Situation sécuritaire du Mali : Qui nous tue ?

5

La dégradation  aigue  de la situation sécuritaire de notre cher pays, nous impose  un devoir de réserve  .La lucidité et le sens de la retenue doivent être notre leitmotiv..

Mais, force est de constater avec amertume que l’hémorragie semble être à son paroxysme. Trop de victimes pour la plupart des jeunes, à la fleur de l’âge. Va-t-on continuer à compter les morts, à se lamenter en postant les images des victimes avec des “RIP”?

L’attaque de Sokolo donne lieu à plus de questionnements. Ce, dans la mesure où le Représentant du PR pour les régions du Centre ait affirmé la possibilité de prendre langue avec Iyad et Kouffa et qu’on se retrouve encore avec une autre attaque juste après cette annonce.

Finalement qui nous tue ?

A ce stade, nous devrons mesurer la gravité de la situation en sortant dans des considérations anodines .Ailleurs, si l’intérêt  général voire  la souveraineté  de certains pays est menacée, c’est tout le monde qui se mobilise autour de l’essentiel: le pays.

Comme le dit l’autre : # on ne s’habitue point à la mort#…Il urge de d’arrêter

L’hécatombe. Que chacun joue sa petite partition.

Baba Bourahima.CISSE

Journaliste-Communicateur

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Tu es journaliste en plus ressortissant de la 5 ème région , alors vas tout simplement à Mopti et chercher des informations.
    Les questions que toi tu poses ainsi c’est nous qui devons te les poser en tant que journaliste et communicateur de surcroit.
    C’est trop facile de débiter des mots étant dans son petit confort ici à Bamako dans le seul soucis de parler pour parler en promouvant la langue francaise.
    Ne cherchez pas à parler bien français,cherchez plutôt à parler vrai et juste.
    Soundjata Keita
    Soumaoro kante
    Kankou Moussa
    El Hadj Oumar Tall
    Soni Aly Ber
    Biton Coulibaly
    … j ‘en passe,aucun de ceux ci ne parlaient français et ils ont dirigé des empires.

      • Au lieu de vous attaquer au messager derriere le clavier, svp, nos FAMA nationales ont besoin de vous, allez, prenez les armes et descendez sur le champ de bataille au Cenre ou au Nord le choix est le votre le Malien decu et Ossam!

  2. Pour soutenir le questionnement de l’auteur de l’article, regarder la rapidité de la revendication de l’attaque de Sokolo. C’est comme si quelqu’un les commandait en leur disant de vite revendiquer pour dissuader le Mali dans son projet de nouer le dialogue avec ses propres fils. C’est pourquoi on est tenté souvent de dire est ce que les groupes terroristes ne sont pas une machine qui roule pour quelqu’un d’autre?

  3. Boua IBK est celui qui nous tue, et personne d’autres car quand tu achetes des avions militaires qui ne volent pas a des prix surfactures et que les avions militaires de transport sont loues aux riches Maliens pour transporter des griottes et aller celebrer des marriages a Nioro du Sahel et dans d’autres localites, alors la conclusion est tres simple, notre probleme c’est Boua IBK, il est notre malheur!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here