Le colonel-major Abdrahamane Baby face à la presse : “Les FAMa sont dans toutes les localités conformément aux accords”

4

L’avenir politique au Mali : LE CHEMIN DU DIFFICILELa Direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa) a servi de cadre à la tenue d’un point de presse sur la situation des FAMa sur le terrain. La rencontre était animée par le colonel-major Abdrahamane Baby, sous-chef d’état-major chargé des opérations.

Il était accompagné des colonels Diarran Koné, chargé de mission au MDAC, et Souleymane Maïga, directeur de la Dirpa. Aux hommes de médias, le colonel-major Baby a fait savoir que l’armée malienne est dans toutes les localités conformément aux accords signés par les autorités politiques et les groupes armés.

Il a réaffirmé la reconnaissance des autorités militaires à tous ceux qui sont tombés sur le champ de l’honneur pour la libération notre pays de la menace terroriste, et leur a rendu un vibrant hommage. Il a profité de l’occasion pour souhaiter prompt rétablissement aux blessés.

La situation sécuritaire sur le terrain, selon le conférencier, s’est dégradée depuis les événements de mai dernier. L’armée malienne est absente ou est limitée dans ses mouvements dans certaines localités du Nord du Mali. Cette absence ou restriction des FAMa s’explique par leur engagement à respecter les accords signés par les autorités maliennes dans le cadre de la résolution de la crise qui sévit dans notre pays.

Néanmoins, à l’en croire, les FAMa sont présentes à Ménaka, à Almousrat jusqu’à Gao et de Bourem jusqu’à Tombouctou où elles mènent permanemment des patrouilles de proximité. “Sur le terrain, les FAMa travaillent avec les partenaires”, a rassuré le colonel-major Baby.

Cette collaboration, dira-t-il, n’est pas toujours facile parce que les différentes parties n’ont pas toujours la même lecture des événements. “Il ne faut pas que les accords nous empêchent d’assurer la sécurité des populations et de leurs biens. C’est indispensable”.

L’orateur a condamné les attaques terroristes perpétrées contre les positions de l’armée malienne à Nampala et à Ténenkou ces derniers jours. Ces attaques, a-t-il précisé, ont causé la mort de 11 éléments et ont fait 3 blessés à Nampala ; 3 morts et 5 blessés à Ténenkou. Il a assuré que dans les 2 cas, les assaillants ont été repoussés et que les FAMa qui restent maîtresses de ces positions.

A Nampala, le dispositif a été réactivé et des dispositions ont été prises pour remettre en place une chaîne de commandement par rapport à des fautes qui ont été commises, a prévenu le chargé des opérations. Il a fait savoir qu’en plus d’être sous contrôle des FAMa, la localité de Ténenkou a déjà reçu des renforts. Il a assuré les hommes de médias que toutes les dispositions sont en train d’être prises pour mieux contrer la menace terroriste, qui selon lui, agit de façon asymétrique.

Youssouf Coulibaly

 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. FORCES des sécurités il faut penser votre sécurité d’abord les terroristes n’ont connaissent pas la guerre classique son de lâche criminel …

  2. vu son parcours scolaire l’intéressé mérite le grade de colonel Major , et si on s’en tend au grade de gens comme le General koumare et Amadou AYA , il mérite plus

Comments are closed.