ONU: Et si le rapport n’était pas de Ban

26
Le secrétaire général de l`ONU Ban Ki-moon

Le rapport adressé par le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki- Moon, au conseil de sécurité, continue de susciter un tollé général, voire une indignation au sein de l’opinion malienne.

Dans ce rapport controversé, Ban ki-Moon, loin du terrain et des réalités du nord du Mali, a fait une lecture erronée de la situation d’ensemble de cette partie de notre pays. Conséquence : il égrène des contre-vérités à l’adresse du conseil de sécurité afin d’amener cette instance à ne pas voter la résolution sur l’intervention militaire internationale au nord du Mali.

Aujourd’hui, des analystes avancent au sujet de ce rapport deux hypothèses : soit le secrétaire général de l’Onu, s’est laissé influencer, voire manipuler par des Etats comme l’Algérie, hostiles à l’intervention militaire au nord du Mali, soit le rapport a été (à sa demande)  fait par son représentant spécial en Afrique de l’ouest, l’Algérien Saïd Djinnit.

Dans ce (dernier) cas, Ban Ki-Moon n’aurait pas lu le rapport, où s’il l’a fait, il n’aurait fait qu’approuver la position de Djinnit qui, de son côté, tente depuis des mois d’entraîner l’Onu dans un processus de dialogue concocté par l’Algérie.

A ce effet, Saïd Djinnit est allé jusqu’à rencontrer dans un domicile privé à Ouaga des représentants de deux mouvements armés au nord : Ançardine et Mnla.

Cette rencontre, qui a eu lieu le 13 octobre, est aujourd’hui justifiée par Ban Ki-Moon, comme faisant partie des « efforts » entrepris par son représentant en Afrique de l’ouest pour trouver une solution à la crise malienne.

Comme on le constate, le Secrétaire général de l’Onu, qui ne semble nullement préoccupé par ce dossier malien, laisse faire Djinnit. Or, ce diplomate algérien n’aura le courage d’aller à contresens de la position des dirigeants algériens qui n’ont cessé de dévoiler au monde leurs manœuvres contre une intervention militaire au nord du Mali. A ce sujet, le pouvoir algérien, non content de manipuler à l’intérieur, va jusqu’à torpiller les initiatives au siège des Nations unies.

SÉKOU TAMBOURA

Commentaires via Facebook :

26 COMMENTAIRES

  1. Beaucoup de maliens cherchent toujours des boucs émissaires , comme les armes ont été libérées c’est Ban Ki-Moon le nouveau prétexte . Moi même au début je pensais qu’après le coup d’état les militaires allaient faire la seule de suite chose qu’ils savent faire la guerre , effectivement ils l’ont fait à Bamako et beaucoup ont récolté les fruits . Faites un peu attention qu’en même , pas besoin d’être militaire pour évaluer l’adversaire , ce sont les barbus qui tiennent essentiellement le nord si c’était le MNLA je dormirais sur mes deux oreilles , quand on regarde ce qui se passe ou s’est passé en Afghanistan ; Pakistan, Irak et plus récemment au Nigeria. Pour infos au Nigeria même si la police doute que vous êtes terroriste , la personne est fusillé sur place mais chaque jour les choses s’aggravent là-bas , nous maliens on doit tous avoir des sueurs froides parce que les islamistes une fois qu’on les a chassé des villes , ils entrent en guérilla et c’est en ce moment qu’ils font le plus de dégâts . Nos militaires ont trop tardé donc aujourd’hui moi je pense qu’on doit monter un service antiterroriste performant avant d’attaquer .Le Mali est grave en danger , j’ai toujours pensé que le putsch était un cataclysme pour le Mali mais de jour en jour je me rend compte que le risque qu’on encoure est pire que tout ce qu’on a pu imaginer de cette situation , même les pays qui dépensent des milliards de dollars pour leurs services de sécurité ont du mal à enrayer le terrorisme , que peut faire un pays comme le Mali où la majorité de nos concitoyens ne mangent même pas à leur faim.
    Souvenez vous souvenez vous ATT avait parlé de dialoguer avec le MNLA tout le monde a crié au scandale , alors qu’au moins en ce moment on était en position de force on n’avait pas perdu les deux tiers du pays, il y a deux jours la délégation malienne était parti négocier au Burkina en position de faiblesse , apprenons un peu de nos erreurs Ban Ki-Moon parle de négocier c’est pareil tout le monde crie au scandale , je me dis que quelque part ces deux personnes détiennent tout simplement des infos qu’ils ne peuvent nous divulguer . Mieux vaut qu’en même négocier maintenant où ils on un doute sur notre force de frappe car si on les attaque et qu’on échoue.

