Mali : la CEDEAO réitère « la nécessité de respecter le calendrier de transition »

20

Réunis en sommet extraordinaire le dimanche 07 novembre à Accra (Ghana), les Chefs d’Etat des pays membres de la CEDEAO s’opposent à toute idée de prolongation de la durée de la transition. Cela malgré l’annonce par les autorités maliennes de leur incapacité à organiser les élections dans les délais impartis.

maliweb.net- La situation du Mali reste toujours préoccupante en raison des incertitudes politiques accrues dans le pays, assure le communiqué final sanctionnant le sommet extraordinaire des Chefs d’Etat des pays membres de la CEDEAO. Informés de la notification officielle par les autorités de transition de leur incapacité à respecter l’échéance électorale de février 2022, les Chefs d’Etat de l’organisation sous-régionale « déplorent vivement l’absence de progrès dans la préparation des élections, y compris l’absence d’un calendrier détaillé des activités pour la conduite des élections aux dates convenues ».

C’est dans ce cadre qu’ils ont réitéré « la nécessité de respecter le calendrier de transition en ce qui concerne les élections prévues le 27 février 2022 et appellent les autorités de transition à agir en conséquence pour assurer un retour rapide à l’ordre constitutionnel ».

En termes clairs, la CEDEAO s’oppose à toute idée de prolongation de la durée de la transition et appelle au respect du calendrier électoral initialement publié par le premier gouvernement dirigé par Moctar Ouane. Pour cela, l’organisation sous-régionale appelle la communauté internationale à prendre « les mesures nécessaires pour s’assurer que les autorités de transition respectent leur engagement en faveur d’un retour rapide à l’ordre constitutionnel ».

Cette position de la CEDEAO sera sans doute rejetée par les autorités de la transition malienne qui n’ont jamais caché leur volonté à vouloir proroger la durée de la transition. Ce qui va davantage détériorer les relations déjà mal en point entre Bamako et ses voisins. Car cet appel au respect du délai de la transition est considéré comme une injonction par les autorités maliennes.

En tout état de cause, face à l’absence de progrès les Chefs d’Etat de la CEDEAO décident d’imposer des sanctions avec effet immédiat à l’encontre des individus et groupes identifiés, y compris l’ensemble des Autorités de transition et les autres institutions de transition.  Cela conformément à la décision prise le 16 septembre dernier. « Ces sanctions seront également imposées aux membres de leur famille et comprennent une interdiction de voyager et un gel de leurs avoirs financiers », renseigne le communiqué.

Tout en appelant l’Union africaine, les Nations Unies et les partenaires bilatéraux et multilatéraux à approuver et à soutenir la mise en œuvre de ces sanctions, les Chef d’Etat des pays membres de la CEDEAO chargent le Président de la Commission d’examiner et de proposer des sanctions supplémentaires lors de sa prochaine session ordinaire le 12 décembre 2021, si la situation persiste.

Enfin, les Chefs d’Etat de la CEDEAO condamnent l’expulsion du Représentant permanent de la CEDEAO au Mali et appellent les autorités de transition à maintenir l’esprit de dialogue et de collaboration avec la Commission de la CEDEAO pour assurer une transition réussie.

 

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

20 COMMENTAIRES

  1. Gare à l’homme politique qui acceptera le palais de KOULOUBA!

    Aujourd’hui même si on vous offre le palais de KOULOUBA en cadeau, ne l’acceptez pas si vous tenez à votre vie à moins d’être des cadavres sur pied.
    Comment prétendre être président élu si on n’a pas le soutien de l’armée encore moins d’une grande partie de la population?

    Avoir un suffrage d’1 million d’habitants sur 20millions n’est absolument pas représentatif. Ces acteurs politiques se voilent totalement la face! Nos politiques sont dans un total déni de la réalité.

    Ceux qui vous poussent à tenir les élections maintenant ne connaissent pas la situation du pays.
    Ne tentez pas le Diable!

    1 Homme avertit en vaut 2.

  2. La tenue des élections législatives et présidentielle ne sont pas possible en 2022.
    Nous sommes en transition et M GOITA a tout le pouvoir pour remettre le MALI sur pied, nous le proposons de passer la vitesse supérieure, il faut consulter la population Malienne en urgence pour avoir leurs avis sur le divorce avec la CEDEAO, nous pouvons belle et bien continuer de vivre sans cette CEDEAO.

