Réponse à mon fils Kassoum Diabaté qui croit que les acteurs du Mouvement Démocratique sont guidés par la haine ou la peur

0

Notre préoccupation, mon fils, est de sortir de cette période d’insécurité… C’est seulement ensemble, unis en une seule force que nous pourrons le faire.

Laisse-moi te poser une question avant ma réponse.

Pourquoi le PM Choguel s’acharne t- il tant à marginaliser le Mali, à diviser les Maliens et M5/RFP ?”

Le 25 Septembre 2021, les Maliens ont aimé à juste raison sa critique de la France aux Nations Unies, à telle enseigne qu’ils ont oublié que le sang coulait à Ansongo dans le Nord, à Niono dans le Sud à plus de 1000 kms.

Ils ont oublié que plus de 6 millions de nos compatriotes vivent la disette sinon la famine.

Ils ont oublié la terrible situation de la cherté de la vie. Ils ont oublié les articles de presse accablants contre le PM.

Un groupe de ces Maliens instrumentalisés à coups de millions de francs CFA pour mentir, insulter ceux qui osent dire leurs sentiments autres que ceux de Choguel, sont en majorité de Bamako. Dans leur confort douillet, loin des zones de violence extrême des terroristes, certains d’entre eux, sont agglutinés à la Primature et dans des Ministères comme conseillers et chargés de mission. “Spécialistes” des réseaux sociaux, ces jeunes “loups” ont été préparés dans la “jeunesse M5” pour jouer aux chiens méchants, aux roquets de service afin de casser M5, maintenir Choguel et lui permettre de diviser et de se construire une autre majorité autour du MPR son parti moribond.

Beaucoup de Maliens disent; “laissez le tranquille, il fait du bon travail”. Mais nom de dieu, qu’a-t-il fait de significatif depuis six (06) mois qu’il est là. Où en est-il avec le chronogramme du PAG?

Devons nous laisser le pays aller à vau l’eau et louper encore une fois l’opportunité de le changer véritablement pour notre quiétude, celle de nos enfants, de nos petits enfants, de nos femmes, de notre monde rural qui mène une vie anachronique de misère en ces temps où la science a révolutionné le monde pour le bien-être de l’humanité.

Chaque jour le PM fragilise le pays avec ses fausses affirmations, ses attaques contre la France, la CEDEAO, la Communauté internationale sans préparer le pays à sortir de la crise. Au lieu de rassembler toutes nos forces politiques, militaires et sociales, il les vilipende. Il affaiblit M5/RFP en s’attaquant à sa composante du mouvement démocratique, aux forces politiques qui ces trois (03) dernières décennies seraient selon lui, responsables de la cassure du pays et de la situation actuelle.

Qui ne sait pas qu’il est l’une des autorités des plus critiquables des deux (02) dernières décennies par la corruption et les détournements dont il est supposé être coupable sur la base de preuves et dossiers formellement déclinés en attendant que la justice suive son cours. Il a bien été Ministre ATT, Ministre IBK, Directeur Général de l’une des plus grosses BOÎTES de l’état, L’AMRTP. A-t-il su être plus exemplaire que ces hommes et ces femmes du mouvement démocratique qu’il flagelle régulièrement. Assurément non !

Malgré tout ce triste passé, certains de ces hommes et femmes l’ont accepté dans leurs rangs pour la cause noble de la sauvegarde de la patrie. Ils l’ont porté au pouvoir comme PM. Depuis son projet politique n’est pas de les rassembler pour relever le pays, mais il est plutôt de les saquer en les ignorant et pire en les dénigrant. Une fois, il a été interpellé à propos de tels agissements, au Comité Stratégique de M5 où il continue d’être Président pour mieux parvenir à ses fins

Mais il a récidivé devant les légitimités traditionnelles. Dans une vaine tentative de mettre au pilori le mouvement démocratique, M. Choguel Maïga pense pouvoir faire oublier les vingt-trois (23) ans de dictature de Moussa Traoré et sa co-responsabilité en tant que leader de la jeunesse UDPM à Moscou et à Bamako. Cette fois son roquet de service un demi lettré, opportuniste notoire de surcroît s’invite au micro pour annoncer des inepties sur la dissolution des partis politiques et autres débilités. Un second roquet de service, le jeune chien méchant en chef enchaîne et fustige la bave aux lèvres le mouvement démocratique qui a pourtant fait tomber une dictature sanglante dont les auteurs ont été jugés selon les règles de la démocratie instaurée. Le dictateur Moussa Traoré a emprisonné pendant 7 à 10 ans sans jugement et dans des conditions ignobles à Kidal et autres parties du désert, Modibo Keita et ses compagnons. Lui par contre, il a été détenu dans une villa dotée de tous les conforts possibles à Markala. Il y a vécu avec son épouse à ses côtés. Modibo Keita n’a pas eu cette chance. Ibrahima Ly et ses camarades non plus. Modibo a quant à lui, vécu seul dans une petite cellule qu’il partageait avec les rats et les moustiques. Son épouse Mariam Tavelé détenue séparément de lui à Sikasso, n’a pas été autorisée à se recueillir sur le corps de son mari assassiné le 16 mai 1977.