  2. Les 2000 hommes du tape à l’œil de l’armée malienne.

    Après le déblocage des armes achetées en dernière minute et dans la panique par ATT puis bloquée sur ordre de la Cedeao au port de Conakry après les événements du 22 mars 2012, l’armée malienne, huit mois après, lance aussi presque dans la panique et la précipitation comme lors de l’achat des armes bloquées, une opérations de recrutement de 2000 hommes dans l’armée, au moment où certains représentants de l’Onu parlent de septembre 2013 pour une intervention militaire au nord de notre pays.

    Et pourtant les trois régions du pays sont tombées sous occupations islamistes et alliés depuis le 1 avril 2012, et les autorités transitoires ne jurent que pour l’intégrité du territoire national y compris par la force:

    – “…Nous allons les traquer jusque dans leur dernier retranchement…” dixit le Capitaine Sanogo dans un communiqué Cnrdre mars 2012;

    -“…une guerre implacable…” Dixit Dioncounda Traoré, lors de son investiture le 12 avril 2012;

    -“…la guerre qui met fin à la guerre…”
    Dixit Cheick Modibo Diarra, revue de troupes à Ségou.

    La question qui nous vient à l’esprit est comment ces trois hommes, au sommet de l’état malien, peuvent affirmer avec force et sans ambiguïté le recours à la force pour récupérer nos terres et n’avoir pas lancé depuis huit mois aucune action de recrutement au sein de nos forces armées et de sécurité s’ils savaient qu’elles avaient un déficit réel en hommes sous le drapeau?

    Ou bien en mars, avril et mai 2012, nos autorités n’avaient ils aucune idée de la capacité opérationnelle de l’armée et de ses besoins en hommes?

    Qu’est ce qui se passe dans l’armée pour qu’on n’y ait aucune évaluation claire des besoins en termes d’équipements, d’hommes de toute grade, de formation, eu égard aux menaces qui nous guettent et ce, sous ATT comme sous la transition malgré une flopée d’officiers supérieurs?

    Une chose est claire, une formation en centre d’instruction, C.I, prend normalement 6 mois de durée et un processus de recrutement massif avec les différents tests physiques, médicaux, psychologiques, et toutes leurs gestions administratives et les sélections qui y suivent peuvent prendre jusqu’à deux mois.

    Donc recrutement et formation des 2000 jeunes dans l’armée, s’ils sont faits correctement prendront minimum 8 mois.

    C’est à dire que nous ne pourrions voir les 2000 jeunes recrues, opérationnels qu’en fin juillet 2013, au plus tôt, dans le cas d’une formation bien faite.

    Le temps d’intégrer leurs unités d’affectation et de s’accommoder d’un commandement unifié d’une éventuelle opération militaire étrangère pour une contre offensive contre les islamistes du nord, nous arriverons au mois de septembre 2013 de Romano Prodi, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahel.

    De deux choses l’une, soit l’armée malienne manque d’hommes et la réalité est cachée aux maliens (et nous devrons prendre le temps pour nous préparer comme le disent les américains et l’ONU), soit elle ne manque pas d’hommes, et la nouvelle campagne de recrutement des 2000 hommes est une opération de communication tape à l’œil sans réelle justification militaire pour une réelle reconquête immédiate des régions nord du pays.

    Dans tous les cas, le ministre de la défense nationale et le chef d’état major général des armées doivent nous dire pourquoi ils ont mis autant de temps pour exprimer leurs besoins en hommes depuis la débâcle de l’armée malienne en avril 2012.

    La dure réalité est que, que ce soit les commandes d’armes de dernière minute d’ATT, ou les recrutements de 2000 de dernière minute de Yamoussa Camara, l’armée malienne semble manquer cruellement de tout sens de planification et d’anticipation, et nos officiers supérieurs actuels comme les généraux du “repli tactique” d’ATT ont la même stratégie de gestion de crise, celle de la fuite en avant et du tape à l’œil.

