Voyage intégrateur du ministère de la culture : Développer et promouvoir des sites touristiques du Mali

0

Le ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme et celui de l’Education nationale ont tenu une cérémonie pour clôturer le ”Voyage intégrateur”. C’était le lundi 12 septembre au Centre National des Ressources de l’Education Non Formelle (CNR-ENF). Le “Voyage Intégrateur” entre dans le cadre de la relance du secteur du tourisme au Mali et de la culture de l’excellence des élèves.

Cette cérémonie était présidée par Andogoly Guindo, ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme qui avait à ses côtés, le ministre de l’Education nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, les chefs des services centraux des ministères de la Culture et de l’Education, le directeur de l’Agence national de Promotion du tourisme ; Sidy Keïta, les encadreurs et les élèves.

Cette première édition du “Voyage intégrateur” a réunit pendant 10 jours, 78 élèves admis au DEF session 2022. Il s’agit des 3 premiers des 26 académies du Mali. L’objectif était de leur faire découvrir les sites et les lieux touristiques les plus importants de notre pays. “Les 10 jours vous ont permis d’aller à la redécouverte de votre beau pays. L’occasion vous a été donnée d’en apprécier toute la richesse, toute la diversité du patrimoine culturelle, mais également la diversité ethnolinguistique. Ce sont toutes ces diversités qui font la beauté de notre magnifique pays. Vous êtes un peu particuliers en ce sens que vous avez été choisis parmi les meilleurs, parce que vous êtes devenus meilleurs à l’issue des épreuves du DEF édition 2022.Vous êtes des génies en herbe, des enfants prodiges qu’il faut constamment avoir à l’attention. Vous êtes l’avenir de ce pays, son devenir, quoi de plus normal que de vous donner l’occasion de connaître davantage votre pays que vous avez étudié en théorie”, a indiqué Andogoly Guindo.

Ces 10 jours de voyage leur ont permis de découvrir certains sites emblématiques de notre pays. Il s’agit du barrage de Sélingué dont ils ont entendu tant parler ; le Tata de Sikasso qu’ils ont étudié dans leurs leçons d’histoire et à travers ce Tata, il y a l’histoire des grandes figures historiques, les héros de la défense nationale, les héros qui ont vaillamment et farouchement défendu la patrie face à la colonisation française.

“Je veux parler de Babemba de Sikasso, de Samory Touré, d’autant vous êtes allés à Dogodouma au parc des Sofas et là vous avez vu ce général de l’armée de Samory Touré tout majestueux sur son cheval surplombant la colline. Voilà des symboles qui rappellent des pages entières de l’histoire glorieuse et fabuleuse de notre pays. Ce voyage vous a permis d’aller vous abreuver la sève de l’histoire de notre pays. L’occasion vous a été donnée de vous imprégner au plus profond de notre culture et notre histoire. Quoi de plus magnifique et de plus fascinant que de toucher de la main  quelque chose dont on a entendu parler plusieurs fois qui relève de l’imaginaire, mais en découvrant que c’est de la réalité, on est tout simplement fasciné. Le fait de toucher à cette chose crée une énergie à travers laquelle c’est un lien qui se crée à jamais entre cette chose et vous”,  décrit le ministre l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme.

A l’entendre, cela a été certainement le cas lorsqu’ils ont touché de la main le barrage de Sélingué, les restes des murs du Tata de Sikasso, le barrage de Markala. “Certainement, lorsque vous êtes arrivés  à Banbougou, vous avez vu la tombe de Banbougouci, le canal de Banbougou, cette œuvre magnifique d’un Roi. Vous êtes allés à Sécoro où vous avez visité le palais du Roi Biton Coulibaly. Voilà toutes choses qui vous enseignent sur vos origines, sur l’histoire de vos ancêtres, laquelle histoire très glorieuse ne peut que vous donner de l’inspiration et d’amour pour votre pays. C’est cela le but de ce voyage intégrateur, aller à la découverte de son pays afin de l’aimer”, s’est réjoui le ministre.  Il ajoute qu’il demeure convaincu que ce voyage a été l’occasion pour les élèves de tisser des relations d’amitié durables. Au cours de ce voyage, ils ont assisté à des veillées culturelles, des soirées animées au rythme des tam-tams et également des balafons endiablés de Sikasso, de Koutiala, à Ségou sous les sons du bara. Le ministre de la culture les a félicités d’avoir pris part à ce voyage historique parce que c’est une première au Mali.

Il faut mentionner que le voyage a été émaillé de quelques soucis de santé et cela est naturel. Le ministre a salué le courage et la bravoure des enfants malades qui ont tenu. Il a aussi félicité Dr Mariam Touré, le médecin qui a accompagné les enfants, pour son amour maternel à l’endroit des enfants. Pour terminer, il a souhaité que cette première édition puisse inciter d’autres enfants afin de prendre part à la 2ème édition lors des vacances prochaines.

Pour sa part, le ministre de l’Education nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane, indique qu’ils veulent mettre l’excellence au cœur du système éducatif et magnifier désormais le travail bien fait, seule boussole exigible dans un Mali refondé et reconstruit. “En vous offrant ce voyage intégrateur, le Mali, votre pays vous dit qu’il est et sera toujours reconnaissant envers ses filles et ses fils méritants, surtout que cette année, les résultats sont de vos propres efforts. Vous avez mérité de votre pays et le pays vous le rend en retour. Grâce au voyage intégrateur, vous avez sillonné notre pays, le beau Mali, pays de culture et de savoirs. Vous serez des ambassadeurs pour vos cadets. Ce voyage vous permettra de ne pas oublier ce que vous êtes, des enfants d’un pays riche d’histoire et de souvenirs”, a signalé le ministre de l’Education nationale. Elle ose espérer que ces élèves vont être les guides pour instaurer dans les établissements qu’ils auront à fréquenter, des pionniers de l’amitié et de la paix.  Quant à Amadou Tigana, le doyen des encadreurs, il a remercié les autorités gouvernementales pour l’organisation de ce voyage malgré les difficultés financières et sécuritaires du pays. “En tant que pédagogue, ce voyage était comme l’exécution d’une leçon en classe par  l’enseignant dont le titre est : ”le Voyage à la découverte de mon beau pays”. Cette leçon a des contenus pédagogiques, car ce voyage nous a permis de concrétiser les leçons d’Histoire et Géographie enseignées théoriquement en classe. C’est une très bonne stratégie à encourager, car il y a un contenu social, artistique et culturel. Le voyage nous a permis également de s’épanouir, de s’intégrer, de faire des découvertes au niveau des autres zones que nous n’avions jamais visité”, a fait savoir le porte-parole des encadreurs. Il souhaite que cette activité soit pérennisée partout et au niveau de tous les élèves du primaire jusqu’au niveau universitaire. Il a exhorté les élèves de se maintenir haut, car il est plus facile de devenir que de demeurer.

S’agissant de Magnouma Diabaté, porte-parole des élèves, elle indique que cette initiative leur a été d’une grande importance. “Nous avons appris notre patrimoine historique, les diversités culturelles. Le voyage intégrateur nous a permis de connaitre notre beau pays et d’accepter ce que nous sommes, c’est-à-dire ce qui fait de nous des maliens et on se battrait toujours  pour démontrer que le Mali est et restera souverain. Le Mali est un beau pays qu’il faut connaitre et un pays qu’on ne laissera jamais entre les mains des ennemis”, a déclaré la première nationale au DEF 2022.                                                  

 Marie Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here