Polémique autour du centenaire de feu Modibo Keita : Les mises au point de l’US-RDA

2
Modibo Keita, le 1er président du Mali
Modibo Keita, le 1er président du Mali

Sans engager de polémique au sujet de cet homme respectable et respecté, qui a consacré sa vie et toute sa vie pour que ce pays naisse, nous attirons, une fois encore, l’attention des autorités en place sur le fait que le président Modibo KEITA est mort Secrétaire Général du Bureau  Politique National de l’US-RDA. C’est pour dire que toutes cérémonies, toutes manifestations organisées en son nom par le gouvernement avec autre parti que l’US-RDA, seul parti qu’ait connu le Camarade Modibo KEITA, est de nature à souiller sa mémoire.

Après avoir tenté de museler l’US-RDA en lui fermant tous les canaux de communication de l’Etat, nous disons que trop c’est trop. Personne ne pourra nous décourager pour ce combat de la survie de notre grand parti. Nous sommes maintenant convaincus que les vrais compagnons de lutte du camarade Modibo KEITA n’y sont plus aujourd’hui ; ils sont morts dans la dignité sans trahir les idéaux du grand Rassemblement Démocratique Africain créé en 1946 à Bamako. Ils sont allés avec dans leur cœur l’US-RDA et le regard braqué sur ce grand laboureur infatigable au service du peuple malien. Dormez bien sans honte les camarades Modibo KEITA, Madéra KEITA, Mamadou EL Béchir GOLOGO et tant d’autres, vous êtes des exemples pour les générations montantes de l’US-RDA  et de tout Malien soucieux du présent, du  devenir et de l’avenir de notre cher Mali. Vous êtes différents de ceux qui, aujourd’hui, se servent du nom du camarade Modibo KEITA  et de l’US-RDA pour assouvir leurs désirs.

Sinon comment comprendre que ceux qui se disent ou se considèrent compagnons du camarade Modibo KEITA gardent le silence, sans lever le doigt au moment où les fossoyeurs veulent enterrer l’US-RDA.

Ces fossoyeurs sont avec tous ceux qui viennent au pouvoir. Hier c’était avec le président Amadou Toumani TOURE (ATT), puis le président Dioncounda TRAORE pendant la transition, aujourd’hui c’est le président Ibrahim Boubacar KEITA(IBK) .Pour tromper, ils se font passer RDA. Sachez, messieurs et mesdames que le RDA au Mali est l’US, le RDA en Côte d’Ivoire est le PDCI, le RDA en Guinée est le PDG, le RDA au Niger est le PPN, le RDA au Burkina Faso est l’ADF ; il n’y’a pas deux RDA au Mali ; donc aucune confusion sciemment orchestrée ne doit être acceptée pour tromper qui que ce soit, sauf ceux qui veulent faire leur jeu. Car ne dit-on pas qu’il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre. De toutes les façons, les militantes et militants de l’US-RDA continueront le combat pour que ne disparaisse pas ce parti qui a amené le pays à l’indépendance. C’est pourquoi nous soutenons le combat pour la défense de l’US-RDA que mènent le Secrétaire Général Gaoussou COULIBALY désigné par la conférence nationale extraordinaire et les autres camarades. Nous sommes  prêts et disposés pour que la famille s’agrandisse, le parti n’est la propriété de personne. C’est un parti de masse, il y a de la place pour tout le monde.

L’US-RDA est un parti pas comme les autres ; il est dans l’histoire car fondateur de la République du Mali. II ne change pas comme un caméléon suivant les humeurs ou les calculs des détracteurs pour avoir des promotions comme on le constate. II suffit de détruire son parti ou créer une dissidence pour être promu, c’est presque devenu une règle de gouvernance, et cela est contraire à l’éthique de l’US-RDA.

Les militantes et militants de l’US-RDA réitèrent leur demande de réhabilitation du camarade président Modibo KEITA et que lui soit organisées des cérémonies funèbres dignes d’un chef d’Etat ; et ce sera justice. Ce n’était pas l’instituteur qui est mort en prison comme annoncé dans un communiqué par le pouvoir à l’époque, mais c’était bel et bien le premier président de la République du Mali.

Pour rappel, le Bureau Politique National de l’US-RDA en son temps a mis en place de façon solennelle un comité de réhabilitation du président Modibo KEITA. Ce comité était composé entre autres de feu Me Abdoulaye Sékou SOW, ancien Premier Ministre, Mme SY Kadiatou SOW, Ibrahim Boubacar KEITA, ancien Premier ministre à l’époque, les représentants des confessions religieuses, feu Sirima TRAORE, président  du Conseil National de la Jeunesse du Mali, la représente des femmes. Ce comité devait prendre contact avec l’ancien président Amadou Toumani TOURE pour la réalisation de cette demande faite par le Bureau Politique National de l’US-RDA.

Excellence monsieur le président de la République du Mali Ibrahim Boubacar KEITA, où en est-on aujourd’hui avec la réhabilitation du premier président de la République du Mali Modibo ? Hier vous étiez membre de ce comité, mais aujourd’hui vous êtes président de la République. Vous avez tout le pouvoir pour le faire ; les militantes et militants de l’US-RDA  avec tous les Maliens sincères vous regardent. On a coutume de dire quand on voit le charognard sur la dépouille d’un homme, dit plutôt quitte notre dépouille.

Adoul Salam TOURE

Secrétaire à l’Organisation du Bureau Politique National de l’US-RDA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Le Mali est menacé dans son existence; de grâce faisons face à l’essentiel que de se confiner dans un passé peu glorieux.

  2. Soyons patriotes…
    Soyons reconnaissant….
    Soyons fiers de notre histoire….
    Rendons un hommage mérité à ce digne fils du pays…
    Prenons exemple sur ces pays d’Asie…….
    Ici les premiers responsables du pays sont respectés, adulés..
    Le Mali a commencé sa descente aux enfers depuis le 19 novembre 1968.
    Depuis……que de patriotes tués…………….Cabral……
    Depuis seuls les “béni oui-oui” tirent leurs épingles du jeux macabre
    de la politique…….et le pays s’enfonce…
    Ne bafouillons pas notre mémoire.

Comments are closed.