Pourquoi ne pas le démentir ? : Base 101 de Sénou : la camelote

11

A la base 101 de Sénou, IBK, entouré de son Premier ministre et de plusieurs membres du gouvernement, a présidé, le mercredi 11 juillet 2018, une parade aérienne suite à l’acquisition pour les FAMAS des ailes qui lui faisaient si cruellement défaut ! Le président de la république n’a pu résister à son péché mignon pour les gadgets de monter faire un tour dans les airs ! Mais si tout ce beau monde manifestement heureux de ces aériens avec l’espoir qu’ils auraient notablement influé la traque des suppôts de Satan qui terrorisent les pauvres hères au centre du pays, que se passait-il dans la tête de ceux qui savaient exactement la nature réelle des transactions ayant abouti à ces acquisitions ? Ceux-là qui connaissent les véritables caractéristiques de la    ‘’camelote’’ et leurs partenaires étrangers complices de leurs forfaits.

‘’Rien de ce que nous faisons ici ne leur échappe vraiment. Ils savent, grâce à leurs gadgets hypersophistiqués, tout ce que nous faisons chez nous, de jour comme de nuit, y compris dans nos intimités…même lorsque nous sommes assis sur nos pots de chambre…” révélait, il y a quelques années avec une pointe d’amertume, une respectable dame qui a fait les beaux jours de la diplomatie malienne avant de savourer ses droits à la retraite.

Sans nul doute, elle savait pertinemment ce qu’elle disait à son auditoire composé de cadres de son cabinet. Le temps se chargera peut-être un jour de nous édifier si elle a tort ou raison.

Et pourtant, Alpha….

Alpha un grand homme d’Etat, que nous respectons et dont nous sommes fiers du parcours, continue à se taire pendant que son pays est en proie à des secousses telluriques. S’il s’est imposé un devoir de réserve à sa passation de témoin en 2002, il avait pourtant donné l’assurance dans une de ses toutes dernières allocutions, sans y être contraint, que jamais il ne serait un ancien militant. Quelle autre occasion que ces heures les plus sombres de notre histoire  pourrait-il guetter pour convaincre que sa foi militante reste intacte ?