  3. La tenue des élections législatives et présidentielle ne sont pas possible en 2022.
    Nous sommes en transition et M GOITA a tout le pouvoir pour remettre sur pied, nous le proposons de passer la vitesse supérieure, il faut consulter la population Malienne en urgence pour avoir leurs avis sur le divorce avec la CEDEAO, nous pouvons belle et bien continuer de vivre sans cette CEDEAO.

  4. Que la CEDEAO nous laisse respirer. IBK avait été mal élu en 2018, qu’a fait la CEDEAO pour sanctionner un président mal élu et illégitime ?

  5. La date du 27 février 2022 pour la tenue des élections n’est pas une invention ou une imposition de la CEDEAO. C’est la junte elle-même qui a proposé ce calendrier après son premier coup d’État.

    Certes, les conditions sécuritaires et politiques ont évolué sur le terrain depuis, mais c’est aux autorités Maliennes d’apporter des arguments convaincants pour renégocier et éventuellement modifier ce calendrier préétabli.

    Honnêtement, je pense que la CEDEAO a été très clémente envers NOTRE PEUPLE dans la prise de cette décision. Car les sanctions auraient pu être plus sévères et généralisées…

  6. ASSIMI DOIT REFOULER LES SOLDATS NEERLANDAIS NOUVELLEMENT ARRIVES EN GUISE DE REPRESAILLES

    Arrivée de militaires néerlandais au Mali pour une mission aérienne de six mois

  7. ROI BITON

    LA CEDEAO EST FINANCEE PAR LES OCCIDENTAUX

    IL OBEISSENT AUX ORDRES DE MACRON SINON IL COUPE LE ROBINET FINANCIER DE LA CEDEAO AINSI QUE CEUX DES MEMBRES INDIVIDUELLEMENT DANS LEUR PAYS RESPECTIFS NOTAMMENT FRANCOPHONES !!!!!!!!!!

  8. LES NAIFS DE COMPRENNENT PAS QUE MACRON ET LES NEGRES DE SALONS PARMI NOUS A SAVOIR

    BOUBOU CISSE
    GUINDO
    TIEBLE DRAME
    ISSA KAOU DJIM

    SONT DERRIERE CETTE SANCTION QUI AU DEMEURANT EST CONTRE PRODUCTIVE ET INEFFICACE !!! et NE FERONS QUE COMPLIQUER LA SITUATION ENTRE LE MALI ET LA FRANCE !!!!!!!!!

    MACRON TU NE CHOISISRAS PLUS JAMAIS NOTRE PRESIDENT !!!!!!

    Présidentielle de 2022 : Emmanuel Macron propose Boubou Cissé ou Moussa Mara pour que Mahmoud Dicko

    https://www.youtube.com/watch?v=tsbgbsXgzTU

    J APPELLE LES MALIENS A RESTER SOUDES DERRIERE ASSIMI GOITA ET A COMBATTRE

  9. LES CHIENS ABOIENT LA CARANNE PASSE !!!!!!!!!!!!!!

    IL FAUT S OCCUPER DES NEGRES DE SALONS VOLEURS DETOURNEURS DE FONDS COMPLEXES ET NAIFS A L IMAGE DE TIEBLE DRAME ET ISSA KAOU DJIM

    ENSUITE IL FAUT AUSSI

    IL FAUT ACCELERER LA DIVERSIFICATION DES PARTENARIATS EN COURS

    RUSSIE ALGERIE TURQUIE RWANDA IRAN !!!!!!!!!!!!!

    POUR CE DERNIER CHOGUEL A BIEN COMMECE ET DOIT ACCELRER !!!!!!!!!

    Accueil > ACTUALITES > AFRIQUE
    Accueil
    Envoyer à un ami
    Imprimer
    Grand
    Petit
    Partager
    AFRIQUE
    Mali : des entreprises iraniennes vont s’installer pour développer le secteur industriel

    Alwihda Info | Par Info Alwihda – 8 Novembre 2021

    Mali : des entreprises iraniennes vont s’installer pour développer le secteur industriel. © Primature
    Mali : des entreprises iraniennes vont s’installer pour développer le secteur industriel. © Primature
    Le premier ministre malien Choguel Kokalla Maïga a reçu le 4 novembre, l’ambassadeur de la République Islamique d’Iran Hosseni Taleshi Salehani. Au menu des échanges figurait la coopération bilatérale entre les deux pays, notamment dans le secteur économique, rapporte la Primature.

    L’ambassadeur iranien a félicité le gouvernement pour les efforts consentis dans la conduite de la transition. Hosseni Taleshi Salehani a annoncé au chef du gouvernement l’installation prochaine d’entreprises iraniennes opérant dans le secteur industriel (assemblage de véhicules et tracteurs, abattoirs).

