Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo : Une conviction forte en la renaissance de la culture malienne

13
Le ministre de la Culture de l'Artisanat et du Tourisme, Mme N'Diaye Ramatoulaye Diallo
Le ministre de la Culture de l’Artisanat et du Tourisme, Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo

Comme les autres secteurs d’activités, la culture a été sérieusement affectée par la crise. Aujourd’hui que le Mali est sur le chemin de la relance, la culture se présente plus que jamais comme un atout majeur pour le pays. Dans une brève interview accordée à L’Essor, Mme N’diaye Ramatoulaye Diallo, le ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, réitère sa foi en notre riche patrimoine et évoque ses grands chantiers

 Comment se porte le secteur de la culture au Mali ?

Il me plaît tout d’abord de remercier l’Essor pour son action d’information de nos compatriotes, et en faveur de la promotion de la culture malienne. A votre question, il est peut être attendu une réponse affirmative mais je m’inscris dans la négative objective et optimiste. Mais nous commençons à renverser la tendance par la Grâce de Dieu.

La culture malienne sort de la léthargie imposée à elle par la crise. Nous y consacrons toute notre énergie chaque jour. En témoignent les discussions poussées sur le décret portant sur les droits d’auteur et le dynamisme apprécié de la scène culturelle de Bamako et de l’intérieur du pays.

Ce dynamisme ne reste-t-il pas le seul fait des acteurs et autres opérateurs culturels privés ?

Je me réjouirais tout autant. A mon arrivée à la tête de ce département, j’ai plaidé pour un partenariat public-privé fort. Le département essaie tant bien que mal d’apporter son concours à l’ensemble des manifestations culturelles. Qu’elles soient folkloriques, intellectuelles, traditionnelles ou modernes. Le département a d’ailleurs vocation à le faire. Cependant, il met un point d’honneur pour que renaissent les grands rendez-vous qui ont magnifié la culture malienne.

La Biennale de la photographie qui s’ouvre à la fin de ce mois fait-elle partie de ces grands rendez-vous ?

Pensez-vous qu’il puisse en être autrement ? Les Rencontres africaines de la photographie de Bamako sont pour nous un défi tant culturel que touristique. Ce défi est compris au sommet de l’État. D’où l’implication de tout le gouvernement pour que l’organisation de cette 10è édition de la Biennale soit une grande réussite. Le Mali a besoin de revenir sur la scène médiatique internationale avec des images de renaissance culturelle. C’est pourquoi, en plus de cette Biennale, nous travaillons ardemment pour le retour d’un autre rendez-vous bien connu des Maliens : la Biennale artistique et culturelle.

 Justement, les acteurs culturels appellent de leur vœu la relance de la Biennale artistique et culturelle. Que fait le ministère dans ce sens ?

La promesse a été faite de revenir au principe de la Biennale depuis ma prise de fonction en 2014. C’est vous dire… Aujourd’hui, il ne s’agit plus de faire des promesses, mais de présenter l’état d’avancement du dossier. Je suis heureuse de dire que nous sommes dans la logique d’organiser la prochaine édition de la Biennale en 2016. Pour ce faire, nous travaillons avec le ministère de l’Économie et des Finances qui a fait une inscription budgétaire pour 2016 en faveur de l’organisation de la manifestation. La Biennale, au-delà du spectacle haut en couleurs, est une pépinière de talents maliens. Nous l’exploiterons après sa renaissance.

Après le projet de renaissance de Tombouctou, vous annoncez la renaissance de Biennale. Faire renaître la culture malienne, c’est votre crédo ?

Oui, bien sûr, et tenez vous bien, nous travaillons à la renaissance des formations musicales nationales. En partenariat avec le ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord, nous allons mettre en place un programme d’envergure pour ces formations, comme l’Ensemble instrumental, le Super Biton de Ségou et le Kanaga de Mopti afin que nous puissions les retrouver avec joie et fierté comme par le passé.

Propos recueillis par

DOUMBIA/Essor

PARTAGER

13 COMMENTAIRES

  1. 😆 😆 😆 😆 😆 Moi mes posts sont vraiment des posts à problème… Tout ce que je dis est suspect… Je me plonge dans mes vieux souvenirs mes cousins et frères doutent de moi encore 😆 😆 😆 😆

    • 😆 😆 😆 😆 😆 Ce n’est pas ce que tu dis qui est suspect, c’est TOI-MEME! 😆 😆 😆 😆 😆

      Depuis le jour où tu t’es mis à travailler pour les services de renseignements Chinois avec tes bars Chinois en guise de “couverture”, TOUT LE FORUM S’EST MEFIE DE TOI! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      D’ailleurs, même le coup du faux financement Chinois de 5000 milliards fictifs dont Zonkeba s’était tellement vanté, nous tous sur le forum avons pensé que c’était TOI qui était derrière ça! 8) 8) 8) 8) 8)