Encore que c’est vers la fin du mandat de celui qu’il a souhaité voir lui succéder à Koulouba, Amadou Toumani Touré, que l’inattendu s’est produit : le Mali a mis le genou à terre !  Et que le Mali peine à se relever sous le règne de celui qu’il a empêché par tous les moyens d’être Président de la République, après l’avoir révélé au grand public à travers différentes promotions : Conseiller diplomatique, ambassadeur, chef de la diplomatie malienne, Premier ministre, président du parti majoritaire.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Pkagame
    Il ne s’agit pas de se laisser convaincre, mais de se désintoxiquer.
    On a tellement véhiculé des idées haineuses faussant le diagnostic que ce pays n’arrive pas à reproduite des idées novatrices pour guider la génération prochaine.
    TROP DE CONTREVÉRITÉS SE DISENT SUR LE BILAN DE L’ÉCOLE MALIENNE PENDANT LA DÉCENNIE DE LA PRÉSIDENCE D’AOK.
    Quant MOUSSA TRAORÉ et ses CAMARADES ont pris le pouvoir le 19 novembre 1968,ils n’ont eu aucun problème à conduire les affaires publiques car ils ont hérité d’un pays bien géré.
    Quand AMADOU TOUMANI TOURE entouré des adversaires d’AOK ont pris le pouvoir le 8 juin 2002,ils n’ont eu aucun problème à lancer des travaux gigantesques, à aider les pauvres en lançant les constructions des logements sociaux car ils ont hérité d’un ÉTAT CRÉDIBLE rendu possible par un HOMME D’ÉTAT entièrement dédié à la satisfaction des intérêts supérieurs de la nation.
    Le 8 juin 1992 quand ALPHA OUMAR KONARE a pris le pouvoir le Mali était à terre dans tous les domaines car incapable de subvenir aux dépenses de fonctionnement de l’État.
    Toutes les corporations sortaient régulièrement pour exiger la satisfaction de leurs doléances.
    LE POUVOIR A PASSÉ TOUTES LES ANNÉES DU PREMIER QUINQUENNAT À GÉRER LES URGENCES.
    La première des urgences était l’école entièrement délaissée par la dictature:PAS D’INFRASTRUCTURES, NI ASSEZ D’ENSEIGNANTS ALORS QU’À CAUSE DU VENT DE LA LIBERTÉ UNE DEMANDE D’ÉCOLE ÉTAIT TRÈS FORTE.
    Le pouvoir s’est lancé dans les constructions d’école très visibles partout.,s’est lancé dans les recrutements d’enseignants, obligé de reconvertit certains jeunes chômeurs non enseignants.
    Cette urgence a fait que la formation n’était pas donnée à souhait car toutes les classes débordaient.
    On s’est retrouvé avec des classes de plus de 100 élèves alors que la norme est de 25 élèves par classe.
    Dans ces CONDITIONS, il va de soit que les niveaux des élèves vont baisser.
    LA GESTION URGENTE DE L’ÉCOLE MALIENNE PAR LES DIRIGEANTS DE L’ÈRE DÉMOCRATIQUE RENDUE POSSIBLE PAR L’INERTIE DE LA DICTATURE MILITAIRE EXPLIQUE LE NIVEAU ACTUEL DES ÉLÈVES DE L’ÉCOLE MALIENNE.
    Les MOUSSAISTES se sont mobilisés pour faire connaître une autre réalité avalée facilement par les esprits faibles, devenue une vérité incontestable pénalisant encore plus l’école malienne car ne permettant pas de faire un diagnostic réel afin de l’aider.
    L’ENSEIGNANT A RETROUVÉ UNE DIGNITÉ PENDANT LA PRÉSIDENCE AOK, QU’IL N’OSAIT MÊME PAS EN RÊVER AVEC LA DICTATURE.
    Notre génération, celle qui a fait partir la dictature, connaissait tous les lycées de la république du Mali tant ils n’étaient pas nombreux.
    Le 8 juin quand ALPHA OUMAR KONARE passait le témoin à AMADOU TOUMANI TOURE, personne ne pouvait citer le nombre de lycées à moins d’aller les consulter au ministère de l’éducation.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue.

  2. 90% DU PEUPLE N EST NI RELIGIEUSEMENT NI INTELLECTUELLEMENT ALLIENE DONC LES 10% QUI LE SONT NE PEUVENT PAS LE REPRESENTER

    ….CE QU IL FAUT, C EST A LA TRADITIONELLE ,EMPOWER DIRECTEMENT LE PEUPLE….

    ….PAS RECHERCHER A RESOUDRE POUR LE PEUPLE, MAIS FAIRE QUE LE PEUPLE LUI MEME RESOLVE SON QUOTIDIEN COMME A LA TRADITIONELLE…..

    90% DU PEUPLE N EST NI RELIGIEUSEMENT NI INTELLECTUELLEMENT ALLIENE DONC LES 10% QUI LE SONT NE PEUVENT PAS LE REPRESENTER

  3. FAAROHW! CESSONS DE CRITIQUER LES INDIVIDUS OU GOUVERNEMENT, ...CESSONS DE DELEGUER NOS DEVOIR ET DROITS A DES INDIVIDUS OU GROUPES, ILS ECHOUERONT TOUJOURS, C EST CONNU C EST VECU, C EST NATUREL!!!

    @SANGARE
    @NOUMOKO
    @AUX CHERCHEURS DE SOLUTIONS SUR MALIWEB

    ….LA GRANDE LISTE DE PRESIDENTS AFRICAINS ET D INTELLECTUELS-PSEUDO, QUI ECHOUENT ET NE PEUVENT QU ECHOUER…POURQUOI?…

    ….MAIS, CE N EST PAS UN HOMME, UN PSEUDO-INTELLO, QUI RESOUD LE PROBLEME DE LA NATION, DE L AFRIQUE…

    ….C EST LA NATION, LE PEUPLE QUI DOIT SE FAIRE SORTIR DE LA CRISE ET PROGRESSER, PAS UN INDIVIDU OU MEME UN GROUPE D INDIVIDUS DERACINES DES PEUPLES,…