    Le Premier ministre a salué ces annonces qui créeront des emplois au Mali. Il a rappelé et magnifié la relation qui unit l’Iran au Mali et a émis le souhait de voir cette dernière se raffermir.
    Enregistrer

    Dans la même rubrique :

    Dimanche 7 Novembre 2021 – 18:50
    Coopération : la Côte d’Ivoire et le Nigeria signent 9 accords pour renforcer leurs relations

    Vendredi 5 Novembre 2021 – 11:27
    Togo : des trafiquants arrêtés et déférés pour trafic d’espèces protégées

    Vendredi 5 Novembre 2021 – 19:30
    Afrique du Nord : retour de la croissance grâce à la vaccination, un pétrole fort et la reprise du commerce

  10. Les idiots comme Poutine ne comprennent pas que nous aimons le Mali plus qu’ eux et nous ne voulons pas de sanction contre notre faso. Ce que la CEDEAO a decide’ hier n’est qu’une premiere etape. J’ai ecoute’ les explications bidon de Fomba et Bittar dans deux interviews differentes conduites par la meme personne). J’ai l’impression qu’ils ne comprennent pas que l’action militaire n’est pas a’ exclure si toutes les autres options echouent. J’espere que la folie du pouvoir de ces gens ne les pousse pas a’ mettre notre faso dans une situation ou’ le palais presidentiel de Koulouba, le camp militaire Sondjata Keita de Kati et d’autres points strategiques de Bamako seront soumis a’ des bombardements aeriens pour liberer les 20 millions de maliennes et de maliens de ce regime ne’ d’ un coup d’ etat donc illegitime et illegal. ASSIMI ET LES 4 COLONELS DU CNSP, VOUS ETES ENTOURE’S DES MEDIOCRES QUI N’ ONT ABSOLUMENT AUCUNE VISION. QUAND J’ENTENDS FOMBA DIRE QUE LES ASSISES AURONT LIEU ET QUE LES CHEFS DES VILLAGES PLUS LES AUTRES PARTICIPANTS ECRIRONT CE QU’ILS VEULENT; JE LUI DIS DE LAISSER NOTRE PEUPLE LOIN DE LEUR BETISE! IL SAIT TRES BIEN QUE LES PARTICIPANTS A’ LEURS ASSISES DE MERDE SONT LEURS OTAGES. ILS N’ONT PAS ORGANISE’ DES ASSISES NATIONALES POUR USURPER LE POUVOIR! LEURS OTAGES AUX ASSISES SIGNERONT ET DIRONT TOUT CE QU’ON LEUR DEMANDERA DE SIGNER OU DE DIRE! N’ EST-CE PAS IBK QUI EST LE PRESIDENT DUMENT ELU DU MALI A SIGNE’ SA “DEMISSION” PARCE QU’IL Y AVAIT UN CANON POINTE’ CONTRE SA TETE! MAINTENANT LA STRATEGIE DE CES IDIOTS EST DE DIRE QUE C’EST LE PEUPLE QUI A DECIDE’ ET N’ONT EUX! ILS SONT TELLEMENT IDIOTS QU’ILS NE VOIENT PAS LA CONTRADICTION DANS LEUR DISCOURS. ILS NE PERMETTENT PAS AU PEUPLE DE DECIDER QUI DOIT LE DIRIGER MAIS ILS DISENT QUE LE MEME PEUPLE DECIDERA PAR LE CANAL DES ASSISES SI L’ACTUEL REGIME ILLEGITIME ET ILLEGAL DOIT RESTER POUR QUELQUES MOIS, QUELQUES ANNE’ES OU UNE DECENNIE , SI LA FRANCE DOIT RESTER AU MALI OU QUITTER ET SI LE MALI DOIT RESTER MEMBRE DE LA CEDEAO! ALLEZ-Y ECOUTER FOMBA ET BITTAR POUR VERIFIER CE QUE JE DIS ICI! ON S’ATTAQUE A’ LA CONSTITUTION TOUT EN OUBLIANT QUE CETTE CONSTITUTION A ETE’ ACCEPTE’E PAR REFERENDUM PAR LE PEUPLE MALIEN!
    LA FRANCE, LA CEDEAO, L’UNION AFRICAINE ET L’ ONU N’ ONT AUCUN PROBLEME AVEC LE MALI. ILS ONT UN PROBLEME AVEC LE REGIME ILLEGITIME ET ILLEGAL NE’ D’UN COUP D’ETAT QUI PREND EN OTAGE L’ENSEMBLE DE LA POPULATION MALIENNE. TOUT CE QU’ON DEMANDE AUX USURPATEURS DU CNSP, AU GOUVERNEMENT FANTOCHE ET SANS VISION DE CHOGUEL ET AUX VOYOUS DU M5/RFP EST DE COMPRENDRE QU’ILS NE REPRESENTENT PAS LES 20 MILLIONS DE MALIENNES ET DE MALIENS ET ILS N’AIMENT PAS LE MALI PLUS QUE NOUS. AS FAR AS I AM CONCERNED THE CURRENT ” LEADERS” OF OUR BELOVED MALI DO NOT LIKE MALI!!!!. NOUS EXIGEONS LE RETABLISSEMENT TOTAL DE LA CONSTITUTION DU MALI, LE RETABLISSEMENT DE TOUTES LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE DU MALI! ET LE RETABLISSEMENT TOTAL DES DROITS DU PEUPLE MALIEN! LE POUVOIR APPARTIENT AU PEUPLE QUI L’EXERCE PAR REFERENDUM OU PAR LE CANAL DE SES ELUS! PERSONNE N’A ELU LES DIRIGEANTS ACTUELS DE NOTRE FASO. ILS SE SONT IMPOSE’S A’ LA TETE DE NOTRE FASO PAR LE CANAL DU CANON. CE QUI N’EST PAS ACCEPTABLE! QU’ILS DEGAGENT! LA DICTATURE SAUVAGE NE SERA JAMAIS ACCEPTE’E AU MALI! NOUS N’ACCEPTERONS JAMAIS QUE DES VOYOUS TRANSFORMENT NOTRE FASO EN UN ETAT VOYOU!
    VIVE LE MALI!
    VIVE LE VAILLANT PEUPLE MALIEN!
    ALLAH KA MALI DJOUGOUW BE’ MALO!!!!!!!!!!

