Adresse de Chato après l’épisode malheureux du PAP

0

Mes très chers collègues parlementaires, chers amis et combattants venus des quatre coins d’Afrique,

C’est le cœur rempli de joie et d’émotion que je vous écris ce message pour vous témoigner ma gratitude. Je vous suis infiniment reconnaissante et les mots suffiront difficilement pour vous exprimer ce que je ressens.

Je suis reconnaissante avant tout au bon Dieu, qui m’a fait la grâce d’être entourée pendant cette période de personnes exceptionnelles, de personnes courageuses et intelligentes, qui ne m’ont à aucun moment déçu et dont le soutien n’a jamais failli.

Reconnaissante pour cette force d’esprit et cette solidité qui est la vôtre, malgré les provocations, malgré les attaques, malgré la bassesse politique. En bons et dignes africains, vous êtes restés debout. Debout mais sereins, face à votre objectif, imperturbables et surtout grands. J’ai toujours pensé ma motivation à apporter ma contribution à la construction de l’Afrique forte, mais vous ayant vus à l’œuvre ces dernières semaines, je me suis rendue compte que pour vous, et pour les peuples que vous représentez, cette motivation doit être multipliée par cent.

Cette victoire qui est la nôtre est inestimable. Pensant nous affaiblir, les forces de la division africaine nous ont largement renforcés. Aveuglés par un objectif dont ils sont les seuls à connaître les motivations, ils ne se sont pas aperçus de cette force qu’ils nous donnaient. Cette force réside dans notre union ! Ils ont resserré nos rangs, renforcé nos liens, accentué notre cohésion en cherchant à nous affaiblir. Face à cela, je me dois de saluer votre clairvoyance à chacun d’entre vous. Vous avez été et vous êtes largement à la hauteur de ce que nos peuples attendent de nous.

Mes chers amis, mes chers combattants, ce combat que nous avons entamé, nous nous devons de l’achever. L’achever dignement et avec force, ne laissons pas cette grande institution entre les mains des divisionnistes. Ne laissons pas la représentation de nos peuples à la merci de l’anarchisme institutionnalisé. Non. L’Afrique vaut mieux que cela, nos peuples valent mieux que cela, nous valons mieux que cela. Certes nous repartons avec ce que je considère comme une première victoire, mais restons forts et mobilisés car la victoire ultime nous attend, mais pour elle, nous devons être prêts.

Je ne saurai conclure, sans saluer également toutes ces personnes qui nous ont rejoints en cours de route, s’apercevant que la vérité était de notre côté. Toutes ces personnes, qui discrètement mènent cette lutte avec nous.

Je me dois également de saluer les autorités de nos pays, qui ont sans faille mené ce combat à nos côtés. Ainsi que toutes ces personnes qui, non parlementaires, ou encore parlementaires mais non membres du PAP, ont tout de même fait le déplacement pour assister à notre victoire et se sont battus à nos côtés.

Une mention spéciale à l’équipe de campagne, conduite par le dynamique Honorable A S Koné.

Chers amis, mes chers combattants, l’heure du réveil africain a sonné, le triomphe de la démocratie doit être effectif et sans appel. Merci et à très bientôt, pour le combat final.

Hon. Haïdara Aïchata Alassane Cissé

Candidate à la Présidence du Parlement panafricain

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here