Mamadou Gackou, président des maliens de Congo Brazzaville : «Les réformes constitutionnelles sont une opportunité pour les Maliens de l’extérieur d’avoir des représentants dans les différentes institutions»

0

En marge du 17e anniversaire du Haut conseil des collectivités, tenu le 5 avril à Sélingué, Mamadou Gackou, président des Maliens de Congo Brazzaville et représentant du Haut conseil des Maliens de l’extérieur au sein du Haut conseil des collectivités (HCC), a donné ses impressions sur le projet de révision constitutionnelle qui pointe à l’horizon.

Selon Gackou, l’un des soucis majeurs des Maliens de la diaspora est d’avoir des représentants dans les différentes institutions du pays pour plaider les préoccupations des Maliens vivant à l’extérieur. «Notre souci,  aujourd’hui, est d’augmenter la représentativité des Maliens de l’extérieur au sein du Haut conseil des collectivités ou Sénat avec les réformes constitutionnelles. La révision constitutionnelle est une bonne chose car elle nous permettra d’avoir et d’augmenter notre représentativité au sein du Conseil économique, culturel et social, l’Assemblée nationale et les autres institutions. Nous soutenons ces réformes pour donner la chance à nos doléances d’aboutir. Cela va donner plus de poids à la diaspora de participer directement à la gestion du pays».

À en croire le président des Maliens de Congo Brazzaville, les Maliens de l’extérieur ont été associés à l’élaboration du projet  de révision constitutionnelle à travers les ambassades, consulats, les présidents des structures de base des Maliens de l’extérieur.

L’occasion était aussi bonne pour Mamadou Gackou de rappeler les nombreuses actions du Haut conseil des collectivités dont il est membre pour le bien-être de la diaspora. Il a également lancé un appel aux Maliens de l’extérieur de faire le développement du pays, une priorité : « Je demande aux Maliens de l’extérieur de penser au pays et d’investir au pays pour créer de l’emploi».

Y. Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here