    ….PAS L INVERSION, LE PEUPLE SE DEFEND ET CAPABLE DE LE FAIRE POUR L INDIVIDU EN SON SEIN, L INDIVIDU NE PEUT PAS REMPLACER LE PEUPLE NI LE REPRESENTER ENTIEREMENT COMME PRESIDENT OU GROUPE COMME GOUVERNEMENT, SURTOUT EN CONTINUEL…. DEFAILLENCE HUMAINE INDIVIDURLLE POUR CAUSE…..

  4. @Sangare
    tu vas difficilement nous convaincre avec ce constant rosé sur AOK. Il y a bien sure quelque vérités de ce que tu dis de positif d’AOK …par ex., pour te paraphraser, c’est l’homme qui a vraiment modernisé notre système administratif qui était trop rigide pour l’état démocratique qu’on espérait installer. Cette ouverture avait donc allégé a nos modes d’opérations au niveau de nos structures publiques administratives et privées etc.. donnant ainsi un environnement qui devait laisser les compétences de s’exprimer (comme tu as si bien trouve le mot)… a la place d’une supervision étroite et autoritaire qui planait sur la tête.

    Mais hélas! Irréfléchis, trop idéalistes, peu convaincus, peu scrupuleux, peu testés, les professeurs n’ont pas pu résister a la faillite déterminante: ils sont tombés dans les mailles de la mauvaise gouvernance..voire même posé ses jalons pour les generations qui ont suivi… ils étaient très loin d’être des T Sanakara, JJ Rawlings etc.. qui avaient impacté des changements durables dans leurs pays. En un mot, nos professeurs du mouvement démocratique étaient loin d’être ce qu’ils prétendaient être (patriotes intègres que l’argent ne pouvait influencer)

    Dommage que pour nous la où on a modernisé l’administration on a aussi montré aux administrateurs comment devenir riche a travers la corruption (surfacturations, trafic d’influence) aux opérateurs privés comment collaborer avec les administrateurs en partenariat affairiste sur le dos du contribuable national.., c’était le début de l’ère des fonctionnaires milliardaires a ciel ouvert (de la Sonatam a la CMDT etc..) …le début de l’impunité, le début de la mort de l’armée … le tout sous prétexte de la démocratie

    Decidemment les premiers hommes de l’ère démocratique n’ont pas du tout montré de bons exemples sinon comment le reste qui a suivi pouvait être aussi désastreux en terme de gouvernance démocratique (corruption, incivisme chronique, anarchie, enrichissement illicite, mediocrite, indiscipline, immoralité, désordre et anarchie publique, faiblesse militaire etc..) ?

    CONCLUSION

    AOK est loin d’être un bon leader tel que Sangare veut nous faire croire … son héritage catastrophique frappe aux yeux aujourd’hui..car les maliens subissent les conséquences. Qu’il parle ou qu’il se taise… ce n’est pas a lui de modifier l’Histoire…. les faits sont têtus! On peut nous-mêmes faire notre constat ….qui a fait quoi…il ne s’agit pas d’une histoire préhistorique.

  5. @Sangare
    tu vas difficilement nous convaincre avec ce constant rosé sur AOK. Il y a bien sure quelque vérités de ce que tu dis de positif d’AOK …par ex., pour te paraphraser, c’est l’homme qui a vraiment modernisé notre système administratif qui était trop rigide pour l’état démocratique qu’on espérait installer. Cette ouverture avait donc allégé a nos modes d’opérations au niveau de nos structures publiques administratives et privées etc.. donnant ainsi un environnement qui devait laisser les compétences de s’exprimer (comme tu as si bien trouve le mot)… a la place d’une supervision étroite et autoritaire qui planait sur la tête.

