Dédicace du livre ‘’ révélations sur Amadou Hampathé Ba’’ : Le journaliste-écrivain Lanfia Sinaba dépeint la vision de ce sage disparu il y a un quart de siècle

0

La Maison de la Presse a servi de cadre, le mardi 27 décembre 2016, pour la dédicace du livre de LanfiaSinaba intitulé « révélations sur Amadou Hampâtébâ: le visionnaire, le francophone, le tradifeministe ». C’était sous le parrainage de Pr Dioncounda Traoré, ancien chef de l’Etat qui avait à ses côtés, Sory Ibrahima Bâ, fils d’Amadou Hampâté Bâ et plusieurs personnalités.

Dans son intervention, Sory Ibrahima Bâdira que participer à la dédicace d’un livre qui traite de la mémoire d’Amadou Hampâté Bâ est un plaisir et un honneur non seulement pour eux qui sont ses descendants. Mais aussi pour tous ceux qui s’inspirent de ses œuvres car pour lui, son père n’appartient pas à une famille ou à un pays. Mais à tous ceux qui, de par le monde, ont su tirer profit de sa sagesse pour se façonner une personnalité.

« Au nom de tous, je tiens à remercier celui qui m’a donné l’occasion de célébrer encore une fois sa mémoire à travers cette cérémonie de dédicace du livre intitulé « révélations sur Amadou Hampâté Bâ : le visionnaire, le francophone, le tradifeministe » merci pour ce beau livre », a-t-il laissé entendre.

Pour le parrain Pr Dioncounda Traoré, cette cérémonie célèbre un monument disparu depuis un quart de siècle. Selon lui, ce livre est un hommage mérité au grand homme qui est Amadou Hampâté Bâ.

A travers ce livre dit-il, l’auteur montre la voie à de nombreux jeunes en s’inspirant de lui pour tirer profit des œuvres et enseignements de ce grand penseur, de son immense connaissance de notre société et de son immense sagesse.

« Amadou Hampâté Bâ était un réaliste car, il disait lui-même : je suis un diplômé de la grande université enseignée à l’ombre des grands baobabs. Il était linguiste, un poète, un ethnologue, un penseur, un philosophe qui a toujours glorifié le savoir et la connaissance. Il fut un sage,  un esprit du monde salué aux quatre coins du monde pour sa contribution à la connaissance des autres cultures et des sociétés africaines. Et en toute humilité, il avait un esprit ouvert à tout et croyait aux vertus de la différence et du débat. Il disait encore : si tu penses comme moi tu es mon frère, si tu ne penses pas comme moi tu es deux fois mon frère », a expliqué Pr Dioncounda Traoré. Qui poursuit : «En publiant ce livre sur ce grand penseur à un quart de siècle de sa disparition, le jeune écrivain-journaliste LanfiaSinaba nous invite à nous replonger dans notre histoire, notre culture dans notre société. C’est sa façon pour lui de nous dire que le retour à l’œuvre et aux engagements d’Amadou Hampâté Bâ ne peut que nous être profitable. Singulièrement en ce temps de grand questionnement d’une crise identitaire profonde », a-t-il ajouté. Avant de féliciter et encourager l’auteur pour cette œuvre.

L’auteur LanfiaSinaba, pour sa part dira que cette cérémonie rentre dans le cadre de la célébration du 25ème anniversaire de la disparition d’Amadou Hampâté Bâ. Et ce livre traite de sa détermination, de son engagement et de son combat pour la valorisation et la promotion de la culture et des langues africaines.

Selon lui, cette publication, un quart de siècle après la mort de ce sage africain, illustre toute sa reconnaissance de la grandeur de la femme, son engagement pour la promotion et l’épanouissement de cette dernière en Afrique, avec en toile de fond,  la scolarisation des jeunes filles. Rédigé essentiellement à partir des interviews d’Amadou Hampâté Bâ entre 1968 et 1982 dit-il, ce livre évoque aussi sa bénédiction à l’endroit de la francophonie.

Pour l’auteur, l’histoire de ce livre a commencé en 2002 quand il a initié le prix littéraire Amadou Hampâté Bâ avec une compétition qui reçoit les meilleurs élèves de l’enseignement secondaire général. Le premier  volet comporte un prix spécial dédié aux femmes et un 2ème volet qui concerne les écrivains, les hommes et femmes qui se sont engagés non seulement pour la promotion de la paix et de la non-violence, mais aussi, pour l’amélioration des conditions de vie des femmes.

En plus de son admiration pour Amadou hampâté Bâ, LanfiaSinabaest un jeune africain qui s’intéresse beaucoup à la culture et l’histoire de l’Afrique et d’ailleurs. C’est un  jeune journaliste malien également directeur de publication du journal ‘’l’éveil hebdo’’ et correspondant de l’agence de presse Xinhua(Chine nouvelle) au Mali depuis 2011.

Moussa S.Diaby(Stagiaire)

Commentaires via Facebook :

PARTAGER