Festival Djummako : Afin de donner plus de visibilité à la commune de Kéméni

0

Il vise à promouvoir la culture, l’art et le tourisme de cette localité

Entre le 14 et  le 16 février dernier, s’est tenue la 2ème édition du festival Djummako, sous le thème : « la culture : une chance pour une sortie de crise ». Cet évènement culturel est l’initiative de l’Association des ressortissants de Kéméni (ARK) qui s’est donnée pour mission de contribuer au développement socio-économique et culturel de la Commune de Kéméni.

Ainsi l’édition de cette année, permet  non  seulement, aux jeunes d’avoir une opportunité pour exploiter les richesses citées, mais aussi d’avoir un encrage artistique, culturel et touristique. Il contribuera également à booster l’économie locale d’où l’implication  de toutes les couches socioprofessionnelles de la commune et du cercle de Bla.

Au-delà, de l’objectif général, le festival Djumako vise certains impartiaux spécifiques. Il s’agit entre autres de : renforcer les dynamiques de rassemblement des populations de la commune de Kéméni ;  créer un espace culturel où se produiront dans le respect de la diversité les musiciens, les artistes de diverses disciplines ; offrir une opportunité de promotion des jeunes artistes et artisans ; favoriser les échanges culturels entre les Communes du cercle de Bla ;  promouvoir les activités génératrices de revenus au profit des acteurs locaux contribuant ainsi au développement économique de la région ;  faire du festival un vecteur de paix et de cohésion sociale à Kéméni ; de promouvoir les sites touristiques de Kéméni ( Yaperta, Kachigué, Kachôlô…) et faire de la commune rurale de Kéméni l’une des destinations privilégiées en matière de tourisme etc.

En initiant le festival Djummako, les ressortissants de Kéméni vivant à Bamako, se sont fixés un agenda, qui devrait aboutir à des résultats.  Ceux-ci, devraient permettre de créer une  dynamique de rassemblement entre les populations de la Commune de Kéméni. Aussi, comme résultats annoncés par l’initiation et l’organisation dudit festival, nous pouvons citer : la création d’un espace de promotion des musiciens et artisans de la Commune rurale de Kéméni ;  de faire la  promotion des activités génératrices de revenus au plan local; de favoriser les échanges culturels entre les communes du cercle de Bla et de faire promotion des sites touristiques etc.

Le  festival a  démarré par une cérémonie d’ouverture. Celle-ci a enregistré la présence des autorités administratives, politiques, traditionnelles et religieuses du cercle de Bla, le parrain et les différents partenaires  à la commune rurale de Kéméni. La  nuit  de la première journée a été marquée par une animation de balafon du terroir. Le deuxième jour de la même édition, a été animé par une  prestation de Mahamadou Dembélé dit Dabara.

Le festival Djummako c’est aussi, la découverte des sites touristiques de la commune rurale de Kéméni, par les festivaliers. Les organisateurs, en choisissant un thème, ont pensé à des plateaux autour des conférences-débats qui  ont  permis d’éclairer la lanterne de l’auditoire sur le rôle de la culture, dans la résolution d’une crise.

A rappeler que Kéméni est parmi les 17 communes  rurales du cercle de Bla. Le village a été fondé vers l’an 600 par N’Tô Daou, venu de Wara, une localité se trouvant dans la commune de Kimparana (cercle de San). L’économie de la commune repose essentiellement sur l’agriculture, l’élevage, la pêche, le commerce etc.

 

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here