    Mais hélas! Irréfléchis, trop idéalistes, peu convaincus, peu scrupuleux, peu testés, les professeurs n’ont pas pu résister a la faillite déterminante: ils sont tombés dans les mailles de la mauvaise gouvernance..voire même posé ses jalons pour les generations qui ont suivi… ils étaient très loin d’être des T Sanakara, JJ Rawlings etc.. qui avaient impacté de changements durables dans leurs pays. En un mot ils étaient loin d’être ce qu’ils prétendaient être ( patriotes intègres que l’argent ne pouvait influencer)

    Dommage que pour nous la où on a modernisé l’administration on a aussi montré aux administrateurs comment devenir riche a travers la corruption (surfacturations, trafic d’influence) les opérateurs privés comment collaborer avec les administrateurs en partenariat affairiste etc.. c’etait le début de l’ère des fonctionnaires milliardaires a ciel ouverts (de la Sonatam a la CMDT etc..) …le début de l’impunité, le début de la mort de l’armée … le tout sous prétexte de la démocratie

    Les premiers de l’ère démocratique n’ont pas du tout montré de bons exemples sinon comment le reste qui a suivi pouvait aussi être désastreux en terme de gouvernance démocratique (corruption, incivisme chronique, anarchie, enrichissement illicite, mediocrite, indiscipline, immoralité, désordre et anarchie publique, faiblesse militaire etc..) ?

    CONCLUSION

    AOK est loin d’être un bon leader tel que Sangare veut nous faire croire … son héritage catastrophique frappe aux yeux aujourd’hui..car les maliens subissent les conséquences. Qu’il parle ou qu’il se taise… ce n’est pas lui de modifier l’Histoire…. les faits sont têtus!

  6. SAGACITE
    Quand on n’ aime pas quelqu’un, qu’on ne va jamais l’aimer quelques soient ses bienfaits, on finit par être débile à force de se nourrir de la haine.
    Dire qu’ALPHA OUMAR KONARE a été le président de la transition ANARCHIQUE vient d’un esprit débile.
    Dans ce pays, l’ANARCHIE a commencé quand les officiers subalternes ont crû pouvoir diriger l’État à partir du 19 novembre 1968.
    À partir du 26 mars 1991,on a commencé à réinstaurer l’ordre disparu pendant 23 ans.
    L’ordre, dans le fonctionnement d’un Etat,ce n’est pas imposé la discipline comme savent le faire les dictatures militaires, C’EST PERMETTRE QUE LES COMPÉTENCES S’EXPRIMENT DANS LE CADRE D’UN ENVIRONNEMENT BASÉ SUR UNE GESTION OPTIMALE DES RESSOURCES PUBLIQUES.
    ALPHA OUMAR KONARE a pris le pouvoir le 8 juin 1992 quand tous les opérateurs économiques, les entrepreneurs détestaient exécuter les marchés de l’État tant ils étaient sûrs de ne pas toucher les ressources requises.
    Quand il passait le témoin le 8 juin 2002,non seulement le nombre d’opérateurs économiques, entrepreneurs à courir après les marchés de l’État s’est multiplié, les investisseurs étrangers affluaient au Mali tant l’État est redevenu crédible.
    Le tourisme a connu un essor inégalé.
    ALPHA OUMAR KONARE A LAISSÉ UN PAYS PROSPÈRE, EN SÉCURITÉ ENTRE LES MAINS DE SON SUCCESSEUR ENTOURÉ DE CEUX QUI L’ONT COMBATTU DURANT TOUS SES DEUX MANDATS ET DE CEUX QU’IL A SANCTIONNÉS POUR MAUVAISE GESTION.
    C’est ça la vérité d’Allah.
    Dix ans après le pays est sens dessus, dessous.
    À qui la faute, si ce n’est ceux qui ont pris en charge un pays prospère et sécurisé ?
    ALPHA OUMAR KONARE a t’il soutenu AMADOU TOUMANI TOURE?
    Qui a vu ALPHA OUMAR KONARE battre campagne pour son successeur comme l’ont fait J.RAWLINS au Ghana et Barack Obama aux états-unis, tous deux ayant vus leurs candidats échoués à faire élire leurs candidats?
    Si ALPHA OUMAR KONARE voulait être remplacé par ATT aurait il laissé son parti présenté un candidat ?
    La vérité est que le premier président de l’ère démocratique a laissé les maliens choisir librement.
    Il a été tellement neutre que ses adversaires ont fini par porter leurs choix sur ATT au deuxième tour.
    Il aurait soutenu ATT, il serait passé dès le premier tour car son parti l’aurait suivi.
    Les esprits tordus ont du mal à comprendre cela car ils sont manipulés par les causeries de grin.
    ALPHA OUMAR KONARE est le digne héritier de MODIBO KEITA prouvé pendant sa présidence et pendant son mandat à la tête de la commission africaine.
    Cette génération qui fait l’éloge du travail fait par MODIBO KEITA est elle celle qui a connu sa présidence?
    MODIBO KEITA serait-il audible pendant que ses ennemis exerçaient le pouvoir ?
    Qu’ALPHA OUMAR KONARE parle est il nécessaire dans un océan d’esprits haineux ?
    Le militant a certainement très envie de parler, mais le stratège politique sait que ce ne sera pas productif.
    On ne peut pas faire son temps et celui de ses enfants a t’il dit quand on a crû qu’il va se présenter après ATT .
    Qu’on laisse une nouvelle génération de militants parler du bilan d’AOK sans interférence des personnes haineuses comme on est entrain de le faire pour celui de MODIBO KEITA.
    OSER LUTTER, C’EST OSER VAINCRE !
    La lutte continue.