    Malheureusement cela se paie cash quand l’ennemi frappe à la porte.

    Que Dieu sauve le Mali.

  3. Cher Maliens nous sommes plus des esclaves, nous devons mener notre guerre sans l’ONU, mais nos politiciens n’ont rien compris de la vie, il agissent en fonction de ce que nous demande la communauté internationale.
    Nos Hommes politiques qui se font la guerre n’ont rien compris de la vie.Je suis étudiant mais je pense que je réfléchis mieux qu’eux.

  4. MAINTENANT QUE NOUS AVONS LES ARMES…QU’ATTENDENT NOS SOLDATS SANS COLONNE VERTEBRALE OUR ALLER BOUTER CES NES HORS MARIAGES DU NORD..
    AU LIEU DE S’ENPRENDRE A BAN KI MERDE.., NOUS DEVRONS NOUS EN PRENDRE A NOS DESERTEURS QUI SE BATTENT POUR DE PROMOTIONS A BAMAKO PLUTOT QUE D’ALLER LIBERER LE NORD ET PERMETTRE AUX COMPATRIOTES DE REVENIR A LA MAISON..
    QUELLE HONTE POUR LA TERRE TOUTE ENTIERE.. 😈 👿

  5. Il y a toujours 2 poids, 2 measures. Occupons nous de nous car on passe toujours en dernier. Sinon UN va faire quelque chose pronto pour la turquie pour l’aider a securiser sa ou ses frontieres avec syrie. 🙁

  6. Nous ne pouvons pas faire des reproches à tout le monde. Nous devrions le faire plutôt à nos politiciens qui ont dirigé le Pays pendant les 20 années de démocratie et aux Militaires corrompus qui portent des grades qu’ils ne méritent pas. Le capitaine et ses camarades disaient que la CEDAO a bloqué nos armes pour leur empêcher la libération du Pays. je pense que ses armes sont bien arrivés au Mali wait and see.

  7. 😳 EST CE BANKI MOON SON NOM ❓ EST BIEN LUI LE S.G DE CETTE ORGANISATION ❓

    😳 QU’ EST CE QUI SE PASSE DANS VOS TETES- JOURNALISTES ❓

  8. il ya beaucoup de vérité dans ce papier …..mais le coup d’état avec vos soldats fuyards a permis aux terroristes de vite occuper ces régions ….

  9. Téter ? : 😆 : 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  10. Ce jourmaleux est un con ! Aller teter les vaches a mopti au lieux de publier n,importe quoi

  11. Ce Sekou Tamboura distille a chaque fois de la haine envers l Algerie a en croire que c est un de ses marocains qui se deguise en malien pour rabaisser de plus en plus notre pays .Si vraiment l Algerie dirige le monde alors pourquoi faire appel a l ONU a chaque fois du il y a le feu quelque part dans le monde .
    Le secretaire d etat adjoint aux affaires africaines JOHNIE CARSON a presente un rapport devant la commission du senat demontrant que les plans de la CEDEAO ne repondent pas a plusieurs questions essentielles dont les capacites des forces maliennes et internationales de realiser les objectifs de la mission .
    Les terroristes coalises au SAHEL bien entraines et tres motives armes d equipement tres sophistique ne feront qu une bouchee de ces quelques 3300 petits soldats qui n ont jamais mene un vrai combat dans le desert .L Algerie qui possede une des armees la plus puissante du continent en sait queque chose .Il lui a fallut 10 ans de combat acharne et une perte de 200 000 personne pour combattre une bete immonde qui continue par ses soubresaut a se manifester encore de nos jours .

