Filière arachide: ICRISAT offre 25 décortiqueuses motorisées à des producteurs

0

L’Institut International de Recherche sur les Cultures des Zones Tropicales Semi-Arides (ICRISAT) a remis le 21 mars dernier à Samanko, 25 décortiqueuses d’arachide  motorisées à ses partenaires. C’était dans le cadre du projet «Amélioration de la production et de la productivité de l’arachide auprès des petits producteurs au Mali».

Financé par l’USAID, le projet «Amélioration de la production et de la productivité de l’arachide auprès des petits producteurs au Mali» est exécuté, au Mali, au Ghana et au Nigeria, par différents partenaires à travers l’ICRISAT. Au Mali, il est mis en œuvre par 15 partenaires  dans quatre régions et  22 cercles. Dans le cadre de ce projet, il a été prévu l’appui en matériels de transformation à petite échelle aux associations et groupements paysans.

«Au Mali, l’arachide fut historiquement et demeure une culture très importante. Elle est une légumineuse beaucoup appréciée et très riche en nutriments et sa culture constitue également l’une des principales sources d’emploi, de revenus et d’échanges en milieu rural», a souligné Dr Aboubacar Touré, représentant du Directeur régional de l’ICRISAT pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Le représentant du directeur a ensuite exhorté les bénéficiaires à bien entretenir les équipements mis à leur disposition.

Mariam Coulibaly est productrice de semences à Wacoro, dans le cercle de Dioïla. Au nom des bénéficiaires, elle a salué la collaboration fructueuse entre l’association des femmes productrices d’arachide et l’ICRISAT. «Notre collaboration se développe de plus en plus et la remise de ces décortiqueuses en est une illustration», a-t-elle indiqué. Aux dires de Niara Sanogo, ancien bénéficiaire de dons avec son ONG GRAADECOM, ces machines peuvent décortiquer plus de deux  tonnes d’arachide par jour et permettent de réduire la pénibilité du travail de décorticage de l’arachide.

La cérémonie de remise des décortiqueuses aux partenaires du projet a pris fin par la coupure du ruban symbolique, une démonstration pratique et une formation des producteurs et productrices à l’utilisation et à l’entretien des équipements par l’équipe des fabricants de l’Atelier Moderne de Sogoniko (A.M.S).

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here