Communiqué du Rpm sur la prise d’otage a l’hôtel Radisson blu

1
QG RPM
Le QG du RPM (photo L'Essor)

Terrible tragédie !que celle qui a frappé notre pays le vendredi 20 novembre 2015. En effet l’Hôtel Radisson blu a fait l’objet d’une tentative de prise d’otage. L’Etablissement visé par cette attaque terroriste, accueillait de nombreux étrangers venus dans notre pays dans le cadre des relations de coopération et d’amitié.A travers l’Hôtel Radisson Blu de Bamako, c’est l’ensemble du pays qui est frappé en plein cœur.

 

Au total cent soixante-dix (170) personnes de diverses nationalités ont été retenues pendant des heures ; dix neuf (19) d’entre elles ont perdu la vie, sept (07) blessés  ont été recensés  et les deux (02) assaillants ont été tués.

 

Le Mali est donc en deuil. En cette douloureuse circonstance, le Bureau Politique National du RPM adresse ses condoléances à l’ensemble de nos compatriotes ainsi qu’aux pays amis et aux organisations de coopération touchés par ce drame.

 

Le Président de la République a interrompu sa mission au Tchad pour rentrer au pays.

Dès son arrivée, un conseil  des ministres extraordinaire a été convoqué  pour prendre les mesures qui s’imposent.

 

C’est ainsi que l’Etat d’urgence a été décrété pour compter le vendredi 20 novembre à 00Heure.

 

Cette mesure conservatoire permettra de renforcer les pouvoirs des autorités compétentes pour rechercher et mettre à la disposition de la justice, les commanditaires et les complices de cet acte odieux.

 

En outre le chef de l’Etat a fait une adresse à la Nation au cours de laquelle il a annoncé  un deuil National et la mise en berne des drapeaux sur toute l’étendue du territoire pendant 3 jours,  à compter du lundi 23 novembre 2015.

 

Face aux agressions répétées contre le Mali, le RPM  appelle les  maliennes et les  maliens  à la vigilance, à la cohésion, et au sursaut patriotique.

 

Le RPM marque sa disponibilité  à œuvrer avec l’ensemble des partis politiques de la majorité et de l’opposition pour :

  1. Assurer l’information et la sensibilisation de nos populations afin qu’elles s’organisent ; et
  2. Entreprendre dès la fin de l’Etat d’urgence une action de mobilisation de grande envergure marquant notre détermination à lutter contre l’obscurantisme.

Le RPM place la lutte contre le terrorisme au-dessus des clivages politiques.

Le RPM exprime son soutien au Président de la République et au Gouvernement.

Le RPM remercie et félicite nos forces de défense et de sécurité pour leur professionnalisme et leur engagement patriotique sans lesquels le bilan aurait pu être plus lourd.

Le RPM exprime sa reconnaissance aux pays amis et aux organisations internationales qui ont apporté leur appui à l’opération de libération des otages.

“Le terrorisme ne passera pas au Mali”comme l’a dit le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta.

Vive le Mali,

Vive la République.

 

Bamako, le 21 novembre 2015

Le Secrétaire Général du Bureau Politique National

Dr Bocary Tréta

PARTAGER

1 commentaire

  1. c est une honte pour le Mali
    Ces opportunistes ne pensent qu a leurs propres poches et ,non pour le Mali , une armée qui ne peut pas agir seule.
    ce communiqué même montre l incapacité du président .
    qu es ce que ce président à apporté aux maliens , corruption, arrogance , injustice.
    le Mali est devenu Kingdom Keita .
    Un enfant inexpérimenté comme Karim qui manipule le Mali ,c est dommage pour le Mali . Ce qui est arrivé au Mali est le pire résulta de la corruption.
    Je suis déçu de mon pays qui est dirigé par des voleurs, criminels, mnla et le gouvernent malien sont complice Pour ce conflit juste pour l argent .le Mali doit destitué le président pour la corruption et incapacité.
    Le Mali ne devait pas prendre son indépendance , un Mali sans Armée , c est terrible.

Comments are closed.