  11. Que les sanctions ne penalisent pas le peuple Malien, les pauvres citoyens.C’est l’essentiel.
    Pour le reste tout ce que decide la cedeao a deja ete decidee a paris.
    Voila pourquoi on nous appelle ‘negres’.Nous n’avons pas d’initiative.

    • Eh oui tu as raison Seydou.Lisez bien le point 19. Démocratie et bonne gouvernance. Ce protocole existe depuis des années. Mais qu’a fait la CEDEAO contre IBK et sa famille, contre les élections truquées au Mali, les 3èmes mandats de Alpha et de ADO, le coup d’État au Tchad, le pouvoir éternel des Éyadéma au Togo ?
      De toutes façons les autorités maliennes n’ont pas de sous à l’extérieur.
      On s’en fout. Ce sont des idiots réunis. Malgré la situation sécuritaire catastrophique, ils parlent d’élections. On va faire les élections où ? Quand ? Comment ? Et les politiciens apatrides, laquais de la France, pressés d’aller à Koulouba, veulent organiser “les élections” même sur du vide, même si cela doit aboutir à d’autres soulèvements, à un autre coup d’État. Tous ces politiciens civils, fiers d’être reçus par Ledrian et Parly, tous ces politiciens qui ont fait leur temps, qui ont passé leur temps à voler, ces fonctionnaires milliardaires retraités ou en activité. Tous pressés de repasser à la soupe. Que Dieu les maudisse tous. Aucun n’aime notre pays. Mais inch’Allah a luta continua.
      La mort de la CEDEAO est pour bientôt parce que partout les jeunes se réveillent.

  12. Nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-mêmes. Cette organisation a tout fait au début de la crise pour nous épargner tout cela. Mais pour des intérêts mercantiles, nous avons préféré persister dans notre attitude. Nous avons pataugé pendant des mois seulement pour permettre à d’autres politiciens véreux comme les putschistes de s’enrichir sur le dos du peuple. Si nous persistons encore, c’est parce que nous ne sommes pas encore, sinon on changera de langage. Le Mali ne représente que 5% de la population et 2% du PIB de la CEDEAO, je me demande bien qui a besoin de qui dans cette histoire. Nous sommes là á foutre le bordel dans l´organisation et nous voulons qu’elle se couche pour nous en bafouant ses principes.

