ET LE PEUPLE S’Y ATTELERA .

    ARMONS EN CONSEQUENCE NOS VAILLANTS JEUNES MILITAIRES POUR FAIRE BARRAGE AU TERRORISME KADAFIEN.

  5. Je te maudit toi et tes amis maliens de bamako qui ont fait cette mise en scene contre mon peuple beni du nord mali. Je vous maudit avec votre armée que j’ai retourné contre toi au moyen de mon Saint serviteur Sanogo, paix et salut sur lui. Malheur au faux prophète muhamed, un ennemi d’allah qui a fondé la fausse religion « islam ». Tous les musulmans sont mes ennemis mois allah, et ils iront en enfer, je le promet moi ALLAH

    • Drrrriiinnnng ! …….. Allo Ali ? … Non, c’est Alla… AAAhmerd alors ! … 😉

    • T’est très bête la dernière personne se réclamant dieu s’appel pharaon (rames 2) tu peu me dire ou est-il aujourd’hui et est-il mort ?

      ATTENTION N’oublions pas nos braves soldats ÉGORGER (Paix à leurs ames) à angel hoc cela ne doit pas rester IMPUNIS

    • T’est très bête la dernière personne se réclamant dieu s’appel pharaon (rames 2) tu peu me dire ou est-il aujourd’hui et comment est-il mort ?

      ATTENTION N’oublions pas nos braves soldats ÉGORGER (Paix à leurs ames) à angel hoc cela ne doit pas rester IMPUNIS

  6. nous avons tous les meme aubejectuf mais il faut etre bien prepare
    de ne pas faire comis cinema de att . nous savons tous que de bamako a kidal ce tres loin si nous homme par au nord nous devons avoir des avions pour secourir en can de dangers je ne suis pas di tout d’acord que parce que le material par dans la route allord nous frere ils sont a danges …pour ce la il faut tout pres voir et aussi 200 solidans ce pas a chez il partir beaucoup et leur tuer parce que il nous sont pas tous de malien il 1/° seulement au mali ce tout on peux pas le donnd le nord

Comments are closed.