Pour la libération des soldats ivoiriens arrêtés au Mali : La CEDEAO décide d’envoyer à Bamako une mission de haut niveau composée des Chefs d’Etat du Ghana, du Sénégal et du Togo

3

La Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a tenu une Session extraordinaire à New York, aux Etats-Unis, en marge de l’Assemblée Générale des Nations Unies, le 22 septembre 2022, sous la présidence de Umaro Sissoco EMBALO, Président de la République de Guinée Bissau et Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO. Le Sommet extraordinaire a été convoqué à l’effet d’examiner le rapport du Médiateur de la CEDEAO pour la Guinée et la situation des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali. Dans son communiqué final, la CEDEAO décide d’envoyer incessamment au Mali une mission de haut niveau composée des Chefs d’Etat du Ghana, du Sénégal et du Togo en vue de la libération des soldats ivoiriens.

Sur la situation des 46 soldats ivoiriens détenus au Mali, la Conférence a examiné le mémorandum présenté par le Président de la Commission de la CEDEAO sur les 46 soldats ivoiriens détenus au Mali. Ainsi, la CEDEAO salue les initiatives diplomatiques entreprises par plusieurs Chefs d’Etat de la CEDEAO, qui ont conduit à la libération, le 3 septembre 2022, de trois femmes soldats ivoiriennes. Toutefois, la Conférence note avec regret le maintien en incarcération des 46 soldats restant, malgré tous les efforts de médiations entreprises par la région. « La Conférence décide également de ce qui suit : condamne avec fermeté, l’incarcération continue des soldats ivoiriens ; dénonce le chantage exercé par les autorités maliennes dans cette affaire; demande la libération sans condition des 46 soldats détenus au Mali ; envoi incessamment d’une mission de Haut niveau composée des Chefs d’état du Ghana, du Sénégal et du Togo à l’effet de la libération des soldats ivoiriens. La Conférence exprime sa reconnaissance aux Chefs d’état et de gouvernement et à toutes les bonnes volontés qui se sont investis pour la libération des soldats ivoiriens incarcérés au Mali », révèle le communiqué final de la CEDEAO.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. La Tribune de l’ONU, le paracetamol des pauvres… d’esprit

    Discours injurieux mais combien de kilomètres de routes et d’autoroutes goudronnées en plus au Mali?

    Discours historique mais combien de salles de classe en plus pour l’éducation des enfants maliens?

    Discours digne mais combien d’hôpitaux et de faculté de médecine en plus au Mali?

    Discours poignant mais combien d’usines pour embaucher de millions de jeunes qui croupissent dans le chômage endémique au Mali?

    Discours sans précédent mais combien de production de kilowatts d’électricité en plus pour le Mali?

    Discours guerrier mais combien de réduction du prix de la connexion Wifi au Mali?

    Discours de panafricain mais combien d’hectares de terre arables aménagés pour l’agriculture intensive avec un haut niveau de rendement à l’hectare au Mali?

    Discours d’un digne fils mais combien de kilomètres d’autoroutes, de chemins de fer et construction d’aéroports et de Gares de train à grande vitesse au Mali?

    Discours d’un mandé Massa mais combien de salles de chirurgie cardiaque et combien scanner et d’appareil de dialyses en plus pour les hôpitaux maliens?

    Discours de rêve mais combien d’amphithéâtres d’université, combien de facultés d’université, combien de lycées modernes, combien de laboratoires ultra modernes de recherche scientifiques, combien de bibliothèques modernes et d’ateliers de travail pour les étudiants maliens dans l’enseignement technique et professionnel secondaire et supérieur au Mali?

    Discours mémorable mais combien de zones industrielles en plus au Mali, combien de prêt et de facilité de financement en plus pour le développement du secteur privé au Mali?

    “Eh Allah den, Lakalakatô ya wara la” dans notre pays!

    Ressaisissez-vous faibles d’esprit et comprenez que Choguel a fait la même chose l’année dernière et ça n’a pas empêché la vie chère de cette année

    Et les conneries à l’ONU du colonel ultra climatisé, Ferragamoïsé à souhait et Louis Vuitonné à loisir, ne change rien du quotidien des maliens ni aujourd’hui ni demain si ce n’est d’empirer la pauvreté, la misère et ses corollaires de crises alimentaires, de famine, de corruption généralisée, de crise sécuritaire, de crise sanitaires et de crises existentielles de grève sur le front social et des malaises profonds dans une jeunesse laissée pour compte sur internet qui erre sur les réseaux sociaux comme des sans domicile fixe à invectiver père et mère et nuit et jour.

    Sortez de la fiction populiste et des conneries souverainistes à deux sous le kilo qui ne font pas avancer notre pays ni aujourd’hui et ni demain

    Mettez-vous au travail pour accroître le budget d’état qui est actuellement pour 2023 prévu à 2800 milliards de dépenses publiques pour qu’il atteigne au moins le niveau du budget d’état du Sénégal c’est à dire 6000 milliards pour espérer avoir chez nous des investissements publics dans les domaines de l’éducation, la santé, la sécurité, l’emploi, l’énergie pour l’électricité et l’eau potable partout dans le pays, le transport terrestre et aérien, la télécommunication etc etc à la hauteur de vos besoins réels en termes de développement et de bien être général.

    Réveillez-vous de cette faiblesse d’esprit qui vous bloque au stade des bébés gâtés de notre planète

    Wa Salam

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here