Fonds africain pour la culture : Une académie pour les managers culturels

0

Le Fonds africain pour la culture (ACF) a lancé, le vendredi 2 juillet, le projet ACF Academy, un programme continental de formation à la créativité, au management et la compétitivité des jeunes artistes et entrepreneurs culturels africains.

C’est en présence de nombreux invités du monde de la culture que le président du Fonds africain pour la culture Mamou Daffé, accompagné par l’administrateur de leur nouveau projet Adoulaye Konaté, a lancé, ce vendredi 2 juillet à Bamako, l’ACF Academy.

Le projet est le fruit de longues réflexions. Il vient pallier un manque criard, selon l’administrateur de l’ACF Academy, Abdoulaye Konaté. « Sur le terrain international, on voit qu’il manque quelque chose aux jeunes artistes africains…c’est d’avoir une formation de pointe, un dossier et l’accès au marché. L’idée de cette académie c’est aider ces jeunes », explique l’artiste plasticien précisant que le programme s’adresse aux jeunes artistes plasticiens, managers culturels. Avec un secteur culturel dynamique qui a fait face à la crise sanitaire, l’ACF Academy veut, à travers ce programme de formation, tisser aussi un lien d’amitié, mais aussi de partage de connaissances entre tous les artistes du continent. « L’idée c’est aussi de donner la chance à ces jeunes d’être encadrés par des aînés, des critiques d’art et galeristes qui sont déjà connus sur le terrain », ajoute l’administrateur du programme. Pendant 18 mois, 40 jeunes artistes plasticiens et managers culturels d’Afrique de l’Ouest et du Nord bénéficieront du programme de la 1ère cohorte de l’ACF-Academy. Aux dires du directeur d’ACF, elle s’articulera autour de deux volets : management culturel et les arts visuels. Selon le programme de formation présenté, le volet management culturel se tiendra à Ségou. Les 25 participants seront formés en marketing des produits culturels et créatifs, communication évènementielle, gestion et structuration des entreprises culturelles et fundraising d’arts. Le volet arts visuels, quant à lui, va se tenir à Tunis et va concerner 15 jeunes. Sur le choix des participants, les conférenciers préciseront qu’ils seront sélectionnés à l’issue d’une procédure rigoureuse et sélective, avec 50 % de femmes. « Les programmes ACF academy seront aussi certifiés par l’Institut des arts et Métiers au Mali (Ikam), et offriront aux meilleurs lauréats la possibilité de poursuivre leur formation en licence ou master à l’Institut », concluent-ils. Cette première vague du programme continental de renforcement de capacité bénéficie de l’accompagnement de la coopération suisse, ACF, la fondation Doen, Institut Kôrè des arts et Métiers (Ikam).La cérémonie de lancement a enregistré la présence du directeur général du musée national Daouda Keita, représentant le département du ministère de la Culture et l’assistante consulaire chargée du programme culture à la coopération suisse, Rachel Sommer Traoré. Les deux invités d’honneur ont tous salué cette initiative continentale de plus portée par les acteurs culturels africains. Un programme, se réjouissent-ils, qui va conforter la vision d’ACF. Celle d’assurer la prospérité du secteur créatif à travers la professionnalisation et la structuration des artistes culturels en Afrique, en particulier les femmes.

Kadiatou Mouyi Doumbia

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here