  7. Quoi qu’on dise Alpha aura été celui par qui le désordre s’installa au Mali, pour ainsi dire il été le président de la transition ANARCHIQUE.
    comme quoi l’exercice du pouvoir n’est pas donné à tous.

  8. Je suis convaincu qu’il y a de la corruption au Mali et qu’il y en a eu. Les partis politiques ont été mal informés un peu n’était pas tout particulièrement. parmi eux, il y en avait mais les gens ont réussi à convaincre les partis des unités publiques que le Mali était aussi une armée capable. où ils ont fait de bonnes blagues après avoir appelé M. Shit Dog TRAORE auprès des Français sans consulter toutes les parties sans consulter les armées maliennes sans consulter les villages maliens, n’occupez notre ville qu’avec un seul homme d’origine! de là le pays est bas à toutes les créatures de la planète. Il sait très bien et il le savait parce que vous l’avez fait pour la corruption. Il sait très bien qu’il savait que le film qui se passe dans le Nord tourne autour du gouvernement français. Après avoir emprisonné le pays intermédiaire de la communication et pénétré chez nos voisins du pays, tout ce qui se cache derrière le gouvernement français. Dans de nombreux pays voisins, les Maliens ont réussi à convaincre tout cela et tous les sens. maintenant le Mali il y a de la terre toutes les parties. C’est ce qui n’a jamais dû arriver et jamais notre pays. Je conseille au pays de bien appeler tout le monde, d’appeler la Russie, mais de changer le gouvernement du Mali auparavant. Laissez le pays commencer à nettoyer. ceux qui doivent porter la justice qui mène ceux qui doivent être en prison pour toute la vie que cela met. Pendant deux ans, le pays retrouvera la normalité. mais avant tout, aucun service français ne doit être le pays, aucun service européen ne doit être mali. merci