  12. Oui, c’est vrai ce qu’on dit sur ​​le pays voisin de la République du Mali.

  13. Oui, les militaires maliens montreront que les africains n’ont pas forcement besoins des casques bleus

  14. IL N’Y A PAS D’AUTRE OPTIONS, IL NOUS FAIRE CETTE GUERRE NOUS MEME ET TOUT DE SUITE: Les Maliens qui ne sont pas plus belliqueux que d’autres, savent absolument TOUT de la négociation avec les dirigeants du MNLA et d’Ançardine pour l’avoir pratiquée jusqu’à L’INDIGESTION depuis des décennies. Il est vrai que les rebelles d’alors – dont nombre sont toujours là – étaient engagés sous d’autres étiquettes, dans des configurations d’alliances différentes mais le résultat a été invariable : ni les accords, ni les concessions, ni la décentralisation, encore moins l’impunité tacite octroyée n’ont réussi à empêcher les mêmes protagonistes de tirer tout le profit possible des avantages concédés puis de reprendre les armes à la moindre occasion et de tuer pour imposer des vues de plus en plus maximalistes jusqu’à cette ultime fiction d’un Etat indépendant sur un territoire où ils sont ultra-minoritaires.

    Oui, l’armée malienne ne doit plus compter que sur ses propres forces pour récupérer à la sueur de son front, ce qu’elle aura perdu à la vitesse de ses jambes. Aide-toi, le ciel t’aidera a-t-on coutume de dire. C’est tout le Mali qui sera donc derrière son armée pour laver l’honneur souillé de la patrie. En déclenchant les hostilités face à ces illuminés jihadistes, le Mali ne sera jamais seul dans son combat. Des pays comme le Nigeria, le Niger et l’Afrique du Sud ne resteront pas insensibles à son combat.
    D’autres pays africains, conscients du mépris de la communauté internationale face au drame de tout un continent, sauront se mobiliser et nous aider. Mais on n’a plus le choix, malgré nos lacunes diplomatiques et communicationnelles, malgré la déchirure politique, malgré la crise de trésorerie, il nous faut nous résigner à aller au combat. Un combat pour l’honneur et la dignité retrouvée. Un combat qui fera que le Mali sera de nouveau respecté et craint.
    Avec le double langage diplomatique actuel, ne pas agir c’est accepter de fait la partition du pays. Attendre encore des mois, c’est permettre à cette énigmatique communauté internationale de nous amener vers des négociations biaisées qui consacreront la dislocation du pays pour aller vers un fédéralisme suicidaire. Armée malienne, la balle est dans ton camp. A toi de donner tort à tous ces spécialistes te décrivant comme moribonde et inefficace. A toi de te montrer à la hauteur de la grandeur de ce Maliba très mal en point.

  15. Ban est et reste toujours un marionnette a la solde de Sarko et consort.
    Dommage pour les nations Unies et le Mali

    • si tu n’es pasau courant ,çà fait 7 mois que Sarko n’est plus president 😉 😉 les journaux mettent du temps pour arriver au Mali 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • et nous savons qu’un n’est qu’un vieux blanc senile et degueux…

        a tel point que ta femme a projeté sa fille de tes abus…

        😈 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 😈

      • 😆 avons nous besoin de vos journaux ❓
        😆 ce monde est si large heureusement ❗

  16. maliens arrêtons de culpabilisé un autre État surtout un État comme l’Algérie qui est une puissance en Afrique,si jamais ils nous attaques militairement ont pourra dire à dieu o mali vraiment je vous demande et surtout que vous êtes des intellectuels de faire un débat constructif et cohérent,il ne faut pas tombé dans le jeu des journaliers qui écrivent tout pour gagner leur pain et vous mettre, vous intellectuels en erreur ainsi que les ignorant vraiment je vous demande de n’est pas faire des analyses que font des profanes ds la rue car ne pouvant faire la part des choses.à force de trop critiquer ont peut s’attirer les foudre de l’Algérie réfléchissons un peut,ont les donne l’occasion et prétexte peut être même d’armer et de réarmer nos ennemies

    • vous etes a l image des soldats maliens du moins ceux qui ont fui sans se retourner,quelle lacheté!

  17. ahles journaleux maliens ,toujours les memes ! il y a 3 jours Ban ki Moon etait un salopard qui voulait du mal au Mali 🙄 🙄 Aujourd’hui ,c’est :et si le rapport n’etait pas de Ban 😉 😉 …….et lundi çà sera quoi ??
    Toujours des supputations à la con du genre ” et si Ban n’avait pas lu ……” Un type qui a son statut ne va certainement pas balancer un rapport comme çà sans l’avoir lu !!! Rien à voir avec un journaleux malien qui publie un article sur Tombouctou depuis son bureau à Bamako :mrgreen: :mrgreen:

    • COCO n’est pas dans le coup ! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.