11ème assemblée générale des caisses Nyesigiso Ségou : Un bilan élogieux

0

Les caisses Nyèsigiso de Ségou viennent de tenir à Konodimini, une localité située à 20 km de la ville de Ségou, la 11è session de son Assemblée générale annuelle. A l’examen, il ressort un bilan élogieux pour Mamadou Djiré et toute son équipe. Le sociétariat, en effet, a atteint 17 378 membres, l’épargne 892 385 458 F CFA et l’ensemble des biens matériels, immatériels et des créances ( actif) affichait 1 103 215 207 F CFA ; Quant à  l’encours de crédit, il s’articulait autour de 765 631 490 F CFA.

Cette 11ème assemblée générale qui s’est déroulée devant la caisse de Konondimini était placée sous la présidence du préfet du cercle de Ségou, M. Malick Maïga, en présence du maire de Konondimini, du président du conseil d’administration, Cheick Aalwata Diarra,  des employés des caisses Nyèsigiso, ainsi que plus de 280 délégués des caisses affiliées,.

Le maire de Konondimini, Noumoudjo Tangara, souhaitant la bienvenue a indiqué que l’arrivée de la caisse Nyésigiso dans sa localité a été très bénéfique pour la population de Konondimini et environs. Car, a-t-il insisté, elle a été un moyen de lutte contre le chômage et surtout la pauvreté.

Le préfet du cercle de Ségou, ouvrant la session, a souligné que la particularité du réseau Nyésigiso en tant qu’institution de microfinance est de rendre accessible, sous un mode mutualiste, des services financiers de proximité adaptés aux besoins de la population active tant en milieu rural qu’urbain, afin de contribuer à leur mieux être économique et social.

La caisse Nyésigiso, a-t-il dit, a justifié les espoirs placés en elle, malgré les difficultés survenues dans notre pays. Les indicateurs au 31 décembre 2015 sont là pour le justifier.

En termes de sociétariats, il s’est élevé à 17 378 membres, l’épargne était à 892 385 458 F CFA. L’ensemble des biens matériels, immatériels et des créances (actif) affichait 1 103 215 207 F CFA, l’encours de crédit s’articulait autour de 765 631 490 F CFA.

Il a rassuré le réseau Nyésigiso de la disponibilité et de l’accompagnement des autorités dans l’accomplissement de sa noble mission.

Quant au président du conseil d’administration, il a signifié que le réseau est fondé sur la mobilisation de l’épargne et le remboursement des crédits, gage de réussite pour tous. M. Cheick Alwata Diarra a ajouté qu’avec l’apport des nouveaux produits tels que l’inter-caisse, la part sociale d’investissement (PSI) et la campagne épargne, qu’ils sont sûrs de pouvoir réussir le pari du mieux-être des membres et des populations.

Le comité de crédit à travers son secrétaire, M. Adama Sangaré, a rendu public le rapport de l’année 2015.

Au cours de cette exercice, le comité a analysé et accordé 908 demandes de crédit pour un montant total de 556 938 500 FCFA pour le financement des activités de commerce général, de l’immobilier,  la construction, l’artisanat, l’agriculture, l’élevage,  la consommation et les besoins sociaux.

L’encours de crédit au 31 décembre 2015 s’élève à 765 631 490 FCFA pour 1 377 bénéficiaires.

A l’issue de cette 11ème assemblée générale, le directeur de la caisse Nyésigiso Ségou Mamadou Djiré, s’est félicité de l’appréciation positive de ses membres. Pour autant, il a relevé les difficultés qui subsistent dans le recouvrement des impayés et pense apporter des solutions idoines.

Pour M. Djiré, la caisse sera encore meilleure pendant cette année 2016 surtout avec les nouveaux produits avec les systèmes de collectes de fonds sur place, un moyen de capitalisation au niveau de la caisse qui est la souscription à la part  social d’investissement  qui est un produit de la confédération des institutions financières de l’Afrique de l’Ouest. C’est l’une des plus grandes institutions qui regroupe en son sein 5 grands réseaux du Sénégal, du Benin, du Togo et deux réseaux du Mali Nyésigiso et Cafo Jiginé.

Affichant les ambitions M. Djiré a annoncé l’ouverture prochaine d’une agence à Tissala à la demande de la population, l’informatisation et l’électrification de la caisse de Konondimini.

Albert Kalambry

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER