Communiqué: Le MODEC condamne les violences et en appelle au respect strict des libertés et droits aux manifestations

0

Le Bureau Politique National (BPN) du MODEC, constate depuis quelques jours la multiplication d’actes et de violences contre de jeunes manifestants et de paisibles citoyens de la part de certains agents des forces de sécurité. Ces violences qui portent atteinte à l’intégrité physique des citoyens, ont fait des victimes dans certaines localités dont Bamako, Sikasso, etc. Ces actes constituent une violation grave de la constitution du Mali et des libertés individuelles et collectives reconnues dans notre pays.

Le MODEC rappelle à l’opinion publique nationale et internationale que les manifestations actuelles sont la conséquence logique de la mauvaise gestion, de la corruption et du holdup électoral, érigés en système de gouvernance dans notre pays.

Le MODEC recommande l’ouverture d’une enquête indépendante impliquant les organisations de défense des droits de l’homme, et la société civile malienne, afin que  la lumière soit faite sur ces dérapages et les auteurs traduits devant la justice.

Aussi, Le MODEC demande au Gouvernement, de prendre des mesures immédiates, pour mettre fin aux violences contre la population civile, qui ne fait que revendiquer ses droits.

Le MODEC appelle à la résistance multiforme de l’ensemble du peuple malien contre la mauvaise gouvernance en général et le holdup électoral en particulier, jusqu’à la victoire finale.

Le MODEC souhaite prompt rétablissement aux blessés et exprime sa solidarité à leurs familles.

 

Bamako, le 08 mai 2020

Pour le Bureau Politique National

Secrétaire à la Communication

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here