Visite du président de la République à Mandiakuy: IBK redonne confiance à la communauté Bwa

1
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou
L'acceuil du président IBK à Baraouéli lors de sa première journée de visite dans la région de Ségou

Dans le cadre de sa tournée dans la région de Ségou, le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a surpris plus d’un en se rendant à Mandiakuy. Un village où la dernière visite d’un chef de l’Etat remonte à 1992 sous la transition, selon des ressortissants.

En effet, Mandiakuy est une commune rurale située dans le Bwatun (pays bwa) à une quarantaine de  Kilomètres de Tominian  et comporte plusieurs villages. Délaissée, cette commune rurale manque de tout et sur tous les plans : infrastructures sanitaires, écoles, routes… Bref, dans cette localité du Mali, rien n’a été fait par les régimes qui se sont succédé depuis l’avènement de la démocratie. Et la dernière visite d’un président de la République dans la localité remonte à 1992 avec Amadou Toumani Touré sous la transition. Et au fil des années, le découragement a fini par gagner les populations qui se sont toujours senties délaissées par les autorités, car rien n’a été fait pour soulager leurs souffrances.

« En 1992, nous avons été parmi les acteurs de l’élection d’Alpha Oumar Konaré à la présidence de la République. Il nous avait fait des promesses et durant les 10 ans qu’il a passé au pouvoir, il n’a tenu aucune des promesses qu’il nous avait faites. Arrive ensuite Amadou Toumani Touré qui lui aussi n’a pas songé à notre localité qui manque de tout », souligne un enseignant à la retraite, originaire de Mandiakuy. Qui dit se souvenir de Tiéoulé Mamadou Konaté qui était très fréquent à Mandiakuy et qui avait gagné la sympathie des populations qui avaient promis de voter pour lui. Malheureusement, dit-il, il a été tué dans un accident de circulation.

L’accès à Mandiakuy est très difficile à cause de l’état de la route qui n’est même pas praticable à certaines périodes de l’année, surtout pendant l’hivernage.

Ayant fondé leur espoir sur les présidents qui se sont succédés ces vingt dernières années, les populations de la localité commencent à se demander s’ils sont des Maliens comme les autres. Et pour preuve, certains commençaient à nourrir l’idée de détacher le village du Mali au profit du Burkina Faso.

C’est cette situation que le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a évité en se rendant à Mandiakuy, où les bwa lui ont parlé à cœur ouvert de leurs problèmes et de leur délaissement par l’Etat.

Lors de sa visite, IBK a promis que des mesures seront prises d’urgence pour faire renaitre chez les populations de la commune de Mandiakuy le sentiment d’être malien au même titre que les autres. Et pour ce faire, il a aussi instruit au gouverneur de la région de Ségou d’aller très souvent à la rencontre des bwa pour les écouter et recenser leurs préoccupations.

D. Diama

 

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.