Moussa Traoré jugé et condamné fut gracié par le 1er Président du mouvement démocratique. Il fut réinstallé dans les droits d’un ancien Président de la République. Cet humanisme, cette tolérance, cet esprit du pardon ont été apportés par l’ère du mouvement démocratique contre l’inhumanité du CMLN et de l’UDPM, leurs violences physiques et morales, leurs nombreux assassinats, leurs errements politiques et économiques qui ont progressivement conduit le pays dans l’abîme avec 3 mois sans salaire, la cherté de la vie, la chape de plomb sur les libertés publiques, syndicales, politiques interdites, la corruption et les détournements, la soumission au FMI, à la Banque Mondi44⁴ale et leurs exigences antinationales en 1979, c’est-à-dire, libéralisation du secteur agricole sauf le coton privilège de la France, déréglementation du fonctionnement de l’économie régulée depuis par eux le FMI, la Banque Mondiale et le capital international:

– privatisation de tout le secteur de l’État;

– diminution des budgets des secteurs sociaux: éducation, santé, culture;

– réduction des fonctionnaires et licenciements des travailleurs des sociétés et entreprises d’état créées je vous le rappelle, à toi mon fils et à M. le Premier Ministre, par Modibo Keita et ses compagnons. Voilà l’origine de notre calvaire. Taisez-le mais ne montez pas des contre vérités pour salir à dessein et vous prévaloir d’un patriotisme feint.

Le mouvement démocratique qui n’est pas sans fautes, loin s’en faut, a protégé le PM tout comme il a protégé les cadres UDPM. Ces derniers ont participé à la vie active et politique après 1991. Et ils ont été maires, députés et hauts fonctionnaires de l’état. Choguel, lui, a été laissé en paix malgré des preuves accablantes sur son rôle de flic à Moscou pour dénoncer auprès des services secrets de son parti, les militants anti-UDPM de l’AESMUS-Association des Étudiants et Stagiaires Maliens en Union Soviétique. Certains ont eu leurs bourses supprimées à cause de lui, et d’autres ont été ostracisés à leur retour au pays. Nous avons vraiment une différence de culture avec le Premier Ministre. Les Maliens doivent comprendre et accepter que nous répondions enfin à ses attaques incessantes, assassines qui montrent ses limites.

Ses limites sont réelles. Aucune vision pour changer la situation d’insécurité. Aucun acte pour rassurer le Malien de l’intérieur ou de la Diaspora sur l’amélioration de ses conditions de vie, d’études, de santé, de justice, d’accès à l’eau potable, à l’électricité, au confort des transports et des routes…. Aucun programme de développement économique pour soulager et donner espoir aux opérateurs économiques, aux jeunes sans emploi, aux paysans, aux éleveurs, pêcheurs et autres riverains spoliés des zones minières et des forêts dévastées.

Aucun programme de réduction des charges de l’état avec le maintien d’une part des cabinets ministériels et des ambassades étouffés de monde par le népotisme, et d’autre part des institutions inutiles, budgétivores en ces temps de crise. Aucune action d’assainissement de nos villes. Bamako est si insalubre.

Le temps. S’est il arrêté dans notre pays? Pas du tout? Regardez l’avancée des terroristes, leur nouveau mode opératoire pour occuper le terrain, les villages, s’approprier les champs, les troupeaux, imposer leur système de vie. Regardez l’assassinat par arme à feu à Faraba-Kouroufing (Cercle de Kenieba) d’une mère de famille Fanta Founé Dansoko chercheuse d’or.

Que dire ? Que faire ?

Le PM Choguel pense pouvoir manipuler tout le monde. Il doit comprendre que le temps est au rassemblement de tous pour mettre fin à la situation tragique que vit le Mali. Il doit arrêter les discours corrosifs qui divisent, et freiner ses chiens méchants. La liste de ces “tubes digestifs” est longue. Nous du mouvement démocratique, nous nous garderons bien de les citer. Ils sont connus.

Quelques billets doux vont continuer à leur être distribués pour leur sale besogne.

Et ils vont nous insulter, nous charger de calomnies. Nous n’en aurons cure. Nous leur répondrons que le Mali est notre seul problème. Nous n’accepterons jamais que l’on piétine ses intérêts. Nous n’accepterons jamais que l’on trahisse cet extraordinaire mouvement populaire dont M5/RFP fut et reste la direction politique. Nous M5/RFP continuerons à soutenir la Transition. Mais tout PM qu’il est, il doit nous respecter, arrêter de diviser, quitter la Présidence de M5 et accepter les critiques qui sont formulées dans l’esprit de la veille citoyenne pour une plus grande réussite de la Transition…

Mais le peut-il? Nous en doutons.

Sa dernière sortie audio montre à l’évidence que le PM Choguel Kokalla Maïga est malade. Il est doublement et gravement atteint de mythomanie et de logomachie. Prions pour lui et pour le Mali.

Mais sache, mon cher fils que ce que nous ne voulons pas, c’est la caporalisation de M5/RFP qui reste la seule alternative politiqie crédible pour la rupture, le changement et Mali Koura.

Il faut surtout aller à l’essentiel et l’essentiel c’est la mobilisation générale de tous contre la France, les forces externes et internes qui veulent nous imposer leur loi par la violence, et nous spolier de nos immenses ressources naturelles.

Ton père Bougari Diarra qui n’est pas comme la CEDEAO. Il ne te privera pas de ton plat préféré. I Jabate!

Nouhoum KEITA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here