Kayes : la population réclame un scanner pour l’hôpital Alfousseyni Dao

1
Kayes

La 1ère région administrative du Mali n’a jamais eu un scanner dans son l’hôpital régional, un appareil pourtant  indispensable dans toutes les structures hospitalières dignes de ce nom. Une situation incroyable mais vraie. Laquelle chiffonne nombre de Keynésiens.

 

Selon Boubacar Niane de «Kayes Infos», l’hôpital Alfousseyni Dao de Kayes est une structure de santé qui connaît depuis des décennies un dysfonctionnement notoire à cause d’un plateau technique faible, très faible d’ailleurs.

Ce constat qui dure des années alimente les débats perpétuels sur la prise en charge des patients kayesiens et le manque notoire d’équipements des structures de santé à l’heure de la couverture sanitaire tant vantée au niveau des plus hautes autorités du pays.

«L’absence d’un scanner à Kayes n’est qu’un manque de volonté politique affichée de nos dirigeants», disait un interlocuteur au micro de Kayes Infos. «Mais il appartient aux Kayesiens de se lever pour dénoncer ; crier pour avoir un scanner sinon ils continueront à nous dire chaque jour, vous aurez le scanner demain ou le lendemain», a-t-il ajouté.

Aujourd’hui, selon nos sources, plus de 80% des évacuations à partir de Kayes seraient liées à l’absence de cet appareil précieux et indispensable : le scanner. Qui parle d’évacuations réveille de vieilles blessures : pas de route, pas d’avion ! Donc le malade est entre la vie et la mort avec la dégradation avancée des infrastructures routières de la région de Kayes, surtout le tronçon Kayes-Bamako.

La plupart des Kayesiens se retrouvent dans une incompréhension totale face à ce laxisme voire cette négligence totale de la part des autorités sanitaires du Mali. «Le gouvernement du Mali n’a jamais respecté Kayes», peste un Kayesien. Or, nul ne doute aujourd’hui de la position géographique de cet ancien hôpital mais également de l’importance de la région dans le PIB malien.

En plus de l’absence d’un scanner, le plateau technique de l’hôpital reste très faible. Plusieurs appareils fonctionnent à peine ou n’existent même pas : appareil biochimie en panne depuis des mois, l’appareil radio fonctionne par intermittence. Les matériels techniques sont vétustes, en un mot.

Questions, somme toute, logiques : la ville de Kayes attire-t-elle réellement l’attention des pouvoirs publics pour un réel développement ? Kayes n’est-elle pas une ville-port dont le développement profite à tous les Maliens ?

La première région du Mali est un carrefour de civilisations, de commerce et de brassage culturel. Kayes se sacrifie pour le Mali depuis son indépendance. Sans son or, le pays s’effondrerait complètement, après la crise de 2012, sans parler du rôle important de sa diaspora.

Aujourd’hui, la question n’est pas de savoir qui est responsable de quoi, mais qu’est-ce qu’il faut faire pour avoir un scanner pour Kayes dans les meilleurs délais, et comment renforcer le plateau technique de l’hôpital Alphousseyni Dao de Kayes. Tout le monde est imprégné de la situation : autorités sanitaires, élus de Kayes.

Ousmane DIAKITE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. C’est très simple.
    Il suffit de demander à IBK de renoncer à un seul de ses voyages inutiles.
    Ce sont des centaines de millions à chaque voyage. Des voyages qui ne rapportent rien au Mali.
    Le président s’est acheté un Avion et Kayes n’a pas un seul scanner.
    Ou est l’erreur ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here