      Alors, ne t’étonne pas que tes frères et tes cousins doutent de toi dèh! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  2. Bonjour à tous, je ne suis pas d’accord avec Nouhoum Traoré. Le Ségal que le ministère de la culture, de l’artisanat et du tourisme a aujourd’hui, est le plus bon Ségal que le ministère n’a jamais eu depuis sa création. Il étudie minutieusement les différents dossiers. Il ne faut pas oublier que c’est un magistrat donc il évité de tomber dans les erreurs. Le Ségal actuel est très compétent. Il est à la hauteur, c’est un homme conscient. Madame le Ministre a très bien fait de le nommer comme Ségal. Nouhoum Traoré va chercher autre chose à dire, pas sur ce Ségal. Ségal, il faut travailler, il ne faut même pas les écouter car ils cherchent à te distraire. Il est entrain de faire bouger le Secrétariat général et les services de ce département. Bon courage Ségal.
    Je reviens si c’est nécessaire…..

  3. Madame le ministre !!! Pour bien travaille il faut avoir un Segal competant . Votre Segal est lent au travaille , car pour signe la prise de service il prend un ou deux moi. Donc il faut le changement de comportement.

  4. La biennale fut le coeur qui faisait vibrer la culture Malienne. La faire revenir serait salutaire pour le rayonement de cette culture. Nous ne pouvons que souhaiter bonne chance & bon courage à Mme le ministre pour cette belle initiative.

  5. 🙄 le journaliste dit : “Comme les autres secteurs d’activités, la culture a été sérieusement affectée par la crise…”

    Et la Ministre qui enchéri : “La culture malienne sort de la léthargie imposée à elle par la crise…”

    mdr…”Aw bè faara toubaboukan ni naw” et on se dit intellectuelle !?

    Quelle différence font-ils entre tourisme et culture ?

    Cette crise du Nord n’a rien fait à ma culture à moi…elle est toujours intacte….lol 😀 ….oups 😳 …avec tous mes respects Madame la ministre de laculture…mdr… 😀 😆

  6. Quand certains de nos ministres cesseront-ils cette lamentable pratique des articles ou des interviews “de commande” auprès de griots patentés? 🙄 🙄 🙄 🙄

    Ce besoin vaniteux de soigner sa propre image est proprement INFANTILE! 🙄 🙄

    Il faut reconaître que dans cet “exercice”, la Palme d’or revient haut la main à Choguel qui ne laisse pas passer 2 semaines sans faire publier un article cire-babouche à sa propre gloire! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Slt mon Frère, je défends cette dame sur ce coup. Cette interview n’a rien de commande, je l’ai lu il y a pratiquement un mois dans L’Essor. Je remarque que c’est le journal Le Flambeau qui a repris cette qui date d’un mois. Moi c’est le Biton National de Segou qui m’intéresse tellement j’aimais les chansons de ce groupe. Pour qui connaît Segou, il fallait partir tôt au Bar GTM pour profiter souvent de ce groupe. Tu peux taper sur ton Choguel mais celle là ne t’a rien fait franchement. Fais moi plaisir sur ce coup en la laissant tranquille ok 😈 😈

      • Bon, d’accord! 😆 😆 😆 😆

        Je ne vais plus recommencer! 😆 😆 😆

        Mais dans ton post, il y a un point qui m’étonne: Tu dis:”il fallait partir tôt au Bar GTM”… 😯 😯 😯 😯

        Or, tous mes “dossiers” secrets sur toi (achetés à la S-E) me disent que tu ne fréquentes QUE les bars Chinois! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

        Mes ffiches ne seraient donc pas à jour ou inexactes? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • Sur ce coup je supporte la soeur ministre. Elle bouge et fait mieux que certains de ses collegues don’t leurs ministères plus gonfler de milliards de fcfa ne font rien et restent au poids de départ.
        C’est une très bonne initiative que Notre Biennale revienne en force. La Biennale refletait purement le Maliba dans son Ensemble: de Kayes a Kidal.
        Alors courage Mme la Ministre 😉 .

      • Tieeeeeeee, 😆 😆 😆 Cousin: tu allais aussi au Grand Toit de Medine (GTM) 😛 😛 😛 😀 😀 😀 ????

        • 😆 😆 😆 , heeee bon ‘cest normal il faut le dire cousin. Quand le Tchapalo, le nioglo et autres circulent et que nous evoquons les ancetres, ce n’est que coolllll cousin. Je suis de la 4eme region mon cher, bon si on peut le dire ainsi. 😉 :mrgreen: 😆 😆 😆 . rire… :mrgreen: 😆

Comments are closed.