  9. Dans la situation actuelle du Mali, SE M. AOK, doit observer strictement son engagement de ne pas intervenir surtout qu’il s’agit de la gestion d’IBK. En effet ces deux hommes se connaissent bien , AOK ayant été employeur d’IBK de 1992 à 2002. Mais nous savons aussi comment ils se sont séparés , avant qu’IBK ne crée avec ses amis le parti politique RPM. Il a été chassé de la Présidence du parti politique ADEMA-PASJ pour diverses raisons . La principale raison portée à la connaissance du public a l’epoque est que AOK a préféré choisir ATT comme son successeur au détriment d’IBK. Puisqu’en réalité sans AOK , IBK n’est rien et non le contraire . Durant leur longue cohabitation , AOK a connu IBK plus que quiconque . Il (AOK) l’a compris et alerter ses plus proches collaborateurs qu’iBK ne doit pas être Président de la République , avec des arguments à l’appui. D’ailleurs ce qu’il a dit est prouvé à suffisance . IBK ne travaille pas. IBK aime la bourgeoisie , IBK est budgétivore . Partout où il est passé traîne derrière lui des casseroles . Ça même ses collaborateurs et amis le savent . Les maliens n’ont pas compris AOK a l’epoque , qu’ils ont qualifié de traître pour avoir se bebarasser d’IBK ainsi qui lui a rendu d’enormes services pour stabiliser son régime . IBK a eu des soutiens dans presque tous les milieux : politique, syndical, administratif , populations , etc… Il fut candidat à l’election présidentielle de 2002 à 2013 sans succès . Les hommes politiques sont des caméléons . IBK ne ferait pas exception . Après l’election en 2002 d’ATT candidat indépendant , IBK comme d’autres ont occupé des postes soit politiques soit administratifs. ATT étant un Président de la République sans parti politique, à au cours de ses deux mandats géré le pays de manière consensuelle «  partage de gâteau « . Tous y ont été invité au tour du dîner par ATT , dont IBK. Bref de 1992 à son élection , IBK n’a jamais être un opposant par peur de la traversée du désert de Kalahari . En 2013 suite à des arrangements souvent de contre nature, il est parvenu à se faire élire démocratiquement . Mais avec l’aide de presque toutes les composantes : Armée à travers la Junte militaire, il est le seul homme politique à fréquenter Kati et qui a bénéficié du respect de la junte , avant de le soutenir à l’election présidentielle de 2013. Les religieux , je ferai l’economie de ce paragraphe connu même du malien lambda . Les syndicats , la société civile, les maliens de l’etranger , etc….. AOK est comme toujours resté silencieux. Tous les maliens y compris les fous savent comment IBK a géré mal le pays lors de son premier mandat. Il n’a honoré a aucun engagement de campagne pris devant les électeurs . C’est au cours de ce premier mandat qu’il a montré son vrai visage au peuple : sans vision politique, sans ressources humaines , budgétivore , voyages à travers le monde sans retombée pour le pays , bien au contraire il dilapide les maigres ressources avec des voyages inutiles rien que pour son plaisir . Il s’est fait découvrir par les dirigeants français qui estiment que cet homme qui n’etait pas notre choix pourrait être remodelé comme nous voulons afin de profiter de la situation du Mali pour imposer à ce pays notre vision et réaliser nos ambitions . Malgré tout, les français ont porté leur choix sur lui pour sa réélection que de prendre le risque de soutenir Soumaila CISSE ou quelqu’un d’autre qui pourrait refuser de les suivre en mouton comme IBK. En 2018, il était le candidat de la France , non pas parce qu’il été aimé , mais avec lui , cette colonisatrice a toutes les chances d’imposer les réformes institutionnelles pour exécuter l’agenda de la France qui est aussi celui de la communauté internationale . C’est cette stratégie qui est en cours. Mais elle sera mise en échec . IBK ne peut rien imposer au peuple malien contre sa volonté . Il n’y aura pas de dialogue politique à fortiori la révision de la constitution , qui vise un seul but : l’adapter à l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. Ceci me fait rire, certains Ministres du gouvernement du Mali, n’ont jamais vu de leurs yeux ce fameux accord, a fortiori les citoyens ordinaires au nom desquels vous voulez agir . C’est très grave ce que fait la France au Mali . «  Je suis malade, c’est vrai, le docteur après m’avoir consulté dit qu’il doit m’operer , je lui dit NON! donne moi une ordonnance médicale , le docteur rétorque , qu’obligatoirement il va m’opérer , je lui dit, dans ce cas laisse moi mourrir «  Il persiste toujours . Ce que la France est entrain de faire au Mali. Ses soldats venus défendre une cause indéfendable quitteront le sol malien sur la pointe des pieds. J’approuve le silence d’AOK qui est un grand homme d’Etat, contraire d’IBK qui n’arrive pas à faire la différence entre le jour et la nuit.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here