  13. Pauvre organisation sous régionale reflétant les médiocrités de nos états depuis sa création en 1975 à Kigali, elle se comporte exactement comme les dirigeants des pays africains. Regardez IBN CHAMBAZ, ce Nigérian qui toujours là depuis plus de cinq décennies, il ne fait rien de bon mais il est toujours là, on dirait que dans nos états il n’y a pas d’hommes plus bien formés comme lui. Avec ça comment cette organisation peut-elle avoir du sang neuf capable de l’a booster plus haut? Elle n’a qu’une vision sclérosée des choses au lieu d’anticiper les évènements. Tous les évènements qui se sont déroulés récemment au Mali et en Guinée étaient prévisible, mais la CEDEAO ne voyait rien, cela s’appelle ignorer l’évidence. Des vieux cadres de nos états y vont pour se sucrer en oubliant même leur mission, quelle aberration? Il faut rapidement finir avec cette organisation pour le bonheur des peuples d’Afrique de l’Ouest.

    • Hey Coulibaly, digne fils de Ségou, vrai Biton pas bidon comme l’autre. Tu as raison.

      Lisez bien le point 19. Démocratie et bonne gouvernance. Ce protocole existe depuis des années. Mais qu’a fait la CEDEAO contre IBK et sa famille, contre les élections truquées au Mali, les 3èmes mandats de Alpha et de ADO, le coup d’État au Tchad, le pouvoir éternel des Éyadéma au Togo ?
      De toutes façons les autorités maliennes n’ont pas de sous à l’extérieur.
      On s’en fout. Ce sont des idiots réunis. Malgré la situation sécuritaire catastrophique, ils parlent d’élections. On va faire les élections où ? Quand ? Comment ? Et les politiciens apatrides, laquais de la France, pressés d’aller à Koulouba, veulent organiser “les élections” même sur du vide, même si cela doit aboutir à d’autres soulèvements, à un autre coup d’État. Tous ces politiciens civils, fiers d’être reçus par Ledrian et Parly, tous ces politiciens qui ont fait leur temps, qui ont passé leur temps à voler, ces fonctionnaires milliardaires retraités ou en activité. Tous pressés de repasser à la soupe. Que Dieu les maudisse tous. Aucun n’aime notre pays. Mais inch’Allah a luta continua.
      La mort de la CEDEAO est pour bientôt parce que partout les jeunes se réveillent.

  14. Lisez bien le point 19. Démocratie et bonne gouvernance. Ce protocole existe depuis des années. Mais qu’a fait la CEDEAO contre IBK et sa famille, contre les élections truquées au Mali, les 3èmes mandats de Alpha et de ADO, le coup d’État au Tchad ?
    De toutes façons les autorités maliennes n’ont pas de sous à l’extérieur.
    On s’en fout. Ce sont des idiots réunis. Malgré la situation sécuritaire catastrophique, vous parlez d’élections.
    La mort de la CEDEAO est pour bientôt.

    • Monsieur Poutine, Ce sont les perdant qui insultent. La CEDEAO a tout fait auprès du M-RFP, effectué toute sortes de démarches pour trouver un compromis pouvant éviter une rupture constitutionnelle. Le poste de Premier ministre avec plein pouvoir aurait même pu leu échoir. Mais les membres de ce mouvement d’assoiffés d’un pouvoir qu’ils n’auraient jamais eu par la voie des urnes ont préféré cette rupture de l’ordre constitutionnel, une aventure aux conséquences effroyables. Et maintenant qu’ils sont au pouvoir des colonels, ils vont jusqu’à renier leur serment d’organiser les élections à leurs dates, un document qu’ils ont signé de leur propre main. Si ce n’est pas cela la la forfaiture, surtout de la part d’officiers supérieurs, quel que soit le prétexte avancé.
      Continuez donc d’insulter nos voisins et la communauté internationale en ignorant que dans un monde globalisé, aucun pays ne peut survire en autarcie.
      La bêtise, comme le chantent les jeunes filles Bambara au clair de lune, est une maladie dont personne n’a de remède. Votre populisme va détruire cette nation que d’autres ont patiemment bâtie.

      • Aziza, personne n’a insulté. Le terme “idiot” est scientifique et dénote une certaine faiblesse mentale.
        Dans le cas présent c’est une réalité. Peux-tu répondre à la question suivante : organiser les élections où au Mali ?
        La CEDEAO même le dit et emploie le terme catastrophique et persiste dans sa position. Ce n’est pas de l’idiotie ? Vous qui êtes sur le terrain, vous connaissez la réalité mais vos marabouts vous ont dit que vous gagnerez les élections et vous voulez profiter de l’idiotie de la CEDEAO en nous entraînant sur un terrain dangereux. N’êtes-vous pas idiots ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here